28/10 00:18

Israël / Hamas: D'intenses bombardements par l'armée israélienne, "sans précédent" depuis le début de la guerre, sur le nord de la bande de Gaza - Tsahal annonce qu'elle va "étendre ses opérations terrestres"

23h57 : Le Hamas a fait état de "violents combats" dans la soirée entre ses combattants et les forces israéliennes qui, selon le mouvement islamiste palestinien, ont effectué des incursions au sol dans deux secteurs de la bande de Gaza. "Nous faisons face à des incursions israéliennes au sol à Beit Hanoun (nord) et Al-Boureij (centre). De violents combats sont en cours", a indiqué la branche militaire du Hamas, les Brigades Ezzedine al-Qassam, dans un communiqué.

22h27: Le Hamas a fait état de "violents combats" vendredi soir entre ses combattants et les forces israéliennes qui, selon le mouvement islamiste palestinien, ont effectué des incursions au sol dans deux secteurs de la bande de Gaza.

"Nous faisons face à des incursions israéliennes au sol à Beit Hanoun (nord) et al Boureij (centre). De violents combats sont en cours", a indiqué la branche militaire du Hamas, les brigades Ezzedine al-Qassam dans un communiqué.

20h07: Le Hamas a appelé le monde à «agir immédiatement» pour faire cesser les frappes d'Israël sur Gaza.

Le Hamas palestinien au pouvoir dans la bande de Gaza a appelé le monde à « agir immédiatement » pour faire cesser les bombardements israéliens qui se sont considérablement intensifiés vendredi soir contre le territoire palestinien.

« Nous demandons aux pays arabes et musulmans et à la communauté internationale d'assumer leurs responsabilités et d'agir immédiatement pour faire cesser les crimes et les massacres contre notre peuple », a affirmé le mouvement islamiste palestinien dans un communiqué.

Selon le Hamas, « couper les communications et internet dans la bande de Gaza et intensifier les bombardements par air, mer et terre sur les quartiers résidentiels augurent de nouvelles tueries que l'occupant entend commettre à l'abri des regards des médias et du monde ».

 

Il a fait porter à Israël, son allié américain « ainsi qu'à tous les pays qui le soutiennent, la pleine responsabilité de ces tueries atroces ».

19h28: Un porte-parole de l’armée israélienne, Daniel Hagari, indique que les troupes au sol étendront leurs opérations ce soir

19h26: Israël a augmenté ses frappes à Gaza d'une "manière très significative", indique l'armée israélienne

Il appelle les résidents de la ville de Gaza à se déplacer vers le sud. «L'armée israélienne travaille puissamment dans toutes les dimensions afin d'atteindre les objectifs de la guerre», a-t-il écrit sur X.

 

 

 

18h57: "Sans un changement fondamental, la population de Gaza va subir une avalanche sans précédent de souffrance humaine", a alerté vendredi le secrétaire général de l'ONU Antonio Guterres.

"Tout le monde doit prendre ses responsabilités. C'est un moment de vérité, l'Histoire nous jugera", a lancé Antonio Guterres dans une déclaration lue par son porte-parole, soulignant que "le système humanitaire à Gaza fait face à un effondrement total, avec des conséquences ininmaginables pour plus de 2 millions de civils".

18h51: Le Hamas annonce avoir tiré "des salves de roquettes" sur Israël depuis Gaza. La branche militaire du Hamas palestinien a annoncé avoir tiré dans la soirée "des salves de roquettes" en direction d'Israël, en riposte à d'intenses bombardements israéliens dans le nord de la bande de Gaza. "Salves de roquettes en direction des terres occupées (Israël, NDLR) en réponse aux massacres contre les civils" palestiniens, ont indiqué les Brigades Ezzedine al-Qassam sur la messagerie Telegram.

18h50: Parallèlement, les communications et l'internet ont été coupés dans la bande de Gaza, selon le gouvernement du Hamas. Les bombardements « par air, mer et terre » sont « les plus violents depuis le début de la guerre » le 7 octobre, a indiqué le service de presse du gouvernement du Hamas au pouvoir à Gaza, accusant Israël de « préparer des massacres ».

18h42: L'armée israélienne mène actuellement d'intenses bombardements, "sans précédent" depuis le début de la guerre, sur le nord de la bande de Gaza, notamment à Gaza-ville, selon des images de l'AFP et le mouvement islamiste palestinien Hamas. Les bombardements "par air, mer et terre" sont "les plus violents depuis le début de la guerre" le 7 octobre, a indiqué le service de presse du gouvernement du Hamas au pouvoir à Gaza, accusant Israël de "préparer des massacres".

18h09: L'ONU se dit préoccupée par le fait que des "crimes de guerre" ont été commis et le soient encore dans le conflit qui oppose Israël au mouvement islamiste du Hamas.

"Nous sommes préoccupés par le fait que des crimes de guerre soient commis. Nous sommes préoccupés par la punition collective infligée aux Gazaouis en réponse aux attaques atroces du Hamas, qui constituent elles aussi des crimes de guerre", a déclaré Ravina Shamdasani la porte-parole du Haut-Commissariat des droits de l'homme, lors du briefing régulier de l'ONU à Genève.

16h21: L'armée israélienne a accusé vendredi le mouvement islamiste palestinien du Hamas de « mener la guerre depuis les hôpitaux » de la bande de Gaza.

« Il y a du carburant dans les hôpitaux et le Hamas l'utilise pour son infrastructure terroriste », a encore accusé le porte-parole de l'armée, Daniel Hagari. « Les terroristes se déplacent librement » dans les hôpitaux du territoire palestinien, a-t-il ajouté, répétant l'accusation israélienne selon laquelle le Hamas utilise la population de Gaza comme « bouclier humain ».

15h49: Une équipe médicale de la Croix-Rouge est entrée dans la bande de Gaza pour la première fois depuis le début de la guerre entre Israël et le Hamas, a annoncé une porte-parole du Comité international de la Croix-Rouge (CICR).

Accompagnant un convoi humanitaire de plusieurs camions d'aide, cette équipe comprend plusieurs médecins spécialisés dans les blessures de guerre, selon le CICR.

Ils sont munis de matériel permettant de « soigner 1.000 à 5.000 personnes selon la gravité des blessures ».

Il s'agit « d'un petit soulagement, mais ce n'est pas suffisant », a prévenu le directeur régional du CICR, Fabrizio Carboni. Cela va « aider à alléger la pression extrême qui repose » sur le personnel médical de Gaza. Mais « un accès sécurisé et soutenu pour l'aide humanitaire est urgent », a-t-il dit.

Le ministère de la Santé du Hamas a annoncé vendredi que 7.326 personnes avaient été tuées et près de 19.000 autres blessées dans la bande de Gaza depuis le début de la guerre.

Trois jours après le feu vert israélien obtenu par le président américain lors de sa visite en Israël, le premier convoi humanitaire est entré depuis l'Egypte le 21 octobre dans le petit territoire par le poste-frontière de Rafah, le seul à ne pas être contrôlé par Israël. Depuis, plusieurs convois ont été acheminés.

Mais c'est insuffisant, selon les organisations humanitaires qui alertent chaque jour sur la situation catastrophique à laquelle sont confrontés les quelque 2,4 millions d'habitants de la bande de Gaza soumis à un blocus total imposé par Israël après l'attaque sur son territoire le 7 octobre.

Vendredi, l'agence de l'ONU pour les réfugiés palestiniens (UNRWA) a prévenu que Gaza avait un besoin urgent d'aide « significative et continue » d'aide humanitaire.

14h20: Le président français Emmanuel Macron s'exprime depuis Bruxelles (Belgique). Le chef de l’Etat a rappelé "le droit d'Israël de se défendre, dans les limites du droit international et humanitaire". Emmanuel Macron annonce que la France veut "évacuer dans les meilleurs délais" les Français présents à Gaza.

Le président français Emmanuel Macron demande une "trêve humanitaire" à Gaza. "Nous pensons qu'une trêve humanitaire est aujourd'hui utile pour pouvoir protéger les populations qui sont sur le terrain, qui ont subi les bombardements. Une trêve humanitaire nous permettrait d'organiser véritablement la protection des plus fragiles et de mieux cibler l'action utile contre les terroristes".

"Si nous importons le conflit et qu'on laisse les voix des extrêmes porter le débat public, nous nous diviserons inutilement", a également souligné le président français en marge du Conseil européen à Bruxelles. "Il est essentiel pour nous que nous préservions notre unité."

11h20: « Beaucoup plus (de gens) vont bientôt mourir » à cause du siège total imposé à la bande de Gaza par Israël, a prévenu vendredi le patron de l’Agence de l’ONU pour les réfugiés palestiniens (UNRWA), lançant un appel à l’acheminement « significatif et continu » d’aide humanitaire.

« Au moment où nous parlons, des gens à Gaza meurent, ils ne meurent pas seulement à cause des bombes et des frappes, beaucoup plus vont bientôt mourir des conséquences du siège imposé » au petit territoire depuis le 7 octobre, a déclaré Philippe Lazzarini lors d’un point de presse à Jérusalem.

« Les services de base s’effondrent, les réserves de médicaments, de nourriture et d’eau s’épuisent, les égouts commencent à déborder dans les rues de Gaza », a décrit le responsable humanitaire.

Les convois d’aide entrés dans le territoire palestinien depuis le 21 octobre, sont largement insuffisants pour répondre aux besoins de la population, a dit le responsable. « Le système actuel est voué à l’échec. Ce dont nous avons besoin c’est d’une aide significative et continue, nous avons besoin d’un cessez-le feu humanitaire pour que cette aide puisse atteindre ceux qui en ont besoin », a-t-il réclamé.

09h45: Le point sur la situation ce matin

L’armée israélienne a annoncé vendredi matin que son infanterie avait mené un « raid ciblé dans le secteur central de la bande de Gaza », épaulée par « des chasseurs et des drones », visant des objectifs du Hamas. Les soldats ont ensuite quitté le territoire palestinien sans déplorer de blessé, a affirmé l’armée dans un communiqué. Outre cette incursion, l’armée a indiqué avoir bombardé des sites du Hamas « dans toute la bande de Gaza ».

En parallèle à cette opération au sol, des objectifs « appartenant à l’organisation terroriste du Hamas » ont été bombardés dans le centre du territoire « et partout dans la bande de Gaza », selon le communiqué. Ont été détruites des rampes de lancement de roquettes, des centres de commandement du Hamas, et ont été neutralisés des hommes du mouvement islamiste palestinien, selon le communiqué.

Depuis les attaques du 7 octobre menées par le Hamas sur son territoire, l’armée israélienne pilonne sans relâche le territoire palestinien, où elle mène régulièrement des incursions dans l’attente d’une probable offensive terrestre promise à de multiples reprises par les responsables politiques et militaires. Dans la nuit de mercredi à jeudi, elle avait annoncé avoir mené un raid ciblé avec des chars dans le nord de la bande de Gaza.

La guerre a été déclenchée par les attaques du Hamas sur le sol israélien, inédites par leur ampleur et leur violence, qui ont tué plus de 1.400 personnes, en majorité des civils, selon Israël. Quelque 220 personnes sont retenues en otages après avoir été emmenées de force dans la bande de Gaza, où le Hamas est au pouvoir depuis 2007.

Le ministère de la Santé du Hamas a de son côté annoncé que les bombardements lancés en représailles ont tué plus de 7.000 personnes, en immense majorité des civils parmi lesquels plus de 2.900 enfants.

08h35: La Ministre Catherine Colonna évoque sur RTL des preuves de vie de nos otages qui sont au nombre de neuf

 

07h53: L'armée israélienne a indiqué sur les réseaux sociaux avoir mené de nouvelles incursions dans la bande de Gaza et frappé cette nuit des "dizaines de cibles" du Hamas, dans le quartier de Sajaia.

07h07: Des F-16 américains ont mené des frappes contre deux installations utilisées par les Gardiens de la révolution iraniens et des «groupes affiliés» dans l'est de la Syrie, a annoncé le ministre américain de la Défense, Lloyd Austin. Des stocks d'armes et de munitions ont été visés. «Ces frappes de légitime défense et de précision sont une riposte à une série d'attaques en cours, et pour la plupart manquées, contre le personnel américain en Irak et en Syrie par des milices soutenues par l'Iran», depuis le 17 octobre, a indiqué Lloyd Austin dans un communiqué. «Les États-Unis ne recherchent pas le conflit et n'ont ni l'intention ni le désir de s'engager dans de nouvelles hostilités, mais ces attaques soutenues par l'Iran contre les forces américaines sont inacceptables et doivent cesser», a poursuivi Lloyd Austin.

06h28: Le Quai d'Orsay a détaillé le contenu du vol spécial affrété depuis la France pour venir en aide aux Palestiniens de la bande de Gaza. Un vol spécial contenant un fret de 54 tonnes d'aide humanitaire. Ce fret humanitaire d’urgence sera transporté par un avion mis à disposition par la Fondation CMA CGM, dans le cadre de son partenariat avec le Centre de crise et de soutien, depuis Paris jusqu’en Égypte. Il sera remis au Croissant-Rouge égyptien. 

Dans le détail, ce fret de 54 tonnes d'aide humanitaire envoyé par la France contiendra notamment, des «kit médicaux d'urgence, composés d’un lot de médicaments et de matériel hospitalier, destinés à renforcer des structures d’urgence et pouvant traiter jusqu’à 500 blessés graves», ainsi que 18 respirateurs d’urgence. 58 malles de médicaments fournies, par la Fondation Tulipe et par l’ONG Première Urgence, seront aussi chargées dans l'appareil et pourront permettre de soigner 500 patients chacune.

La bande de Gaza étant encore privée d'électricité, l'avion d'aide envoyé par la France sera également pourvu de 1000 lampes solaires et d'une dizaine de générateurs offerts par l’ONG Électriciens sans frontières.

04h11: Cinq personnes ont été blessées quand une roquette s'est abattue dans la nuit de jeudi à vendredi sur Taba, ville égyptienne frontalière d'Israël, en guerre depuis le 7 octobre avec le Hamas palestinien dans la bande de Gaza, rapportent des médias et des témoins. "Dans le cadre de l'escalade actuelle à Gaza, une roquette s'est écrasée à Taba, faisant cinq blessés et des dégâts dans un immeuble résidentiel", rapporte la télévision AlQahera News, proche du renseignement égyptien. Des témoins ont confirmé à l'AFP qu'une roquette s'était abattue dans cette ville, située sur la mer Rouge et à la pointe nord-est du Sinaï, où se trouve un poste-frontière vers Israël.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de iceman
28/octobre/2023 - 02h02
Gustave68 a écrit :

De tout coeur avec Israël dans ses interventions terrestres !!! Il faut éradiquer le Hamas. Les exactions des Palestiniens, le massacre du 7 octobre, le Samedi noir israélien, doivent avoir une réponse ferme. Les israéliens ont prévenu les Palestiniens, qu'ils devaient évacuer le Nord de Gaza : s'ils meurent ce sera de leur propre responsabilité

Quelle bonne blague. Suite à l'assassinat d'Erignac, si la France avait dit aux Corses de dégager le sud de l'île sous peine de s'exposer aux bombardements, c'est de la faute de ceux qui restent s'ils meurent?

Les chiffres de l'ONU montrent qu'Israël a tué 20 fois plus de Palestiniens (150 fois plus de blessés) depuis 15 ans que l'inverse (évidemment puisqu'ils ne cessent d'attaquer des zones civiles) mais certains croient encore le mythe des gentils Israéliens qui ne font que riposter... Putain mais même les descendants des morts de l'holocauste sont ulcérés de ce que ces colonisateurs sans scrupule font. Réveillez vous un peu.

Portrait de Gustave68
27/octobre/2023 - 22h30

De tout coeur avec Israël dans ses interventions terrestres !!! Il faut éradiquer le Hamas. Les exactions des Palestiniens, le massacre du 7 octobre, le Samedi noir israélien, doivent avoir une réponse ferme. Les israéliens ont prévenu les Palestiniens, qu'ils devaient évacuer le Nord de Gaza : s'ils meurent ce sera de leur propre responsabilité

Portrait de seb2746
27/octobre/2023 - 22h17
Hercule Poirot a écrit :

Les terroristes du hamas accusent Israël de "préparer des massacres"

Quelle ironie! Cela serait risible si des civils gazaouis ou otages n'allaient pas y laisser leurs Vies.

Curieuse mentalité de semer la mort l'horreur, le chaos, les traumatismes et ensuite de se plaindre quand la riposte arrive.

Ha c'est sûr qu'Israël n'est pas la France où ici on riposte à un massacre à coups de fleurs, de bougies, de pancartes et de chansons d'Amour

Israel vient de bombarder VOLONTAIREMENT une église rempli de civils qui s'étaient réfugiés dedans, certainement une justification à nous sortir ?

Ah oui, les membres du hamas étaient devant la porte avec des pierre (alors qu'ils sont en sous-sol et dans les pays frontaliers depuis lundi).

Celui qui sème la mort c'est Israel depuis 80 ans,  1800 civils tués/assassinés/massacrés par an. Le pompon cette année avec +2000 civils lors de la riposte soit + que le massacre du hamas.

Ceux qui ont 2 enquêtes pour génocides c'est bien le gouvernement sioniste et bizarrement pas le hamas.

Portrait de fredo 53
27/octobre/2023 - 21h10

Ils se permettent même de tirer sur l' Egypte et personne ne dit rien .

Un jour la goutte fera déborder le vase et même le américains ne pourront plus les protéger .

Patience et résistance...

 

 

Portrait de GLGD
27/octobre/2023 - 20h43
Hercule Poirot a écrit :

Les terroristes du hamas accusent Israël de "préparer des massacres"

Quelle ironie! Cela serait risible si des civils gazaouis ou otages n'allaient pas y laisser leurs Vies.

Curieuse mentalité de semer la mort l'horreur, le chaos, les traumatismes et ensuite de se plaindre quand la riposte arrive.

Ha c'est sûr qu'Israël n'est pas la France où ici on riposte à un massacre à coups de fleurs, de bougies, de pancartes et de chansons d'Amour

Ce sont des chouineurs et agresseurs professionnels. Chez nous ils pleurent d'un contrôle d'identité mais ils sont fiers de leur bled où un policier peut te frapper si t'as mal mis ta ceinture. Chez nous ils tuent pour un mauvais regard, mais le Français qui ose porter plainte est inondé d'insultes de babtou fragile. Il ne faut pas y chercher une logique, ils ne se calment qu'à coups de gourdins.

Portrait de grounddd
27/octobre/2023 - 20h13
Hercule Poirot a écrit :

Les terroristes du hamas accusent Israël de "préparer des massacres"

Quelle ironie! Cela serait risible si des civils gazaouis ou otages n'allaient pas y laisser leurs Vies.

Curieuse mentalité de semer la mort l'horreur, le chaos, les traumatismes et ensuite de se plaindre quand la riposte arrive.

Ha c'est sûr qu'Israël n'est pas la France où ici on riposte à un massacre à coups de fleurs, de bougies, de pancartes et de chansons d'Amour

c'est vrai qu'Israel ne commet pas des massacres en palestine depuis 70 ans

Portrait de COLIN33
27/octobre/2023 - 19h44 - depuis l'application mobile

On voit que les Israéliens n'en ont rien à faire des demandes de Macron

Portrait de Hercule Poirot
27/octobre/2023 - 19h01

Les terroristes du hamas accusent Israël de "préparer des massacres"

Quelle ironie! Cela serait risible si des civils gazaouis ou otages n'allaient pas y laisser leurs Vies.

Curieuse mentalité de semer la mort l'horreur, le chaos, les traumatismes et ensuite de se plaindre quand la riposte arrive.

Ha c'est sûr qu'Israël n'est pas la France où ici on riposte à un massacre à coups de fleurs, de bougies, de pancartes et de chansons d'Amour

Portrait de COLIN33
27/octobre/2023 - 15h06 - depuis l'application mobile

D'ou sortent soudainement ces français ?