25/03 11:10

Attentat de Moscou: Emmanuel Macron confirme que la branche de l'Etat islamique "impliquée" avait mené "plusieurs tentatives" en France - Regardez

La branche du groupe jihadiste Etat islamique « impliquée » dans l’attaque qui a fait 137 morts à Moscou « avait conduit ces derniers mois plusieurs tentatives » sur le « sol » français, a déclaré lundi Emmanuel Macron, après le relèvement du plan Vigipirate à son niveau maximal.

« Il faut se garder de toute instrumentalisation ou déformation, mais être exigeants et efficaces. C’est dans cet esprit que nous avançons et j’espère que la Russie fera de même », a dit le président français à son arrivée en Guyane, alors que Vladimir Poutine a pointé une responsabilité de l’Ukraine.

« Ce serait à la fois cynique et contre-productif pour la Russie elle-même et la sécurité de ses ressortissants d’utiliser ce contexte pour essayer de le retourner contre l’Ukraine », a-t-il insisté devant la presse.

L’EI a revendiqué l’attaque perpétrée vendredi soir contre une salle de concert près de Moscou. Sa branche afghane, le groupe Etat islamique au Khorasan (EI-K), est la première suspecte pour les experts du terrorisme mondial. Selon Emmanuel Macron, les services de renseignement français estiment que cette entité « a fomenté cet attentat et l’a mis à exécution ».

L’exécutif a pris acte lors d’une réunion dimanche soir à l’Elysée que « ce groupe particulier qui est impliqué, semble-t-il, dans cet attentat, avait conduit ces derniers mois plusieurs tentatives sur notre propre sol », a expliqué le chef de l’Etat. « Et donc, compte tenu de ses ramifications et de ses intentions, par mesure de précaution mais avec des éléments crédibles et solides », il a « décidé de hausser la posture de Vigipirate », qui avait été abaissée en janvier.

Emmanuel Macron a assuré que la France avait « proposé aux services russes, comme à nos partenaires de la région, une coopération accrue », « compte tenu des informations dont nos services disposent et des éléments qui peuvent être utiles aux Russes ».

Prié de dire s’il pourrait en parler lui-même directement avec son homologue russe, il a répondu que les contacts se feraient au niveau « technique et ministériel » dans « un premier temps ». « Nous verrons l’évolution du contexte et si les jours ou semaines qui viennent le justifient », a-t-il ajouté.

 

 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de EDEN12
25/mars/2024 - 16h14

Encore lui !! ras le bol de le voir tous les jours avec sa tête de circonstance ... 

Portrait de Beguin
25/mars/2024 - 14h06
garlaban a écrit :

Il ne sait pas ce qu'il se passe vraiment dans son pays et est incapable de le contrôler, mais il se mêle de tout à l'extérieur : Russie, Ukraine, EI, Israël, Gaza ...

Ce type de comportement est l'apanage d'une incompétence 

Portrait de 8Gako8
25/mars/2024 - 12h01
garlaban a écrit :

Il ne sait pas ce qu'il se passe vraiment dans son pays et est incapable de le contrôler, mais il se mêle de tout à l'extérieur : Russie, Ukraine, EI, Israël, Gaza ...

j'allais le dire il n'arrive pas a gérer la France et il veut s'occupé des autres pays smiley

Portrait de garlaban
25/mars/2024 - 11h33

Il ne sait pas ce qu'il se passe vraiment dans son pays et est incapable de le contrôler, mais il se mêle de tout à l'extérieur : Russie, Ukraine, EI, Israël, Gaza ...