09/08 16:22

Incendie près de Colmar : Les 11 corps ont été retrouvés indique la vice-procureur : "Le groupe au rez-de-chaussée est parvenu à s'enfuir mais au 1er étage seules 5 personnes ont survécu"

16h22: Onze personnes sont mortes à la suite de l’incendie survenu dans un gîte accueillant des personnes handicapées à Wintzenheim, près de Colmar, a confirmé en début d’après-midi la vice-procureure de Colmar, Nathalie Kielwasser. Présente à ses côtés pour exprimer « toute [sa] tristesse et [sa] solidarité » après ce « drame épouvantable », la première ministre, Elisabeth Borne, a elle distingué « huit personnes décédées et trois toujours portées disparues ».

Jugeant qu’il était « trop tôt » pour déterminer les causes du sinistre, Nathalie Kielwasser a tout de même décrit un « incendie qui vraisemblablement a couvé, au regard de l’embrasement de ce bâtiment en partie en colombage ».

La magistrate a aussi confirmé que le gîte était occupé par « deux groupes différents de personnes handicapées mentales légères », accompagnées par deux associations originaires de Nancy et de Besançon. L’enquête pour « recherche des causes de la mort » a été confiée à la section de recherche de la gendarmerie de Strasbourg.

16h10: La propriétaire du gîte, où s'est déroulé l'incendie "est entendue" par les forces de l'ordre, indique Nathalie Kielwasser, la vice-procureure de la République de Colmar. "Elle est extrêmement choquée, c’est elle qui déclenche l’alerte et entend les victimes appeler au secours"

16h04: Les 11 corps ont été retrouvés indique la vice-procureur de Colmar dans une conférence de presse. Elle a également détaillé, lors de son intervention, que « le bâtiment est composé de deux gîtes distincts. Il y avait un groupe à l’étage et un groupe au rez-de-chaussée. Ceux du rez-de-chaussée sont tous vivants. A l’étage 5 personnes ont réussi à partir. Les pensionnaires venaient d’établissements du Grand Est ».

14h27 : Dans un premier temps, la préfecture annonçait que 11 personnes manquaient à l'appel, sans pouvoir préciser quel était leur sort. Dix corps ont été retrouvés dans les décombres, repérés pour certains par un drone dans ce qu'il reste de la maison qui a pris feu. Il s'agit de plusieurs corps calcinés, retrouvés par les pompiers qui ont survolé la zone de cet incendie. 

Ce matin, 11 personnes étaient portées disparues et n'avaient pas pu être évacuées parmi les 28 adultes en vacances dans ce gîte. Un des rescapés a été hospitalisé en urgence relative. Les pompiers sont parvenus à rapidement circonscrire l'incendie, qui a ravagé 300m².

13h48: Un dixième corps vient d'être découvert dans les décombres du gîte, annoncent les pompiers alors que 1 personne est encore portée disparue

 

12h32: La préfecture du Haut-Rhin vient de publier un nouveau communiqué de presse à la mi-journée

Un incendie s’est déclaré vers 6h30 au 2 rue principale à Wintzenheim, dans un gîte privé situé à La Forge, 300m2 ont été embrasés sur un bâtiment de 500m2. Point de situation à 12h00 : Le feu est maîtrisé. La RD 417 a été fermée à la circulation. Une déviation a été mise en place par les équipes de la Collectivité Européenne d’Alsace, renforcées par les gendarmes. Le bâtiment accueillait, pour les vacances, deux groupes d’adultes en situation de handicap, encadrés par deux associations.

Un accueil discret pour les familles a été organisé dans une salle à Wintzenheim. Les sapeurs-pompiers terminent les opérations d’extinction des derniers foyers résiduels.

Ils procèdent également aux opérations d’étayage des structures du bâtiment calciné. Ces dernières actions permettront de sécuriser les opérations des gendarmes dans le cadre des enquêtes judiciaires sous l’autorité du procureur de Colmar.

12h26: "Le feu est éteint. La situation est stable. Neuf corps ont été localisés, deux sont encore introuvables", indiquent les pompiers. "80 sapeur-pompiers ont été mobilisés".

12h17: Le président de la région Grand-Est, Franck Leroy, a posté un message sur son compte X (ex-Twitter). « Face au drame de Wintzenheim, je veux dire mon émotion, ma tristesse et adresser mes pensées aux victimes, à leurs familles ainsi qu’au personnel du centre », déclare-t-il sur le réseau social. Et d’ajouter : « Dans ces mêmes moments d’incertitudes et de douleurs, j’ai également une pensée pour les services de secours, pompiers et gendarmes mobilisés depuis ce matin »

.

.

12h10: Le maire de Nancy, Mathieu Klein, s’est exprimé sur son compte X (ex-Twitter). « Profondément meurtri par le terrible incendie ce matin à Wintzenheim d’un gîte qui accueillait des personnes en situation d’handicap originaires de Nancy. J’adresse mon plus grand soutien et mes pensées aux familles des victimes », indique-t-il sur le réseau social.

.

.

12h04: Les corps de neuf victimes ont été retrouvés dans le gîte de vacances qui a pris feu à l'aube près de Colmar, et deux autres personnes sont toujours recherchées, ont indiqué les pompiers. "On a localisé neuf corps et on en cherche encore deux", a déclaré à l'AFP le lieutenant colonel Philippe Hauwiller, commandant de l'opération de secours. Les corps ont été repérés par drones, par recherche directe et par des chiens, a-t-il précisé.

Le sinistre a fait vraisemblablement au total 11 morts, selon la préfecture du Haut-Rhin. Les 11 victimes qui occupaient le gîte loué par une association lorraine d'aide aux personnes handicapées mentales sont "potentiellement décédées", a indiqué mercredi 9 août le secrétaire général de la préfecture du Haut-Rhin, Christophe Marot.

12h00: Le point sur ce que l'on sait à midi sur ce terrible drame qui pourrait avoir fait 11 victimes

Onze personnes sont potentiellement décédées mercredi après l'incendie d'un centre d'accueil pour handicapés mentaux légers près de Colmar, qui s'est embrasé à l'aube. La Première ministre Elisabeth Borne a indiqué se rendre sur les lieux du sinistre. Les 11 personnes manquantes "à l'heure où l'on parle sont potentiellement décédées", a indiqué sur place le secrétaire général de la préfecture du Haut-Rhin, Christophe Marot.

"Malheureusement, il n'y a pas beaucoup de doutes: toutes ces personnes étaient présentes dans le gîte et n'ont pas pu ressortir", a-t-il déclaré à des journalistes, précisant que 28 personnes se trouvaient sur place au moment du sinistre et que seules 17 d'entre elles ont été évacuées. Les personnes présentes au rez-de-chaussée ont pu rapidement quitter les lieux mais pas celles qui se trouvaient à l'étage, a-t-il dit.

"L'incendie a été rapidement maîtrisé en dépit de la violence des flammes", a annoncé dans un communiqué la préfecture du Haut-Rhin, alourdissant un bilan des pompiers qui avaient dans un premier temps annoncé à l'AFP un bilan de sept personnes manquantes. "Dix-sept personnes ont été évacuées. On dénombre une personne en urgence relative évacuée vers l'hôpital et une personne choquée", a précisé la préfecture, ajoutant que ces personnes appartiennent à "un groupe d'adultes originaires de Nancy pour les vacances".

Les pompiers ont été alertés vers 6h30 pour ce bâtiment situé à Wintzenheim, a précisé à l'AFP le Centre opérationnel départemental d'incendie et de secours (Codis) du Haut-Rhin, confirmant une information de France 3 Grand Est. Le bâtiment à colombages de style alsacien a été le théâtre d'un "embrasement généralisé", selon les pompiers. C'est la propriétaire du gîte, habitant à proximité, qui a donné l'alerte à 6h33.

Les pompiers sont arrivés sur place à 6h45, selon M. Marot. En milieu de matinée, les pompiers continuaient à arroser le sinistre à l'aide de lances à incendie, a constaté une équipe de l'AFP. Le toit a été détruit par les flammes et au premier étage, l'armature en bois, carbonisée, est visible. D'autres pompiers déblayent le sinistre d'où s'échappe encore de la fumée. Une équipe de recherche avec des chiens est présente à proximité.

Les personnes manquantes sont un encadrant et dix adultes handicapés mentaux légers, a précisé M. Marot, disant n'avoir "aucun élément" sur les causes du sinistre. Une enquête judiciaire a été confiée à la vice-procureure de la République de Colmar, Nathalie Kielwasser, a-t-il dit. Dès l'alerte, le Codis (centre opérationnel départemental des services d'incendie et de secours) a déployé 76 sapeurs-pompiers, quatre fourgons incendie, quatre ambulances, un poste médical avancé et trois échelles pour circonscrire l'incendie et assurer la prise en charge des victimes, a spécifié la préfecture.

Quarante militaires de la gendarmerie sont également mobilisés. Le bâtiment est une ancienne grange rénovée en gîte de 500 m2 au sol avec deux étages et des combles, selon les pompiers. "Suite au terrible incendie qui a eu lieu à Wintzenheim cette nuit, je me rends sur place", avec la ministre des Solidarités Aurore Bergé, a indiqué Elisabeth Borne sur le réseau X (ex-Twitter). "Mes premières pensées vont vers les victimes et leurs proches. Je salue la mobilisation des sapeurs-pompiers", a-t-elle ajouté.

11h48: La présidente de l’Assemblée nationale, Yaël Braun-Pivet, a posté un message sur son compte X (ex-Twitter). « J’apprends avec émotion l’incendie d’une structure accueillant des personnes en situation de handicap à Wintzenheim. Mes pensées aux victimes et à leurs familles. J’apporte tout mon soutien aux secours pour leur intervention dans un contexte difficile », déclare-t-elle sur le réseau social.

.

11h40: Le ministre de la Santé, Aurélien Rousseau, a exprimé sa « profonde émotion » après l’incendie survenu ce matin à Wintzenheim. « Les mots sont souvent bien faibles face à un tel drame. Toutes nos pensées aux victimes et à leurs proches. Reconnaissance pour les services de secours comme les équipes hospitalières qui prennent en charge les blessés », a-t-il déclaré sur X (ex-Twitter).

.

.

11h37: Le point sur ce que l'on sait

Onze personnes sont potentiellement décédées mercredi après l'incendie d'un centre d'accueil pour handicapés mentaux légers près de Colmar, qui s'est embrasé à l'aube. La Première ministre Elisabeth Borne a indiqué se rendre sur les lieux du sinistre. Les 11 personnes manquantes "à l'heure où l'on parle sont potentiellement décédées", a indiqué sur place le secrétaire général de la préfecture du Haut-Rhin, Christophe Marot.

"Malheureusement, il n'y a pas beaucoup de doutes: toutes ces personnes étaient présentes dans le gîte et n'ont pas pu ressortir", a-t-il déclaré à des journalistes, précisant que 28 personnes se trouvaient sur place au moment du sinistre et que seules 17 d'entre elles ont été évacuées. Les personnes présentes au rez-de-chaussée ont pu rapidement quitter les lieux mais pas celles qui se trouvaient à l'étage, a-t-il dit.

"L'incendie a été rapidement maîtrisé en dépit de la violence des flammes", a annoncé dans un communiqué la préfecture du Haut-Rhin, alourdissant un bilan des pompiers qui avaient dans un premier temps annoncé à l'AFP un bilan de sept personnes manquantes. "Dix-sept personnes ont été évacuées. On dénombre une personne en urgence relative évacuée vers l'hôpital et une personne choquée", a précisé la préfecture, ajoutant que ces personnes appartiennent à "un groupe d'adultes originaires de Nancy pour les vacances".

Les pompiers ont été alertés vers 6h30 pour ce bâtiment situé à Wintzenheim, a précisé à l'AFP le Centre opérationnel départemental d'incendie et de secours (Codis) du Haut-Rhin, confirmant une information de France 3 Grand Est. Le bâtiment à colombages de style alsacien a été le théâtre d'un "embrasement généralisé", selon les pompiers. C'est la propriétaire du gîte, habitant à proximité, qui a donné l'alerte à 6h33.

Les pompiers sont arrivés sur place à 6h45, selon M. Marot. En milieu de matinée, les pompiers continuaient à arroser le sinistre à l'aide de lances à incendie, a constaté une équipe de l'AFP. Le toit a été détruit par les flammes et au premier étage, l'armature en bois, carbonisée, est visible. D'autres pompiers déblayent le sinistre d'où s'échappe encore de la fumée. Une équipe de recherche avec des chiens est présente à proximité.

11h30: "3 corps sans vie ont été repérés par des drones", annonce une source policière

11h07: Le Président Emmanuel Macron s'exprime sur son compte X (ex-Twitter). "À Wintzenheim les flammes ont ravagé un gîte qui accueillait des personnes en situation de handicap et leurs accompagnateurs. Face à cette tragédie, mes pensées vont aux victimes, aux blessés, à leurs proches. Merci à nos forces de sécurité et nos services de secours mobilisés".

.

.

10h53: Les 11 personnes manquantes suite à l'incendie près de Colmar d'un gîte loué par une association lorraine d'aide aux personnes handicapées mentale sont "potentiellement décédées", a indiqué mercredi le secrétaire général de la préfecture du Haut-Rhin, Christophe Marot.

"Malheureusement, il n'y a pas beaucoup de doutes: toutes ces personnes étaient présentes dans le gîte et n'ont pas pu ressortir", a déclaré Christophe Marot sur place à des journalistes.

10h45: La ministre des Solidarités Aurore Bergé, qui accompagne Elisabeth Borne sur place, a fait part de son « effroi » également sur le réseau X (ex-Twitter), tout en apportant un message de soutien pour les « victimes, leurs familles, les encadrants », ainsi que les services de secours.

.

 

10h32: La Première ministre Elisabeth Borne a annoncé qu’elle se rendait mercredi sur les lieux de l’incendie d’un gîte pour personnes handicapées en Alsace, où 11 personnes sont portées manquantes. « Suite au terrible incendie qui a eu lieu à Wintzenheim cette nuit, je me rends sur place », avec la ministre des Solidarités Aurore Bergé, a-t-elle indiqué sur le réseau X (ex-Twitter). « Mes premières pensées vont vers les victimes et leurs proches. Je salue la mobilisation des sapeurs-pompiers », a-t-elle ajouté.

.

.

10h02: Le point sur ce que l'on sait ce matin

Au moins onze personnes "manquent à l'appel" à la suite d'un incendie dans un gîte pour handicapés près de Colmar, a-t-on appris mercredi 9 août auprès des pompiers. Les pompiers ont été alertés vers 6h30 pour ce bâtiment situé à Wintzenheim, a précisé à l'AFP le Centre opérationnel départemental d'incendie et de secours (Codis) du Haut-Rhin, confirmant une information de France 3 Grand Est.

Le gîte loué par une association lorraine d'aide aux personnes handicapées a été le théâtre d'un "embrasement généralisé", selon les pompiers. Des personnes ont été évacuées mais "au moins onze personnes manquent à l'appel" et n'ont pas été retrouvées, selon la même source, sans pouvoir préciser si les manquants sont des pensionnaires ou des accompagnateurs.

"On a une incertitude si des gens sont restés et combien", a indiqué de son côté la gendarmerie du Haut-Rhin, précisant que l'incendie est maîtrisé et "est en train d'être éteint". Une dizaine de véhicules avec au moins une cinquantaine de pompiers se sont rendus sur place.

Le bâtiment est une ancienne grange rénovée en gîte de 500 m2 au sol avec deux étages et des combles, selon les pompiers, qui ont précisé que l'incendie a pris au rez-de-chaussée.

09h37: La préfecture du Haut-Rhin vient de publier un communiqué de presse

Un incendie s’est déclaré vers 6h30 au 2 rue principale à Wintzenheim, dans un gîte privé situé à La Forge, 300m2 ont été embrasés sur un bâtiment de 500m2.

Ce bâtiment accueillait un groupe d’adultes originaires de Nancy pour les vacances. Dès l’alerte, le service d’incendie et de secours du Haut-Rhin (SIS68) a déployé sur place 76 sapeurs-pompiers, 4 fourgons incendie, 4 ambulances 1 poste médical avancé et 3 échelles pour circonscrire l'incendie et assurer la prise en charge des victimes. 40 militaires de la gendarmerie sont également mobilisés.

L'incendie a été rapidement maîtrisé en dépit de la violence des flammes. 17 personnes ont été évacuées. On dénombre 1 personne en urgence relative évacuée vers l’hôpital et 1 personne choquée. 11 personnes du groupe d’adultes originaires de Nancy manqueraient encore à l’appel.

Le préfet du Haut-Rhin a ouvert le centre opérationnel départemental afin de coordonner l’ensemble des services de l’État mobilisés. L’accueil des familles qui viendraient sur place est en cours de mise en place. Le secrétaire général de la préfecture du Haut-Rhin s’est rendu sur place.

09h33: Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, vient de s'exprimer sur X (ex-Twitter). "Un incendie s’est déroulé tôt ce matin dans une structure accueillant des personnes handicapées à Wintzenheim, dans le Haut-Rhin. En dépit de l’intervention rapide et courageuse des sapeurs-pompiers que je salue, plusieurs victimes seraient à déplorer. L’intervention se poursuit", a-t-il déclaré.

.

.

09h26: "Un adjoint au maire présent sur place précise que le feu aurait pris au rez-de-chaussée du gîte, une ancienne grange rénovée. Les occupants ont pu s'extraire, mais le premier étage s'est très vite embrasé", indiquent France 3 Grand Est. D’importants moyens de secours sont déployés sur place.

09h24: Au moins sept personnes «manquent à l'appel» à la suite d'un incendie dans un gîte pour handicapés près de Colmar, selon les déclarations des pompiers, cité par l’AFP.

Les pompiers ont été alertés, ce matin vers 6h30, dans ce bâtiment situé à Wintzenheim, selon le Centre opérationnel départemental d'incendie et de secours (Codis) du Haut-Rhin, confirmant une information de France 3 Grand Est.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Koikilencoute
9/août/2023 - 15h34
Taylor a écrit :

Faire semblant de s'émouvoir devant des journalistes. 

Ça me fait penser aux "je condamne fermement" après une agression...

Portrait de camille352
9/août/2023 - 12h55

Oh c'est affreux.

Condoléances attristées aux familles et ami(e)s des victimes.