03/01 10:02

Plusieurs grands titres de presse, dont Le Monde, Ouest France et L'Équipe, augmentent leurs tarifs en ce début d'année, une conséquence de l'inflation

Plusieurs grands titres de presse, dont Le Monde, Ouest France et L'Équipe, ont augmenté leurs tarifs début 2024, une conséquence de l'inflation, avant une année riche en grands événements politiques et sportifs. Le Monde, le quotidien national le plus lu selon l'ACPM, se vend depuis mardi à 3,60 euros, une augmentation de 20 centimes par rapport à 2023, tandis que l'édition du samedi se maintient à 3,40 euros.

Cette hausse intervient pour "compenser la cherté de nos coûts industriels", ont annoncé en une du journal Louis Dreyfus, président du directoire du Monde, et Jérôme Fenoglio, directeur du Monde.

La couverture des élections aux États-Unis et dans l'Union Européenne ainsi que des Jeux Olympiques à venir a aussi contraint le quotidien à changer ses prix, poursuivent les dirigeants dans leur message. Même tendance aux Échos (groupe LVMH) et La Croix (Bayard Presse): il faut respectivement 3,60 euros et 2,90 euros pour acheter un exemplaire depuis mardi. Du côté du quotidien sportif L'Équipe, le numéro coûte 2,40 euros au lieu de 2,30 euros.

L'offre week-end est aussi plus chère de 20 centimes: 3,50 euros avec le magazine hebdomadaire et 4,80 euros avec le magazine et le supplément France Football. Un choix réalisé pour "défendre la production d'une information quotidienne de qualité", a souligné à l'AFP Yannick Lemaire, directeur de la communication du groupe L'Équipe. La presse régionale n'est pas épargnée: Ouest France, quotidien régional le plus lu, va augmenter de 5 centimes son exemplaire, en raison des "conséquences économiques de l'inflation". Sur leur site internet, le titre du groupe Sipa-Ouest-France invoque les coûts grandissants de la livraison à domicile et une hausse nécessaire pour "fermement rester à l'écoute des territoires".

Sept des 10 journaux détenus par le groupe de presse EBRA (Crédit Mutuel) revoient également leurs tarifs à la hausse dès à présent, une répercussion des coûts de l'énergie, du papier et de la distribution. L'Est Républicain, Le Progrès, Le Bien Public, Le Dauphiné Libéré, les DNA, l'Alsace et le Bien Public: tous augmentent leur prix de 10 centimes, voire de 20 centimes en fonction de l'achat d'un numéro avec ou sans supplément. En janvier 2023, le prix de la plupart des grands journaux français avait déjà augmenté de 10 à 20 centimes en raison de la flambée des prix du papier.

Ailleurs sur le web

Vos réactions