17/07/2023 08:31

Le marché des produits issus du commerce équitable en France a encore progressé en France en 2022, bien qu'au ralenti par rapport aux années précédentes dans un contexte général d'inflation

Le marché des produits issus du commerce équitable en France a encore progressé en France en 2022, bien qu'au ralenti par rapport aux années précédentes dans un contexte général d'inflation, a rapporté Commerce équitable France.

"Le commerce équitable parvient à poursuivre son développement avec une progression de 2% en 2022 et représente désormais un marché de 2,1 milliards d'euros", relève le collectif dans son baromètre annuel transmis à l'AFP.

La performance est "assez remarquable" au vu de l'inflation (+6,8% en moyenne en 2022 sur les produits alimentaires), a estimé auprès de l'AFP la déléguée générale de Commerce équitable France, Julie Stoll.

Ce marché a mieux résisté que le bio qui a accusé un recul de 4,6% en 2022 pour la consommation à domicile, selon les données de l'Agence bio.

S'appuyant sur des labels garantissant des prix rémunérateurs pour les producteurs et un engagement pluriannuel entre eux et les acheteurs, le commerce équitable était habitué à une croissance à deux chiffres en France depuis plus de dix ans.

Actuellement, ce sont les produits issus des filières françaises de commerce équitable, en particulier à base de lait et de blé, qui tirent la croissance. Ces filières représentent désormais un peu plus du tiers (35%) du marché du commerce équitable en France.

Selon Mme Stoll, deux circuits de distribution sont en croissance: les commerces de proximité (boulangeries, épiceries, chocolatiers...) et la restauration hors domicile, notamment les cantines scolaires.

L'an dernier, la mairie de Paris avait annoncé que toutes les bananes et le chocolat proposés dans les restaurants collectifs dépendant de la municipalité devraient être issus du commerce équitable d'ici à 2027. A Paris, les cantines municipales servent 30 millions de repas par an, notamment aux écoliers.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de remarques
17/juillet/2023 - 08h34

Encore une belle arnaque pour le consommateur comme le bio !