17/02 18:31

Agressions sexuelles - Plusieurs actrices accusent les médias des années 80 de complicité dans les dérapages des réalisateurs : Le quotidien Libération annonce "un travail de relecture de ses archives"

"Tout le monde savait y compris les médias et les journalistes que nous rencontrions de façon régulière dans les années 80". Nombreuses sont les actrices qui accusent aujourd'hui les médias phares des années 80 d'avoir fermé les yeux sur les dérapages des réalisateurs ! Prescripteur culturel, le quotidien Libération a "décidé de commencer par un vrai travail de relecture aux archives sur (ses) différents papiers de l'époque, pour en rendre compte à (ses) lecteurs", a indiqué à l'AFP son directeur Dov Alfon. Cette "prise de conscience" doit concerner non seulement les critiques de films mais aussi "les interviews, les photos, les portraits et les reportages sur tournage", a-t-il ajouté.

Dans Libé, Benoît Jacquot déclarait en 2015: "Mon travail de cinéaste consiste à pousser une actrice à passer un seuil. La rencontrer, lui parler, la mettre en scène, la diriger, m'en séparer, la retrouver: le mieux, pour faire tout ça, c'est encore d'être dans le même lit".

Pour autant, "la question ne saurait être posée uniquement aux journaux à forte influence artistique", souligne M. Alfon: "Elle concerne aussi les chaînes de télé, les magazines féminins, les institutions culturelles et autres".

Mais cette question dérange. "Il n'y a que des coups à prendre", glisse à l'AFP une personnalité éminente du cinéma français qui refuse de s'exprimer nommément.

Sollicité par l'AFP, le Festival de Cannes n'a pas souhaité faire de commentaires dans l'immédiat. Il a rappelé avoir été le premier signataire d'une charte en faveur de la parité femmes-hommes dans les festivals de cinéma.

Télérama a reconnu l'existence d'un "système dont les médias, Télérama compris, se sont parfois faits les complices par leurs éloges". "Qu'avions-nous sous les yeux que nous n'avons pas su voir, que nous étions alors incapables de voir?", s'est demandé le magazine.

Une thèse de l'"aveuglement collectif" que rejette Judith Godrèche: "En ce qui me concerne, personne n'était aveugle (...) Tout le monde savait que Benoît Jacquot était avec moi". Et de raconter un dîner entre professionnels au festival de Locarno (Suisse) où elle avait "vomi sur toute la table" après que M. Jacquot lui eut servi du vin.

Elle avait "14 ans et demi". "Pourquoi, alors que tout le monde savait que l'actrice mineure vivait avec le réalisateur, personne n'est-il allé chercher plus loin que la fiction?", se sont interrogés mardi les Cahiers du cinéma.

"Principalement parce que se jouait là une certaine idée de l'auteur, notamment défendue aux Cahiers: le cinéaste entremêlant sa vie et ses films, sa pratique et son esthétique", a admis la revue.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de YVESM
18/février/2024 - 10h12
Amandecroquante a écrit :

Ils peuvent aussi faire un devoir de mémoire sur le communisme, sur ses faux resistants d’après guerre et ses supporters du petit père des peuples

Avec une préface de Gérard Miller.

Portrait de Amandecroquante
18/février/2024 - 09h29

Ils peuvent aussi faire un devoir de mémoire sur le communisme, sur ses faux resistants d’après guerre et ses supporters du petit père des peuples

Portrait de freemoto
18/février/2024 - 09h06

La vague woke va déferler, on va pouvoir effacer les articles, les films et tout ce qui ne plaît à nos ayatollah en jupe. 

Portrait de KERCLAUDE
18/février/2024 - 06h42

Et le rôle des parents de cette jeune fille peu de personne en parle......

Portrait de Capri
17/février/2024 - 23h45
Pierre Quiroule a écrit :

Tout à fait d'accord !C'est comme tous ces gens qui accusent des stars "parce qu'ils étaient sous emprise". Quand on est sous emprise (de drogue, d'alcool, ou la fascination pour quelqu'un de connu), on est soi-même malade. Et on va chez un psy pour se faire soigner. C'est le monde à l'envers qu'on accuse sans cesse les mecs connus. T'es sous emprise, bah va te faire soigner !

Faire surgir la vérité c'est bien MAIS MAIS petite question ???Mme Godrèche où étaient vos parents à VOUS quand à 14 ans et demi vous étiez dans le lit de M. Jacquot ? Ils étaient d'accord avec lui pour accepter ce genre d'attitude ! ou le profit était plus important que votre réputation du moment ou à venir ? Ils étaient cools vos parents (dont un qui était psychanalyste) ! Ils savaient que vous auriez des problèmes et s'en sont foutus royalement !Je trouve difficile de cracher dans la soupe qui vous a nourri !Je suis certaine que je vais passer pour une vieille conne aigrie mais ma fille n'aurait JAMAIS été lâchée dans le monde du cinéma sans veiller sur elle et surtout sans surveiller avec qui elle vivait au quotidien et surtout avec qui elle couchait ! 14 ans ! et ses parents ne s'inquiétaient pas ! Qui a eu la plus grosse responsabilité dans ce qui lui est arrivé ? un mec a qui on amène une mineure sur un plateau ou les parents qui poussaient leur gamine vers lui ?? 

[/quote]

Judith Godreche a bien expliqué le phénomène fait à la fois d’isolement de la personne, d‘admiration et de mensonges manipulatoires… écoutez les explications, notamment dans l’ITV sur France Inter, c’est très intéressant et éclairant.

Portrait de Pierre Quiroule
17/février/2024 - 21h28
Picapel a écrit :

Faire surgir la vérité c'est bien MAIS MAIS petite question ???

Mme Godrèche où étaient vos parents à VOUS quand à 14 ans et demi vous étiez dans le lit de M. Jacquot ? Ils étaient d'accord avec lui pour accepter ce genre d'attitude ! ou le profit était plus important que votre réputation du moment ou à venir ? 

Ils étaient cools vos parents (dont un qui était psychanalyste) ! Ils savaient que vous auriez des problèmes et s'en sont foutus royalement !

Je trouve difficile de cracher dans la soupe qui vous a nourri !

Je suis certaine que je vais passer pour une vieille conne aigrie mais ma fille n'aurait JAMAIS été lâchée dans le monde du cinéma sans veiller sur elle et surtout sans surveiller avec qui elle vivait au quotidien et surtout avec qui elle couchait ! 14 ans ! et ses parents ne s'inquiétaient pas ! 

Qui a eu la plus grosse responsabilité dans ce qui lui est arrivé ? un mec a qui on amène une mineure sur un plateau ou les parents qui poussaient leur gamine vers lui ??

 

Tout à fait d'accord !C'est comme tous ces gens qui accusent des stars "parce qu'ils étaient sous emprise". Quand on est sous emprise (de drogue, d'alcool, ou la fascination pour quelqu'un de connu), on est soi-même malade. Et on va chez un psy pour se faire soigner. C'est le monde à l'envers qu'on accuse sans cesse les mecs connus. T'es sous emprise, bah va te faire soigner !

Faire surgir la vérité c'est bien MAIS MAIS petite question ???Mme Godrèche où étaient vos parents à VOUS quand à 14 ans et demi vous étiez dans le lit de M. Jacquot ? Ils étaient d'accord avec lui pour accepter ce genre d'attitude ! ou le profit était plus important que votre réputation du moment ou à venir ? Ils étaient cools vos parents (dont un qui était psychanalyste) ! Ils savaient que vous auriez des problèmes et s'en sont foutus royalement !Je trouve difficile de cracher dans la soupe qui vous a nourri !Je suis certaine que je vais passer pour une vieille conne aigrie mais ma fille n'aurait JAMAIS été lâchée dans le monde du cinéma sans veiller sur elle et surtout sans surveiller avec qui elle vivait au quotidien et surtout avec qui elle couchait ! 14 ans ! et ses parents ne s'inquiétaient pas ! Qui a eu la plus grosse responsabilité dans ce qui lui est arrivé ? un mec a qui on amène une mineure sur un plateau ou les parents qui poussaient leur gamine vers lui ?? 

[/quote]

Portrait de crapautine
17/février/2024 - 21h10
Picapel a écrit :

Faire surgir la vérité c'est bien MAIS MAIS petite question ???

Mme Godrèche où étaient vos parents à VOUS quand à 14 ans et demi vous étiez dans le lit de M. Jacquot ? Ils étaient d'accord avec lui pour accepter ce genre d'attitude ! ou le profit était plus important que votre réputation du moment ou à venir ? 

Ils étaient cools vos parents (dont un qui était psychanalyste) ! Ils savaient que vous auriez des problèmes et s'en sont foutus royalement !

Je trouve difficile de cracher dans la soupe qui vous a nourri !

Je suis certaine que je vais passer pour une vieille conne aigrie mais ma fille n'aurait JAMAIS été lâchée dans le monde du cinéma sans veiller sur elle et surtout sans surveiller avec qui elle vivait au quotidien et surtout avec qui elle couchait ! 14 ans ! et ses parents ne s'inquiétaient pas ! 

Qui a eu la plus grosse responsabilité dans ce qui lui est arrivé ? un mec a qui on amène une mineure sur un plateau ou les parents qui poussaient leur gamine vers lui ??

 

100 % d'accord !! Bravo et merci ! smiley

Portrait de Picapel
17/février/2024 - 20h04

Faire surgir la vérité c'est bien MAIS MAIS petite question ???

Mme Godrèche où étaient vos parents à VOUS quand à 14 ans et demi vous étiez dans le lit de M. Jacquot ? Ils étaient d'accord avec lui pour accepter ce genre d'attitude ! ou le profit était plus important que votre réputation du moment ou à venir ? 

Ils étaient cools vos parents (dont un qui était psychanalyste) ! Ils savaient que vous auriez des problèmes et s'en sont foutus royalement !

Je trouve difficile de cracher dans la soupe qui vous a nourri !

Je suis certaine que je vais passer pour une vieille conne aigrie mais ma fille n'aurait JAMAIS été lâchée dans le monde du cinéma sans veiller sur elle et surtout sans surveiller avec qui elle vivait au quotidien et surtout avec qui elle couchait ! 14 ans ! et ses parents ne s'inquiétaient pas ! 

Qui a eu la plus grosse responsabilité dans ce qui lui est arrivé ? un mec a qui on amène une mineure sur un plateau ou les parents qui poussaient leur gamine vers lui ??

 

Portrait de YVESM
17/février/2024 - 18h49

AVOUEZ.

CONFESSEZ VOUS.

ET VOUS SEREZ PARDONNÉS.

(ET VOUS POURREZ CONTINUER...)