05/02 14:31

"Nous aurons probablement des assignations" des autorités en lien avec les négociations commerciales avec les industriels, estime le patron du groupe E.Leclerc, Michel-Edouard Leclerc - Regardez

« Nous aurons probablement des assignations » des autorités en lien avec les négociations commerciales avec les industriels, a estimé lundi le porte-voix de l’enseigne leader du secteur E.Leclerc, Michel-Edouard Leclerc, qui estime être visé « personnellement » par « un groupe de députés » de la majorité.

« Nous savons que nous allons avoir des sanctions » dans la foulée des négociations commerciales avec les agro-industriels, qui se sont achevées le 31 janvier et déterminent les conditions de vente d’une large part de l’assortiment en supermarchés pendant le reste de l’année, a indiqué sur France Inter le président du comité stratégique des centres E.Leclerc.

« Dès que les accords commerciaux sont finis à minuit, le lendemain l’administration vient pomper dans les ordinateurs tous les accords commerciaux, ils vont faire leur marché et probablement nous aurons des assignations, soit des injonctions de faire autrement, soit des assignations pouvant conduire à des procès », a-t-il déclaré.

Ces possibles sanctions sont le fruit de « débats juridiques », selon lui, qui se posent « autant pour le distributeur que pour l’industriel ou l’agriculteur ». « Mais il n’y a pas beaucoup de procès que nous avons perdus », a encore déclaré Michel-Edouard Leclerc.

A la suite d’un mouvement de colère de syndicats d’agriculteurs, le gouvernement a annoncé vouloir renforcer le contrôle des contrats signés dans le cadre des négociations entre distributeurs et industriels. Aucun contrat, y compris pour les marques distributeurs, « n’échappera au contrôle de la répression des fraudes », a déclaré Bruno Le Maire.

Interrogé sur les manifestations d’agriculteurs ciblant l’enseigne qui porte le nom de son père, Michel-Edouard Leclerc a estimé qu’il s’agissait « d’un classique de la manifestation paysanne depuis 2015 ». « Toute manifestation paysanne se finit sur les parkings des hypermarchés, c’est une manière pour les pouvoirs publics de dériver les tensions sur des espaces sans trop de population » et n’occasionnant que « des dégâts modérés », a-t-il dit.

« Toutes les consignes de manifestation, dont nous avons les photocopies, dans chaque fédération agricole, visent spécifiquement la grande distribution et Leclerc », a-t-il assuré, évoquant aussi « un groupe de députés Rennaissance et Modem » qui le vise « personnellement ».

 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Beguin
5/février/2024 - 17h51

Les prix chez leclerc ont vachement augmenté 

Portrait de San Antonio
5/février/2024 - 15h52 - depuis l'application mobile

Et les milliards gagné par les Leclerc, ils sortent d’où : de la poche des clients et des producteurs.

Portrait de bib
5/février/2024 - 15h25

Il doit respecter les lois comme tout le monde.

Son vocabulaire est pour le moins grossier vis à vis du travail de l'administration fiscale.

Portrait de Lotus14
5/février/2024 - 14h39

On le croyait lorsqu'il faisait le beau sur les plateaux TV  !!!