23/05 16:02

La ministre des Affaires étrangères Catherine Colonna affirme qu’il n’y a "pas eu de contrepartie" à la libération des deux Français qui étaient prisonniers en Iran - Regardez

La ministre française des Affaires étrangères a affirmé mardi qu’il n’y avait « pas eu de contrepartie » à la libération du Français Benjamin Brière et du Franco-irlandais Bernard Phelan qui étaient prisonniers en Iran.

« Il n’y en a pas eue », a déclaré Catherine Colonna, interrogée sur la chaine de télévision France 2. « Je tiens à le dire », a-t-elle ajouté. « Nous avons plaidé beaucoup à différents niveaux auprès des autorités iraniennes compte tenu de leur état de santé qui était extrêmement dégradé », a-t-elle également souligné.

Benjamin Brière, 37 ans, et Bernard Phelan, 64 ans, ont été libérés le 12 mai dernier. « Ils étaient l’un et l’autre malades. Heureusement, ils sont sortis de cette épreuve », a également déclaré Catherine Colonna, déplorant que Benjamin Brière ait « passé trois ans dans les geôles iraniennes ». « Ce n’est pas acceptable », a-t-elle ajouté.

 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de COLIN33
23/mai/2023 - 21h07 - depuis l'application mobile

On ne saura jamais comme toujours.