28/01 11:31

Microsoft va licencier 1.900 salariés de sa filiale de consoles Xbox et d’Activision Blizzard, à peine plus de trois mois après avoir finalisé l’acquisition de l’éditeur de jeux vidéo

Microsoft va licencier 1.900 salariés de sa filiale de consoles Xbox et d’Activision Blizzard, à peine plus de trois mois après avoir finalisé l’acquisition de l’éditeur de jeux vidéo. Le chiffre, qui représente environ 9% des 22.000 employés affectés aux jeux vidéo, figure dans un courrier interne publié par plusieurs médias américains et dont l’authenticité a été confirmée à l’AFP par Microsoft.

Le message interne est signé par le responsable des jeux vidéo chez Microsoft, Phil Spencer, qui a justifié la décision par le souhait de calibrer l’entité « avec une structure de coûts soutenable ». Il a fait état de « doublons » et de l’intention de Microsoft d’accorder la priorité aux projets générateurs de croissance potentielle.

Dans un message posté sur X (ex-Twitter), le président d’Activision Blizzard, Mike Ybarra, a confirmé une vague de suppressions de postes ainsi que son départ immédiat. « C’est une journée incroyablement difficile », a écrit le dirigeant, indiquant que jeudi était son « dernier jour » au sein de l’entreprise.

Microsoft a dû attendre plus de 20 mois avant de finaliser l’acquisition d’Activision Blizzard, pour 69 milliards de dollars, pour cause d’obstacles réglementaires, finalement levés. Ces suppressions de postes interviennent alors que d’autres acteurs majeurs des jeux vidéo ont aussi annoncé, récemment, des licenciements.

 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions