24/06/2011 16:30

Le Louvre refuse de prêter La Joconde à l'Italie

La Joconde de Léonard de Vinci est "extrêmement fragile" et son transport est "absolument inenvisageable", a déclaré aujourd'hui le musée du Louvre suite à la demande de prêt d'une société historique italienne.

 Le "Comité national pour la valorisation des biens culturels" présidé par le très médiatique Silvano Vincenti, a lancé un appel sur internet afin que le Louvre prête la Joconde pour une exposition prévue en 2013 en Italie. La demande a reçu le soutien d'une autorité locale, le gouvernement de la province de Florence.

"Sur la forme, nous n'avons reçu aucune demande officielle de prêt", a indiqué Vincent Pomarède, directeur du département des peintures au Louvre. "Sur le fond, si on ne prête pas la Joconde, c'est parce qu'elle est extrêmement fragile et qu'un voyage risquerait de lui causer des dommages irréversibles", a-t-il souligné.

Le tableau, réalisé vers 1503 et 1506, est peint à l'huile sur un panneau de bois de peuplier très mince. Avec le temps, il s'est courbé et présente une fente visible notamment au dos de l'oeuvre. La Joconde, volée au Louvre en 1911 par un Italien qui fut arrêté en 1913 au moment où il tentait de la vendre à un collectionneur à Florence, a très rarement voyagé.

Elle est allée aux Etats-Unis en 1963 puis au Japon en 1974. Ses voyages ne lui avaient pas réussi. Depuis, elle n'a pas quitté Le Louvre. Elle est désormais protégée par une vitrine dotée d'une climatisation sophistiquée afin qu'il n'y ait aucune variation de température et d'humidité

Ailleurs sur le web

Vos réactions