08/04 13:31

Un homme de la mouvance des "citoyens souverains" sera jugé en octobre pour avoir refusé de se soumettre à un contrôle de gendarmerie dans le Nord, arguant que les lois françaises ne le concernent pas - VIDEO

Un homme de la mouvance des "citoyens souverains" sera jugé en octobre pour avoir refusé de se soumettre à un contrôle de gendarmerie dans le Nord, arguant que les lois françaises ne le concernent pas, a-t-on appris lundi auprès du parquet de Dunkerque.

Une vidéo de ce contrôle, filmée au téléphone à l'intérieur même du véhicule, a été largement partagée sur internet ces derniers jours, suscitant la stupéfaction ou l'hilarité des internautes. Selon la procureure de Dunkerque, Charlotte Huet, les gendarmes ont voulu contrôler cette voiture le 1er avril, à Esquelbecq, mais le conducteur, âgé de 52 ans, "a refusé ce contrôle".

"Il a prétexté que la France était une entreprise dont les lois n'auraient qu'une valeur de +règlements intérieurs+ dont il ne relèverait pas", explique Mme Huet. Dans la vidéo du contrôle, l'homme et sa compagne expliquent qu'ils n'appartiennent plus "à l'entreprise République française, qui est une société depuis 1947" et que "le code de la route n'est qu'un code, pas une loi".

"On ne contracte pas" avec l'Etat, ajoute l'homme. "Je n'appartiens plus à l'entreprise République française présidence". Après plusieurs minutes d'échanges tendus, les gendarmes avaient fini par briser la vitre du véhicule pour interpeller le couple, selon la vidéo.

L'homme sera jugé le 1er octobre à Dunkerque pour refus de se soumettre aux vérifications du véhicule et du conducteur, au contrôle d'alcoolémie et de l'usage de stupéfiants, défaut d'assurance et violences volontaires sur un militaire de la gendarmerie sans incapacité.

Pour ces délits, il encourt jusqu'à cinq ans d'emprisonnement et 75.000 euros d'amende.

Apparue dans les années 1970 aux Etats-Unis, "la mouvance des +citoyens souverains+ trouve ses racines dans un discours anti-Etat fédéral et a des accointances avec le mouvement survivaliste", explique à l'AFP le spécialiste de l'extrémisme en ligne Tristan Mendès France.

Cette mouvance s'est ensuite exportée vers tout le monde anglo-saxon mais n'est que peu présente en France, où elle s'est manifestée à travers le mouvement "One nation", co-fondé par Alice Pazalmar, explique-t-il, évoquant une "hybridation avec le mouvement covido-complotiste".

.

 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Otis dentiste
8/avril/2024 - 17h55
Orwell2024 a écrit :

Quelle différence entre lui et les illuminés avec leur dieu ,ami imaginaire ?

C'est clair. Le paradis, l'enfer, la résurrection, la vie éternelle, Adam/Eve, la création en 6 jours il y a 6000 ans c'est aussi perché que leur secte facebook...La différence est que la bêtise des 3 grandes religions nous parait moins spectaculaire car on y est acclimaté depuis l'enfance.

Portrait de Orwell2024
8/avril/2024 - 17h34
seb2746 a écrit :

La vidéo au début, tu penses à un gros PRANK même si le gars est bien bourré puis avec les minutes tu t'aperçois qu'ils sont sérieux et surtout dérangés...

Le jugement risque d'être comique aussi vu qu'ils ne reconnaissent pas la justice des pays au complet car c'est contrôlé par des lézards illuminati (oui, ça va loin les délires chez eux).

Quelle différence entre lui et les illuminés avec leur dieu ,ami imaginaire ?

Portrait de Picapel
8/avril/2024 - 14h55

Tous les tarés ne sont pas enfermés ! c'est certain !

une journée avec ces deux zozos ça doit être éprouvant ! je plains sincèrement le président du tribunal !

 

 

Portrait de seb2746
8/avril/2024 - 14h10

La vidéo au début, tu penses à un gros PRANK même si le gars est bien bourré puis avec les minutes tu t'aperçois qu'ils sont sérieux et surtout dérangés...

Le jugement risque d'être comique aussi vu qu'ils ne reconnaissent pas la justice des pays au complet car c'est contrôlé par des lézards illuminati (oui, ça va loin les délires chez eux).