22/12 07:31

Immigration: Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin dénonce le "canyon" existant selon lui entre le "monde médiatico-parisien" et le "pays réel"

Le ministre de l'Intérieur Gérald Darmanin a dénoncé le "canyon" existant selon lui entre le "monde médiatico-parisien" et le "pays réel" au sujet de l'immigration, après l'adoption du controversé projet de loi porté par le gouvernement. "Dans le Nord, je suis dans le pays réel", a déclaré le ministre, en marge d'une réception à Beauvau d'agents du nouvel Office de lutte contre les violences faites aux mineurs. "Je ne suis pas issu des beaux quartiers de Paris où on regarde les choses de loin", a développé Gérald Darmanin.

"Entre ce que les gens disent à Tourcoing (ville dont il a été maire et où il est toujours élu, ndlr) et les commentaires que l'on entend dans certains milieux, ce n'est pas un fossé avec le peuple, c'est un canyon", a-t-il ajouté, en pointant le "décalage énorme" du "monde médiatico-parisien".

La référence au "pays réel" peut faire écho aux thèses de l'écrivain nationaliste et antisémite Charles Maurras, qui opposait le pays "réel" au pays "légal", à ses yeux illégitime. "La gauche, ça ne peut pas être la gauche sans le peuple", a ajouté Gérald Darmanin. "La gauche elle est à Tourcoing, ville socialiste pendant 50 ans et qui votait, avant que j'en sois élu, pour le RN". "Sur le régalien, les gens de gauche, du peuple, sont pour la fermeté parce qu'ils n'ont que l'Etat pour les protéger", a-t-il estimé.

Le "PS fait aujourd'hui 2% à l'élection présidentielle", a-t-il moqué, alors que l'ancien président socialiste François Hollande a jugé ce mercredi que son successeur Emmanuel Macron avait pris les "idées" de l'extrême droite avec ce texte. Avec l'adoption de ce projet de loi, "j'ai le sentiment du devoir accompli", a ajouté Gérald Damanin.

"Nous avons obtenu un texte avant la fin de l'année, sans 49.3, dans une assemblée à majorité relative et sans les voix du RN", a-t-il poursuivi, soutenant que le projet de loi aurait été adopté même sans les voix du parti de Mme Le Pen, qui a voté pour. "C'était très dur, très risqué, mais c'est fait. La politique c'est l'endurance et l'opiniâtreté".

Il a annoncé qu'il réunirait dès le 4 janvier les préfets à Beauvau "pour commencer à appliquer le texte", notamment en ce qui concerne les "mesures de régularisations". Le gouvernement insiste depuis mardi sur les "10 000 régularisations" annuelles que permettrait la nouvelle loi, une manière de mettre en avant une disposition "de gauche" dans un texte droitisé.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Greenday2013
22/décembre/2023 - 14h03

Je suis bien d'accord avec lui. Certains chroniqueurs de France 5 et TMC (notamment) sont vraiment hors sol sur ce que cause l’immigration de masse.

Portrait de MICMAH458
22/décembre/2023 - 13h17
Electro a écrit :

Un comble qu'il puisse dire cela alors que lui, son menteur....heu son mentor et ses copains corrompus le sont à fond.

J'aime beaucoup ce lapsus très voulu entre "menteur" et "mentor", et c'est tellement vrai...   smiley

Portrait de djelloul
22/décembre/2023 - 10h26

il vient de se rendre compte de ca  ...Bien il est en progression ....Peut passer dans la classe superieure

Portrait de Electro
22/décembre/2023 - 08h23

Un comble qu'il puisse dire cela alors que lui, son menteur....heu son mentor et ses copains corrompus le sont à fond.

Portrait de COLIN33
22/décembre/2023 - 07h59 - depuis l'application mobile

Si il a dénoncé cette situation c'est qu'il a vu juste comme toujours ....!

Portrait de MICMAH458
22/décembre/2023 - 07h48

C'est drôle que ce soit lui qui le dise, parce que entre le monde "politicard-politique" et le pays réel, ce n'est pas un "canyon" qui les sépare, on serait plus proche de la Fosse des Mariannes.  Et je note que macron déteint sur lui, au niveau de l'autosatisfaction perpétuelle.

Portrait de Fpt01
22/décembre/2023 - 07h44 - depuis l'application mobile

La gauche caviar et sa bonne conscience existera toujours grâce à la macronie