28/02 10:52

Russie: Les funérailles de l'opposant russe Alexeï Navalny, mort le 16 février en prison, auront lieu vendredi à Moscou, annonce son équipe

Les funérailles de l’opposant russe Alexeï Navalny, mort le 16 février en prison, auront lieu vendredi à 14H00 locales (11H00 GMT) à Moscou, a annoncé son équipe mercredi sur les réseaux sociaux. « Le service funéraire pour Alexeï se tiendra à l’église de l’icône Notre-Dame "Soulage mon chagrin" à Marino le 1er mars à 14H00. Les funérailles auront lieu au cimetière Borisovsski » dans le sud-est de la capitale, a indiqué son équipe sur Telegram.

Selon l’un des proches collaborateurs de l’opposant, Ivan Jdanov, la mise en terre aura lieu à 16H00 locales, à près de 20 kilomètres des murs rouges du Kremlin. Depuis la remise du corps de l’opposant à sa mère samedi dernier, l’équipe de l’ancien détracteur numéro un du Kremlin cherchait un lieu pour un « adieu public » mais se voyait « refuser » toute demande, les autorités faisant pression selon eux sur les lieux funéraires.

Car ces obsèques pourraient mobiliser en nombre les partisans de l’ancien opposant numéro un à Vladimir Poutine et ainsi être gênantes pour le maître du Kremlin, qui se prépare à un nouveau sacre à l’issue d’un scrutin présidentiel sans opposition prévu du 15 au 17 mars.

« Partout, on a refusé de nous donner quoi que ce soit. Dans certains endroits, on nous a dit que c’était interdit », a expliqué M. Jdanov dans un communiqué sur Telegram, fustigeant « le Kremlin et (Sergueï) Sobianine », le maire de Moscou et proche de Vladimir Poutine.

Le président russe, qui doit s’exprimer jeudi face à l’Assemblée fédérale pour son discours annuel à la Nation, n’a lui toujours pas réagi à la mort de son principal détracteur, qui avait survécu de justesse en 2020 à un empoisonnement dont il accusait déjà le maître du Kremlin, malgré ses dénégations.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Beguin
28/février/2024 - 15h20
PhilRAI a écrit :

Cette affaire pue la manipulation dès le début. Navalny n'est qu'une marionnette de l'OTAN qui s'en sert pour tenter de créer des troubles en Russie.

Mais pourquoi donc Navalny est-il retourné en Russie se livrer à ceux qu'il accuse de l'avoir empoisonné, alors qu'il était certain d'aller en prison ? Ce n'est pas logique.Stupidité ? contrainte de ses maîtres de l'OTAN ? ou se sentait-il plus en sécurité en Russie ? Ce qui voudrait dire que ceux qui voulaient le tuer étaient en fait ceux qui le manipulent. Plus intéressant mort que vivant, comme on le constate actuellement.

Vous avez tout compris 

Portrait de Beguin
28/février/2024 - 15h20
PhilRAI a écrit :

Cette affaire pue la manipulation dès le début. Navalny n'est qu'une marionnette de l'OTAN qui s'en sert pour tenter de créer des troubles en Russie.

Mais pourquoi donc Navalny est-il retourné en Russie se livrer à ceux qu'il accuse de l'avoir empoisonné, alors qu'il était certain d'aller en prison ? Ce n'est pas logique.Stupidité ? contrainte de ses maîtres de l'OTAN ? ou se sentait-il plus en sécurité en Russie ? Ce qui voudrait dire que ceux qui voulaient le tuer étaient en fait ceux qui le manipulent. Plus intéressant mort que vivant, comme on le constate actuellement.

Conforme à ce que bcp de gens pensent 

Portrait de Beguin
28/février/2024 - 14h38

"A qui profite la mort de navalny" recherches fouillées de Francois Asselineau 

Portrait de Beguin
28/février/2024 - 15h21
PhilRAI a écrit :

Cette affaire pue la manipulation dès le début. Navalny n'est qu'une marionnette de l'OTAN qui s'en sert pour tenter de créer des troubles en Russie.

Mais pourquoi donc Navalny est-il retourné en Russie se livrer à ceux qu'il accuse de l'avoir empoisonné, alors qu'il était certain d'aller en prison ? Ce n'est pas logique.Stupidité ? contrainte de ses maîtres de l'OTAN ? ou se sentait-il plus en sécurité en Russie ? Ce qui voudrait dire que ceux qui voulaient le tuer étaient en fait ceux qui le manipulent. Plus intéressant mort que vivant, comme on le constate actuellement.

Marionnettes de l'Otan, lui et elle

Portrait de PhilRAI
28/février/2024 - 13h04

Cette affaire pue la manipulation dès le début. Navalny n'est qu'une marionnette de l'OTAN qui s'en sert pour tenter de créer des troubles en Russie.

Mais pourquoi donc Navalny est-il retourné en Russie se livrer à ceux qu'il accuse de l'avoir empoisonné, alors qu'il était certain d'aller en prison ? Ce n'est pas logique.Stupidité ? contrainte de ses maîtres de l'OTAN ? ou se sentait-il plus en sécurité en Russie ? Ce qui voudrait dire que ceux qui voulaient le tuer étaient en fait ceux qui le manipulent. Plus intéressant mort que vivant, comme on le constate actuellement.