03/03 07:21

Regardez les premières minutes de la nouvelle émission de CNews, "Face à Michel Onfray", présentée par Laurence Ferrari, lancée hier à 13h pour la première fois

Le philosophe et essayiste Michel Onfray a désormais son émission de "décryptage" de l'actualité, co-animée avec la journaliste Laurence Ferrari, chaque samedi à la mi-journée sur la chaîne CNews. Lançant samedi ce nouveau rendez-vous appelé "Face à Michel Onfray", Laurence Ferrari a salué le "docteur en philosophie" et "écrivain prolixe", se disant "très heureuse" de pouvoir "échanger et éventuellement ferrailler, car nous ne sommes pas d'accord sur tout, loin s'en faut". "Vous êtes surtout un libre penseur et on aime la liberté d'expression sur CNews".

"Face à Michel Onfray", le samedi à 13H00 (retransmis le dimanche à 22H00), a pour objectif de "prendre de la hauteur" afin d'"analyser les mouvements qui traversent la société, en France et dans le monde".

Issu d'un milieu très modeste, Michel Onfray, 65 ans, est l'un des intellectuels français contemporains les plus lus à l'étranger. Venu de la gauche et soutien des "gilets jaunes", il a fondé en 2020 la revue Front Populaire, avec pour ambition de rassembler les souverainistes de tous bords et les déçus de la politique.

Samedi à l'antenne, M. Onfray a passé en revue les thèmes de la "colère paysanne", des élections européennes ou encore de la guerre en Ukraine. "Il faut euthanasier la paysannerie française, c'est le projet d'un Emmanuel Macron qui ne veut pas le dire", a-t-il accusé.

Le philosophe a aussi appelé à "faire de l'Histoire" pour mieux classer les responsables politiques et "arrêter de faire du commentaire idéologique". En particulier, "si vraiment Marine Le Pen c'est l'extrême droite, il faut qu'on fasse la démonstration qu'elle est contre la démocratie, qu'elle organise des mouvements de foule dans la rue, des mouvements violents, qu'elle refuse le résultat des élections", a-t-il plaidé.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions