27/03/2023 14:31

L’Assemblée nationale examine aujourd'hui une proposition de loi Renaissance visant à faciliter le passage du permis de conduire - VIDEO

Une plateforme unique sur les aides existantes, davantage d’examinateurs, et l’usage du compte formation élargi : l’Assemblée nationale examine aujourd'hui une proposition de loi Renaissance visant à faciliter le passage du permis de conduire.

Il s’agit de « rendre le permis moins cher, plus simple et plus rapide », fait valoir l’auteur du texte, Sacha Houlié, président de la commission des Lois de l’Assemblée, qui veut par là envoyer « un message aux jeunes ». Ce dernier constate que « le coût de l’acquisition du permis de conduire atteint désormais 2 000 euros, voire davantage, avec de fortes disparités territoriales » et que les délais d’obtention se sont « allongés ».

Une nouvelle plateforme numérique doit voir le jour, "1 jeune, 1 permis", pour recenser l'intégralité des aides, de l'Etat comme des collectivités. La proposition de loi prévoit aussi d'ouvrir le financement par le compte personnel de formation (CPF) à tous les types de permis, alors qu'actuellement seuls les permis B, poids lourds et bus sont concernés. Le CPF a permis de financer 322.000 permis de conduire en 2021, soit 28% des permis délivrés cette année-là, les deux tiers des bénéficiaires étant des personnes âgées de moins de 35 ans. 

Sacha Houlié souhaitait initialement offrir la possibilité de céder les droits du CPF entre parents et enfants, mais il est revenu sur l'idée, en raison des inégalités qu'elle pourrait créer. Enfin, l'autorisation pour des agents publics ou contractuels de faire passer l'épreuve pratique du permis sera étendue au niveau national. Ce n'est pas une "externalisation", assure Sacha Houlié, face aux inquiétudes des inspecteurs.

Enfin, l'autorisation pour des agents publics ou contractuels de faire passer l'épreuve pratique du permis sera étendue au niveau national. Ce n'est pas une "externalisation", assure le président de la commission des Lois de l'Assemblée, face aux inquiétudes des inspecteurs. La proposition de loi fait globalement consensus parmi les députés, même si la gauche déplore un manque d'ambition. Des élus Renaissance plaident pour un passage possible du permis dès 16 ans, et demanderont un rapport en ce sens. 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de stbx00
28/mars/2023 - 08h51
bobyonetwotree a écrit :

greve des auto ecoles !! et oui faut pas tuer le business..

le permis c est plus difficile  a avoir que son bac mdr

hPas tout à fait... Si 2/3 des français ont bien le permis, il n'y a pas 2/3 de bacheliers (et même moins de 50% si on parle du bac général).