26/02 13:31

Espagne: Regardez les images de l’arrestation dans le nord-est du pays d’un Français suspecté d’être "le principal membre d’un clan" marseillais se livrant au trafic de drogues - VIDEO

Un Français, suspecté d’être « le principal membre d’un clan » marseillais se livrant au trafic de drogues, a été arrêté dimanche dans le nord-est de l’Espagne, a annoncé la police espagnole, le présentant comme « l’un des fugitifs les plus recherchés de France ».

L’homme, visé par un mandat d’arrêt européen, a été interpellé dans un bar de Salou, près de Tarragone, une station balnéaire située à environ une heure et demie de route au sud de Barcelone, et identifié comme Jean-Anthony Blas, né en 1990, a précisé à l’AFP la police espagnole.

Il avait échappé à une opération de police en mars 2023 en France, parvenant à utiliser quatre identités différentes durant sa fuite.

Après cette vaste opération, menée dans la cité Campagne-Levêque à Marseille mais également à Port-de-Bouc et Châteauneuf-les-Martigues, deux petites villes situées à l’ouest de Marseille dans les Bouches-du-Rhône, 14 personnes avaient été mises en examen (inculpées). Des fusils d’assaut, du cannabis, des voitures de luxe et plus de 300.000 euros avaient également été saisis.

Sur le casier de Jean-Anthony Blas figure « une condamnation à dix ans de prison dans son pays pour des délits de trafic de drogue, de détention d’armes illégale, des atteintes à l’ordre et à la sécurité publique et l’appartenance à une bande criminelle organisée », a précisé la police espagnole dans son communiqué.

Ce réseau « exportait régulièrement du cannabis en Espagne et avait un important arsenal d’armes de guerre », a-t-elle ajouté.

Jean-Anthony Blas est « au plus haut dans la direction du réseau de Campagne-Levêque », situé dans le nord de la deuxième ville de France, une « des plus grosses cités de Marseille, où le trafic de stupéfiants est le plus juteux », a expliqué à l’AFP une source proche de l’enquête.

Cette nouvelle arrestation porte à 19 le nombre de membres importants du narcobanditisme marseillais arrêtés depuis février 2021 en France ou à l’étranger, a précisé la même source. Jean-Anthony Blas doit être remis à la justice française dans un délai de 40 jours.

.

 

Ailleurs sur le web

Vos réactions