01/01 07:31

Le Parlement autrichien a durci la loi interdisant les symboles nazis ou encore liés au mouvement palestinien Hamas, dans le but de contrer la montée des actes antisémites

Le Parlement autrichien a durci  la loi interdisant les symboles nazis ou encore liés au mouvement palestinien Hamas, dans le but de contrer la montée des actes antisémites et extrémistes. Le pays alpin, annexé par Adolf Hitler en 1938, dispose d'une des législations les plus strictes d'Europe concernant les délits à caractère néo-nazi mais les condamnations sont rares.

L'amendement à cette loi de 1947 a été adopté par l'ensemble des députés, à l'exception de ceux du parti d'extrême droite FPÖ.

Porter des symboles nazis ou tout autre symbole de la liste, qui inclut notamment le Hamas, l'organisation des Frères musulmans ou le Hezbollah, sera désormais passible d'amendes plus lourdes, pouvant aller jusqu'à 20.000 euros.

Autre élément, les fonctionnaires jugés coupables seront démis de leur fonction.

Le texte criminalise par ailleurs toute minimisation de l'Holocauste et autres atrocités nazies, pas seulement dans les cas flagrants comme c'était le cas jusqu'à présent. Les délits commis par des Autrichiens à l'étranger, notamment via la diffusion de propagande par internet, tombent sous le coup de la nouvelle loi, qui facilite aussi la confiscation des objets de dévotion nazis.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions