21/02 19:25

Légende et doyenne du cinéma français, l'actrice Micheline Presle est morte à 101 ans : "Elle s'est éteinte paisiblement, à la Maison des artistes de Nogent-sur-Marne. Ses obsèques auront lieu dans l'intimité"

Légende et doyenne du cinéma français, l'actrice Micheline Presle est morte à 101 ans. Micheline Presle est un monument du cinéma français du XXe siècle. Cette irréductible amoureuse de la scène et de la vie avait fêté mardi 22 août 2023 son 101e  anniversaire. 

"Micheline s'est éteinte paisiblement, à la Maison nationale des artistes de Nogent-sur-Marne" dans le Val-de-Marne, a indiqué son gendre Olivier Bomsel à l'AFP, ajoutant que les obsèques se dérouleraient dans l'intimité.

En 1947, elle campe Marthe Grangier dans Le Diable au corps.. Déjà vedette absolue, elle a le pouvoir de recommander un jeune premier presque inconnu pour jouer son amant. Il se nomme Gérard Philipe. L’histoire sulfureuse de ces deux amants rebelles, inspirée du roman de Raymond Radiguet, appartient depuis aux meilleures anthologies du cinéma.

Devenue vedette à 18 ans – grâce à Paradis perdu, d’Abel Gance (1940) – elle l’est restée le temps de l’Occupation et juste après la Libération, portée par des films comme Falbalas, de Jacques Becker (tourné en 1944), Boule de suif, de Christian-Jaque (1945) et, bien sûr, Le Diable au corps (1947) dans lequel Claude Autant-Lara l’a dirigée au côté de Gérard Philipe.

Dans les années 1940, à partir de son double rôle dans Paradis perdu d'Abel Gance, elle tient le premier rôle dans une dizaine de films marquants tels que Félicie Nanteuil, Falbalas, Boule de Suif ou Le Diable au corps, et devient l’une des actrices principales du cinéma français, avant de poursuivre sa carrière aux États-Unis.

À la fin des années 1960, elle augmente encore sa notoriété en incarnant Ève dans Les Saintes Chéries, une série télévisée à succès. En 2007, elle publie un livre d'entretiens avec l'écrivain Stéphane Lambert aux éditions Stock, dans lequel elle revient sur sa longue et riche carrière.

Elle est née Micheline Chassagne à Paris, le 22 août 1922 dans une famille de la petite bourgeoisie.

Son père s’exilera bientôt aux Etats-Unis, un départ entouré d’un parfum de scandale financier. Sa mère, artiste peintre met bientôt la jeune fille en pension, où elle s’ennuie.

La discipline de l’établissement est assez souple pour que Micheline puisse prendre des cours de comédie – elle a pour condisciple Serge Reggiani – et tenter sa chance lorsque l’on a besoin de très jeunes figurantes.

Micheline Presle a épousé en premières noces à la mairie du 16e arrondissement de Paris, le 26 avril 1945, Michel Lefort, joueur de tennis.

À la fin des années 1940 Micheline Presle s'installe aux États-Unis où elle rencontre William Marshall (1917-1994), récemment divorcé de Michèle Morgan dont il a un fils, Mike. Ils se marient en 1950 et ont une fille, Tonie (1951-2020), qui devient actrice, réalisatrice et scénariste de cinéma. Le couple divorce en 1954. Elle a également été la compagne de l'artiste François Arnal (1924-2012).

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Korveg
22/février/2024 - 08h23

Une grande dame.

Portrait de DoctrineDark
21/février/2024 - 23h58

Grande actrice, beaucoup de classe. 

Reposez vous chère Melle Presle

Portrait de SECOTINE
21/février/2024 - 23h41

Condoléances à la famille et à ses proches. Excellente actrice, merci pour les films pour lesquels elle a joué. Et bien sur LES SAINTES CHERIES (quel bonheur, de la revoir dans mon coffret DVD chérie). Quelle chaine TV diffusera un film en son hommage ? Je suis septique.

Portrait de BREIZ Mike
21/février/2024 - 21h43

Magnifique carrière et belle longévité, respect. Je me souviens entre autres des Saintes chéries.

 

Portrait de Morlock3
21/février/2024 - 20h16

R.I.P

Portrait de Beguin
22/février/2024 - 07h02

Rip