22/02 16:03

Remous à la rédaction de BFM TV après le choix de ne pas diffuser hier l'hommage de la France à Missak Manouchian : "C'est un peu la honte" - Le patron de la chaîne répond : "C'est une décision réfléchie"

Ratage, faux pas lié à la course à l'audience ou choix délibéré ? Alors que BFM TV a fait son succès sur le direct et le hard news, le choix de ne pas diffuser l'hommage de la France et du Président de la République à Missak Manouchian, à provoqué des remous chez les téléspectateurs mais aussi à l'intérieur de la rédaction, d'autant que toutes les autres chaînes infos étaient en spéciale à cette occasion.

Comment imaginer que le canal qui affirme être "1ère sur l'info" soit totalement absente de l'évènement ?

On peut d'ailleurs noter qu'avec cette retransmission plus de 3 millions de téléspectateurs étaient au rendez-vous sur France 2, en access, faisant ainsi de la chaîne publique la plus regardée de France à cette heure là. Fait exceptionnel, France 2 avait même accepté pour l'occasion de décaler son 20h de 10 minutes, pour diffuser le discours d'Emmanuel Macron.

Mais, alors que s'est-il passé sur BFM et pourquoi la chaîne a-t-elle ainsi tourné le dos à l'actu ? Alors que de nombreux observateurs estiment que "si BFM perd sa place de leader de plus en plus souvent, c'est justement parce qu'elle tourne le dos à son ADN, le hard news", le choix de privilégier hier soir des faits divers en plateau et le côté people interroge.

Un choix éditorial qui, selon le Figaro a surpris même en interne : "C’est un peu la honte, d’autant plus que c’était une belle cérémonie", confie un journaliste de la chaîne à nos confrères. 

Des journalistes estiment en effet qu'il y avait également une dimension politique dans cet événement, avec la venue de Marine Le Pen malgré les réticences d’Emmanuel Macron, et il est surprenant de voir la chaîne ne pas couvrir cette actualité, sans parler du discours du Président de la République.

Hier, nous évoquions sur jeanmarcmorandini.com , la course à l'audience dans laquelle est entrée BFM TV, en étant régulièrement non plus la première mais la deuxième chaîne info de France, derrière CNews.

Du côté de la rédaction de BFM, on confie à TV Mag, que la direction de la chaîne a expliqué que ce sont des raisons financières qui ont été avancées. "Les droits de retransmission sont trop chers", a-t-on expliqué aux équipes, alors que France 2, CNews, LCI et France Info avaient de leur côté programmé des éditions spéciales.

Marc-Olivier Fogiel, le patron de la chaîne, indique de son côté, au Figaro, qu'il s'agit d'une "décision réfléchie qui correspond à la volonté de BFMTV de travailler à 360 degrés. (...) Le prix du signal premium était très élevé, nous avons préféré le diffuser sur notre site."

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Bigpower
22/février/2024 - 18h31

C'est effectivement un peu la honte d'être aussi nul Mr Fogiel !     Je ne comprends pas qu'ils gardent un incapable pareil qui aura mis cette chaine à terre !

Portrait de nojuge
22/février/2024 - 17h54

Vu que le pôle média d’Altice est en vente donc BFM RMC ne serait ce pas un regard particulier à la vue de la situation ? smiley