10/04 10:16

Le Sénat a adopté en première lecture une proposition de loi limitant le droit de grève dans les transports sur certaines périodes comme les vacances scolaires, les jours fériés ou les grands événements

Le Sénat a adopté mardi en première lecture une proposition de loi limitant le droit de grève dans les transports sur certaines périodes comme les vacances scolaires, les jours fériés ou les grands événements, contre l'avis du gouvernement.

Malgré une farouche opposition de la gauche à quelques mois des Jeux olympiques, la chambre haute a soutenu à 211 voix contre 112 ce texte centriste, qui prévoit aussi d'autres mesures telles que l'allongement du délai de déclaration des grévistes ainsi que des réquisitions de salariés sous certaines conditions.

Selon ses auteurs, cette proposition de loi vise ainsi à concilier la continuité du service public de transports avec l'exercice du droit de grève dans les transports.

Sans remettre en cause le droit constitutionnel de grève, le texte prévoit des périodes de suspension de l'exercice du droit de grève dans ce secteur afin de concilier les aléas consécutifs à son exercice et le bon déroulement des périodes de grands départs.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Ocarina
10/avril/2024 - 20h46
LEON a écrit :

Le principe est simple interdire les grèves gênantes et autoriser celles qui n'embêtent personne ...la " démocratie en marche " ....

 

Même en dehors des périodes de forte demande, elles restent gênantes ; mais qu'elles soient récurrentes à chaque gros départ, c'est un peu gros...

 

Portrait de Ocarina
10/avril/2024 - 13h00

Je ne suis pas de la Macronie, bien au contraire, ni de son côté gauche ; mais force est de reconnaître que la SNCF ainsi que la RATP abusent avec ces grèves toujours au moments des départs en vacances, ou évènement importants ; facile d'avoir des avantages et de se vanter de s'être battu pour quand on dispose de telles armes/privé.

Portrait de MICMAH458
10/avril/2024 - 11h24

Les empêcher de faire grève, à certaines occasions bien définies, c'est le meilleur moyen pour inciter les syndicats à faire grève contre cette mesure anti-grève.

Portrait de YVESM
10/avril/2024 - 11h11

Parmi toutes nos libertés, il y en a une que Macron et ses amis affectionnent particulièrement, c’est :

notre liberté à perdre nos libertés…

Ceux qui pourraient se réjouir, ne voudront sûrement pas comprendre que l’on va vers le pire, avec toujours plus de contrôle par nos oligarques fauchés à nous, qui sont passés par l’ENA.