10/04 16:02

L'agence française du médicament (ANSM) fait état d'un risque léger de malformation foetale associé à la prise, à dose élevée et lorsqu'on est enceinte, d'hydroxychloroquine

L'agence française du médicament (ANSM) a fait état d'un risque léger de malformation foetale associé à la prise, à dose élevée et lorsqu'on est enceinte, d'hydroxychloroquine, traitement connu pour avoir fait l'objet de spéculations sur son efficacité supposée contre le Covid-19.

"Les enfants exposés à l'hydroxychloroquine pendant la grossesse de leur mère courent un risque plus élevé de malformation grave à la naissance", a déclaré dans un communiqué l'Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM).

L'agence se base sur une étude publiée en février dans la revue American Journal of Obstetrics and Gynecology. Réalisée en comparant l'issue de quelque 2 000 grossesses sous hydroxychloroquine à un groupe n'ayant pas pris ce traitement, elle conclut à un risque de malformations chez l'enfant.

Ce risque reste toutefois très limité (1,33 plus élevé en cas de prise du médicament) et uniquement avéré quand l'hydroxychloroquine est prise sous une forme à haute dose.

Ce traitement est surtout utilisé en rhumatologie pour ses propriétés anti-inflammatoires. Il est aussi employé dans la prévention du paludisme.

Mais il est d'abord connu du grand public pour avoir été défendu par certains chercheurs, comme l'infectiologue Didier Raoult, comme traitement contre le Covid. Aucune recherche n'a toutefois prouvé son efficacité de façon convaincante.

L'ANSM a, à ce titre, également rappelé mercredi que l'hydroxychloroquine ne saurait être considérée comme un traitement du Covid, pas plus que d'autres pistes largement discréditées telles que l'azithromycine et l'ivermectine.

"Les données publiées à ce jour chez l'adulte continuent de montrer que ces molécules n'ont pas de bénéfice clinique dans la prise en charge de cette pathologie", souligne l'ANSM. "En outre, leur utilisation expose les patients à de potentiels effets indésirables qui peuvent être graves."

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de PhilRAI
12/avril/2023 - 18h24
bobyonetwotree a écrit :

et si on cherche au bresil ou au usa ou en chine ou cetait autorisé , je suis qu on trouvera plein de gens atteint du covid mort avec hydroxy , ivermectine et autreS...

 

Vous pouvez toujours chercher, ça n'existe pas ! Aucun mauvais retour concernant ces médicaments. Que des satisfactions, ce qui n'est pas le cas avec les vaccins. 

Portrait de PhilRAI
11/avril/2023 - 16h59
Greenday2013 a écrit :

Voilà ce qu'il se passe quand on écoute un charlatan.

Un charlatan respecté dans le monde entier , uniquement dénigré par les politiques et journalistes corrompus. Sinon Raoult a traité 30 000 personnes, on cherche les plaintes et les effets secondaires. Idem dans le monde entier, médicament utilisé depuis plus de 70 ans ! Il y a que les gogos pour croire que c'est devenu dangereux du jour au lendemain. 

Portrait de Greenday2013
11/avril/2023 - 13h59

Voilà ce qu'il se passe quand on écoute un charlatan.

Portrait de PhilRAI
11/avril/2023 - 10h33
stbx00 a écrit :

Une petite pensée aussi pour les non vaccinés décédés du Covid car ils étaient mal informés... L'efficacité vaccinale n'est plus à démontrer.

Je ne suis pas vacciné. Aucun problème avec le covid et autres infections respiratoires, je prends de l'ivermectine dès les premiers symptômes,  c'est quasiment terminé dès le lendemain alors que d'habitude j'en ai pour au moins une semaine. Idem dans mon entourage, ce médicament est très efficace. Comme tous les retours de partout dans le monde.

Par contre des vaccinés qui ont eu le covid, voir plusieurs fois, très malades pendant une semaine voire plus , j'en connais plein. Idem pour les effets secondaires.

A l'usage il apparait que les vaccins sont inefficaces contrairement aux traitements connus hydroxychloroquine, azithromycine, ivermectine, doxycycline ou autres .La grande majorité des malades covid qui sont décédés n'ont tout simplement pas été soignés comme l'a expliqué le professeur Raoult dernièrement.

Ceux qui imposent ces vaccins inefficaces et dangereux tout en bloquant les médicaments efficaces sont des criminels, j'espère qu'ils seront jugé un jour pour ce crime.

 

 

Portrait de stbx00
10/avril/2023 - 17h49
AntinemesisBack a écrit :

A "haute dose, l'eau est aussi mortelle...et oui bien sur, l'hydroxychloro de Raoult rend forcément les bébés difformes et handicapés, des "monstres"...alors que le "vaccin", lui il est "tres bon! reprenez-en un ptit coup les loulous, pfyzer veut des chiottes en or sur ses yachts"...

Une pensée pour toutes ces femmes nous entourant (et j'en ai des exemples autour de moi) qui ont littéralement pissé le sang pendant un mois apres prise de leur dose vax, ca a du leur faire vachement de bien cette petite "vidange" inattendue, ca "nettoie", ca degage aussi les bronches d'apres cette agence francaise des lobbys pharma haha.

Une petite pensée aussi pour les non vaccinés décédés du Covid car ils étaient mal informés... L'efficacité vaccinale n'est plus à démontrer.

Portrait de stbx00
10/avril/2023 - 17h47
BENOÎT DAUBERCIES a écrit :

Et il peut y avoir des soucis de fertilité après.

Curieusement, ils n'ont pas beaucoup vacciné en Afrique...

Pfff... Là aussi, n'hésitez pas à publier vos recherches... 

Portrait de stbx00
10/avril/2023 - 17h46
piq a écrit :

Comme il est dit dans l’article, c'est à forte dose que c'est dangereux. Dans le traitement de Raoult, ce n’est pas l’hydroxychloroquine qui est efficace mais l’azytromycine (contrairement à ce que dit l’ANSM).

 

Pensez à publier les résultats de vos recherches médicales dans les ouvrages spécialisés. Manifestement la communauté scientifique est passée à côté...

Portrait de piq
10/avril/2023 - 17h44

Comme il est dit dans l’article, c'est à forte dose que c'est dangereux. Dans le traitement de Raoult, ce n’est pas l’hydroxychloroquine qui est efficace mais l’azytromycine (contrairement à ce que dit l’ANSM).