31/01 07:46

Revoir l'intégralité de la page spéciale de Morandini Live depuis le barrage de l'A15: Jean-Marc Morandini donne la parole aux agriculteurs sur CNews

Revoir l'intégralité de la page spéciale de Morandini Live depuis le barrage de l'A15. Jean-Marc Morandini donne la parole aux agriculteurs sur CNews en se rendant à leur rencontre sur le blocage le plus proche de Paris car à moins de 20 kilomètres de la capitale.

Malgré les tentatives de l'exécutif pour convaincre les manifestants de cesser leur mobilisation, les agriculteurs se rapprochent, de Paris et du marché de gros de Rungis. Signe de l'avancée des agriculteurs vers la capitale, des blindés de la gendarmerie ont été déployés mardi soir sur l'A6 à quelques kilomètres de Rungis, à hauteur de Chilly-Mazarin (Essonne), où sont positionnés des tracteurs de la FDSEA de Seine-et-Marne, sans incident, selon les forces de l'ordre.

Même si sur certains barrages, la situation s'est quelque peu tendue en Île-de-France. Un convoi de 200 à 300 tracteurs parti du Sud Ouest vers Rungis a fait étape entre Vierzon et Orléans, dans le Loir-et-Cher, pour passer la nuit de mardi à mercredi. Plus tôt, dans les villages traversés, beaucoup d'habitants étaient sortis pour les saluer et applaudir leur passage, en brandissant parfois des drapeaux français.

Les agriculteurs continuent également leur progression vers Lyon, avec pour objectif de faire le blocus de la deuxième ville de France. Des tracteurs ont ainsi bloqué en fin de journée l'A89, qui relie Lyon à Clermont-Ferrand.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Ma vision des choses
31/janvier/2024 - 13h50

Jean-marc Morandini, pourquoi ne pas donner la parole aux routiers qui, dans la France provinciale, subissent ces blocages depuis plus d'une semaine avec, pour conséquences, l'emprunt de routes secondaires parfois inadaptées aux PL, la traversée dangeteuse de certains petits villages. Qui parle des 17 PL partis au fossé dans la Vienne à cause de routes au macadam qui se dérobe sous les poids des 44 tonnes ? Les relais qui ne peuvent pas se faire donc la marchandise non livrée, les clients qui râlent, certaines petites boîtes de transport qui vont devoir fermer à cause de tout ça (pénalités par certains clients pour livraisons en retard), les heures de conduite qui explosent car nous n'avons pas le choix (on ne peut pas s'arrêter n'importe où pour faire notre coupure). Les agriculteurs bloquent les français qui achètent leur produits ! C'est quoi l'intérêt ? Je suis d'accord avec leurs revendications mais pas avec la façon dont ils le font (il faut voir les dégâts qu'ils font sur les ronds-points, les bretelles d'autoroute,... ). Alors dès qu'ils arrivent sur Paris là Darmanin réagit (arrestations pour entrave à la libre circulation quand c'est à Paris mais chez nous on les laisse sur les autoroutes), les radios et les télés s'intéressent au agriculteurs, mais rien pour la Province ni pour les routiers (qui, rappellons-le sont aussi importants pour les français ! Regardez autour de vous, tout ce que vous voyez, tout ce que vous portez, tout ce que vous mangez, tout ce que vous buvez, vos voitures, vos motos, vos vêtements, votre ordinateur,  votre téléphone,  TOUT est passé dans au moins 1 camion !) !!!