07/04 15:31

"Le deuxième acte", comédie signée Quentin Dupieux avec Léa Seydoux, Vincent Lindon, Louis Garrel et Raphaël Quenard, fera l'ouverture du 77e Festival de Cannes le 14 mai

"Le deuxième acte", comédie signée Quentin Dupieux avec Léa Seydoux, Vincent Lindon, Louis Garrel et Raphaël Quenard, fera l'ouverture du 77e Festival de Cannes le 14 mai, ont annoncé les organisateurs. Ce film de 01h16, programmé hors compétition, sortira simultanément dans les salles françaises.

A 49 ans, Quentin Dupieux s'est imposé comme l'une des références françaises de l'humour absurde, avec 13 longs-métrages en 17 ans. Également figure de l'électro sous le pseudo Mr Oizo, il a su depuis trois ans élargir son public avec des œuvres comme "Incroyable mais vrai", "Yannick" et "Daaaaaali".

Son univers attire de plus en plus de stars, de Jean Dujardin à Alain Chabat, Benoît Poelvoorde, Adèle Exarchopoulos ou Léa Drucker.

"Le deuxième acte" est sa première collaboration avec Léa Seydoux, Vincent Lindon, Louis Garrel, et sa quatrième avec Raphaël Quenard, qu'il a révélé dans "Yannick".

Le film est "une nouvelle mise en abyme autour du travail du comédien", a souligné le Festival dans un communiqué. Le Festival de Cannes, qui aura lieu du mardi 14 au samedi 25 mai, doit annoncer sa sélection officielle le 11 avril.

Parmi les films les plus attendus, et qui pourraient être retenus, un méga-projet de Francis Ford Coppola avec Adam Driver et Forest Whitaker, "Megalopolis", l'adaptation du livre "Limonov" d'Emmanuel Carrère par le Russe Kirill Serebrennikov, ou encore une comédie musicale du Français Jacques Audiard dans le milieu du narcotrafic au Mexique.

Le Festival a choisi l'Américaine Greta Gerwig, réalisatrice de "Barbie", l'un des plus gros blockbusters de l'an dernier, pour présider le jury. Ce dernier élira le film qui succèdera à la Palme d'or 2023, "Anatomie d'une chute" de la Française Justine Triet.

Cannes avait déjà annoncé un premier film, hors compétition, "Furiosa", tiré de la saga post-apocalyptique Mad Max de Georges Miller, ainsi que le nom de la maîtresse des cérémonies d'ouverture et de clôture, l'actrice Camille Cottin.

 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de tomy
7/avril/2024 - 18h47

j'ai rien contre léa seydoux, mais à force de la voir dans tous les films, j'avoue que je sature un peu, comme à l'époque de joe le taxi, ou on avait envie de mettre des coups de pompe dans la radio