04/02 15:02

Le géant sud-coréen Samsung Electronics annonce une chute marquée de ses bénéfices en 2023, mais prévoit un rebond de la demande cette année grâce au boom de l'intelligence artificielle.

Le géant sud-coréen Samsung Electronics a annoncé une chute marquée de ses bénéfices en 2023, mais prévoit un rebond de la demande cette année grâce au boom de l'intelligence artificielle.

Entre octobre et décembre 2023, le bénéfice d'exploitation de Samsung a chuté de 34,57% sur un an à 2.820 milliards de wons (1,96 milliard d'euros), a indiqué le groupe dans un communiqué.

Le chiffre d'affaires pour la même période a reculé de 3,8% sur un an à 67.780 milliards de wons, et le bénéfice net de 73,4% à 6.340 milliards.

Samsung, l'un des plus grands fabricants de puces mémoire et de smartphones au monde, a mis en cause la faiblesse de la demande de produits électroniques grand public en 2023, liée à l'inflation.

Mais le groupe s'est dit optimiste pour 2024, année au cours de laquelle il prévoit "la reprise progressive de la demande de smartphones et d'ordinateurs" grâce à l'expansion de l'intelligence artificielle (IA) sur les appareils. Et ce malgré "divers obstacles potentiels, dont les politiques de taux d'intérêt et les questions géopolitiques".

Samsung est l'une des rares entreprises à fabriquer des puces de mémoire à large bande passante (HBM), de qualité supérieure, conçues pour les processeurs d'IA.

- Bataille contre Apple -

Début janvier, l'entreprise a lancé ses nouveaux smartphones Galaxy dotés de nouvelles fonctions d'IA, poursuivant sa bataille pour reprendre à Apple la place de premier vendeur mondial de smartphones.

Le groupe a également annoncé ses résultats pour l'ensemble de 2023 mercredi, avec notamment un bénéfice d'exploitation de 6.560 milliards de wons, soit une chute de 84,9% sur un an.

A la Bourse de Séoul, l'action Samsung Electronics était en recul de 1,08% en matinée.

Samsung publie ses résultats trimestriels après le sud-coréen SK Hynix, le deuxième fabricant mondial de puces mémoire, qui a pour sa part annoncé avoir renoué avec les bénéfices après quatre trimestres consécutifs de pertes.

Selon l'agence de presse sud-coréenne Yonhap, Sam Altman, le PDG d'OpenAI créateur de ChatGPT, a rencontré les dirigeants de Samsung et de SK Hynix en Corée du Sud la semaine dernière.

- Usine de puces géante -

En mars 2023, le gouvernement sud-coréen a annoncé la construction dans la région de Séoul du "plus grand centre de fabrication de puces du monde" grâce à 230 milliards de dollars d'investissements privés provenant principalement de Samsung Electronics.

"La forte demande pour l'IA et en particulier l'IA générative entraîne à son tour une forte demande pour les systèmes de semi-conducteurs avancés, de l'informatique à la mémoire", explique à l'AFP Neil Shah, vice-président de Counterpoint Research.

Les résultats de Samsung reflètent une "reprise plus graduelle qu'initialement prévu", estime cet analyste. Mais plusieurs tendances positives, telles que l'escalade des prix des DRAM et la reprise observée sur le marché des smartphones, promettent un avenir meilleur, selon lui.

"Samsung est stratégiquement positionné pour prospérer dans les conditions changeantes du marché", résume M. Shah.

Les groupes électroniques sud-coréens, Samsung en tête, ont enregistré des bénéfices records ces dernières années grâce à la montée en flèche des prix de leurs produits. Mais le ralentissement économique mondial a mis un terme à la fête.

Après avoir bondi pendant la pandémie, au cours de laquelle les consommateurs se sont rués sur les smartphones et les ordinateurs pour télétravailler et se distraire pendant les confinements, la demande a fléchi avec la fin des restrictions sanitaires, puis a encore diminué en raison de l'inflation galopante et de la hausse des taux d'intérêt.

Néanmoins, le marché mondial des semiconducteurs devrait se redresser en 2024 et croître de 11,8%, selon les estimations de l'organisme d'étude du secteur World Semiconductor Trade Statistics.

"Les puces mémoire sortent à peine de leur cycle baissier, et la performance opérationnelle globale de Samsung va s'améliorer cette année", car "la demande et l'offre atteignent un meilleur équilibre", a prédit à l'AFP Gloria Tsuen, vice-présidente et responsable du crédit chez Moody's Investors Service.

"Samsung dispose d'une importante position de trésorerie nette, ce qui lui permet de disposer d'un solide matelas financier", a-t-elle expliqué.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions