10/11 17:31

Soulagement à Hollywood avec la fin de la grève des acteurs paralysant le secteur - La course est désormais lancée pour reprendre les tournages des films et des séries

Par Andrew MARSZAL

Un sentiment de délivrance: c'est l'esprit qui domine jeudi à Hollywood, avec la fin de la grève des acteurs paralysant le secteur, et la course désormais lancée pour reprendre les tournages afin de sauver les films et séries de 2024 qui peuvent encore l'être. Un mois et demi après celui des scénaristes, le syndicat des acteurs SAG-AFTRA a trouvé un accord mercredi avec les studios pour une nouvelle convention collective de trois ans.

Ce nouveau contrat, qui comprend notamment une revalorisation importante des salaires minimums et des garde-fous en matière d'intelligence artificielle, doit encore être formellement adopté par la profession. Mais les acteurs peuvent immédiatement reprendre les tournages et la promotion de leurs films. De quoi relancer une industrie paralysée pendant six mois au total par le double mouvement social des scénaristes et des acteurs.

Une crise historique, sans équivalent depuis 1960 à Hollywood. L'accord intervient juste à temps pour permettre aux studios de terminer de nombreux blockbusters attendus en salles l'été prochain. Certaines séries pourront même être bouclées pour le printemps. Interrompu pendant quatre mois, le tournage de "Deadpool 3", la suite très attendue des aventures du plus dégénéré des super-héros, doit ainsi reprendre avant Thanksgiving (fin novembre), selon le magazine Variety. Les acteurs de séries retardées comme "Stranger Things", partagent également leur soulagement.

"NOUS AVONS REUSSI!!!", s'est réjoui Noah Schnapp, tête d'affiche du feuilleton, sur Instagram. Si certains films, dont le prochain "Mission Impossible" de Tom Cruise, ont renoncé à sortir en salle l'été prochain, "il y aura une saison cinématographique estivale l'année prochaine", observe Jonathan Handel, avocat spécialisé dans le droit du divertissement. Sans un accord avant les fêtes de fin d'année, celle-ci aurait été "en grand péril", rappelle-t-il.

Le compromis tombe également à pic pour la saison des récompenses d'Hollywood: les Oscars se tiennent traditionnellement en mars, mais avant cela de nombreuses cérémonies comme les Golden Globes ou les Critics Choice Awards, prévues en janvier, voyaient cette grève s'éterniser avec inquiétude. 

Dès jeudi matin, les invitations à des premières en présence de vedettes ont été envoyées aux votants pour de nombreux prix, avec entre autres un gala réunissant Natalie Portman et Julianne Moore à Los Angeles pour le film Netflix "May December". Boycottant les tapis rouges pendant des mois, les stars vont pouvoir promouvoir leurs films comme "Wonka", avec Timothée Chalamet, et "Aquaman et le Royaume perdu", avec Jason Momoa.

"Nous pouvons vraiment nous réjouir de ce contrat", a déclaré la présidente du SAG-AFTRA, Fran Drescher, sur CNN jeudi. "C'est un grand soulagement et un grand bonheur que nous ayons tenu bon (...) et que nous ayons obtenu un contrat historique et fondateur", a insisté l'ex-vedette de la série "Une Nounou d'enfer".

Outre des avancées salariales pour 160.000 acteurs, danseurs, cascadeurs et autres professionnels du petit et grand écran, l'accord garantit pour la première fois un système de primes lorsqu'un film ou une série a du succès sur une plateforme de streaming. Il prévoit aussi que les studios devront "demander la permission pour tout", lorsqu'ils utiliseront l'intelligence artificielle pour insérer numériquement des acteurs célèbres dans des films, a-t-elle résumé.

Alors que la double grève a coûté au moins 6 milliards de dollars à l'économie américaine, l'accord a été largement salué par les démocrates américains, jusqu'au président lui-même. "La négociation collective, ça marche", s'est réjoui Joe Biden dans un communiqué.

A Los Angeles, l'entrée de la plupart des studios a enfin retrouvé son calme jeudi matin, après six mois de manifestations quotidiennes. Devant le site de Warner Bros, une poignée d'acteurs étaient tout de même venus pour célébrer leur victoire. "Je me sens soulagé. (...) Maintenant nous pouvons relâcher la tension", a confié à l'AFP le comédien Dan D.W. McCann. "J'espère que le contrat sera à la hauteur de nos espérances. Et qu'on puisse mettre tout ça derrière nous et se remettre au travail".

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions