12/04/2023 20:36

Monseigneur Gaillot, évêque contestataire qui a défendu la cause des divorcés, des homosexuels et des immigrés, au sein de l'Eglise, est mort à l'âge de 87 ans

Monseigneur Gaillot, évêque contestataire qui a défendu la cause des divorcés, des homosexuels et des immigrés, au sein de l'Eglise, est mort à l'âge de 87 ans, a-t-on appris auprès de la Conférence des évêques de France. Jacques Gaillot est décédé à Paris mercredi après-midi, à la suite d'une maladie fulgurante, a précisé à l'AFP un proche de l'évêque.

Jacques Gaillot naît le 11 septembre 1935 à Saint-Dizier. Il effectue son service militaire en Algérie, de 1957 à 1959. Ordonné prêtre en 1961, il est professeur au séminaire régional de Reims de 1965 à 1972, puis devient curé de Saint-Dizier en 1973, tout en suivant les cours de l'Institut de formation des éducateurs du clergé (IFEC) de Paris.

En 1977, il est nommé vicaire général du diocèse de Langres puis devient évêque d'Évreux en mai 1982.

Jacques Gaillot place son épiscopat sous la protection du bienheureux Jacques-Désiré Laval, béatifié trois ans plus tôt par le pape Jean-Paul II : « J’avais été séduit par le parcours si évangélique de cet homme. Prêtre à Évreux, il partit à l’île Maurice et se consacra aux délaissés de la société : les Noirs. Aujourd’hui encore, j’admire les actes qu’il a eu le courage de poser à son époque au xixe siècle ».

En 2010, il cesse d'écrire pour le site Partenia, qu’il avait ouvert avec un réseau de contributeurs du monde entier. À partir de 2013, il publie régulièrement des tribunes dans le Huffington post dans lesquelles il se déclare notamment pour le droit à l'euthanasie et pour le mariage homosexuel.

Le 1er septembre 2015, Jacques Gaillot est reçu à Rome par le Pape François à la résidence Sainte-Marthe. Le 30 novembre 2015, il est parmi les signataires de l'Appel des 58 : « Nous manifesterons pendant l'état d'urgence »

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Morlock3
12/avril/2023 - 23h15

R.I.P