13/03/2023 18:16

Chaos sur un vol Paris-Nice pris dans la tempête Larisa : "Les gens hurlaient, iI y a eu des vomissements, certains se sont évanouis et d'autres ont envoyé des messages d'adieu à leurs proches"

C'est un véritable cauchemar que racontent certains passagers qui se sont retrouvés dans ce Paris-Nice qui devait se poser vendredi sur la Côte d'Azur. Alors qu’il était censé atterrir à Nice à 14h30, les vents de la tempête Larisa perturbent l’arrivée de l’avion comme le raconte Nice Matin, et la situation dans l'appareil va tourner au chaos.

Un des passagers raconte : "Ça a duré 40 minutes, c’était sans fin, j’avais l’impression que mon cœur allait lâcher. Le pilote a tenté une première, puis une deuxième fois, avec des vents très violents. Ça a paniqué les passagers. Les gens et les enfants hurlaient. Il y a eu des vomissements, des gens se sont évanouis. J’étais sûre de mourir. J’ai envoyé des messages d’adieu à mes proches. Le pilote a annoncé faire une troisième tentative, avec une voix tremblante. Les passagers ont crié, il a décidé de partir pour Montpellier."

Air France assure pourtant que la manœuvre était tout à fait normale :  "Une remise de gaz, quand l’avion ne se pose pas et repart vers le ciel, c’est une procédure tout à fait normale, dans certaines conditions météo et globalement quand on estime qu’il ne faut pas mettre en risque les passagers à bord".

Les responsables de la compagnie ajoutent qu’il est logique que le pilote ait tenté plusieurs fois sa chance :

"Si à l’instant T, le vent ne permet pas d’atterrir, il n’est pas dit que cinq minutes après, ce soit encore le cas. Ce qui compte, c’est le vent à l’instant T. C’est pour ça que des avions se sont posés avant et après."

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Ficl
14/mars/2023 - 20h45

Perso, je ne comprends pas trop l'info ??? Je ne prétends pas qu'une remise de gaz n'est pas impressionnante mais de là à en faire une info!  J'habite en Bretagne et une remise de gaz à Brest est un non évènement (et dieu sait qu'il y a du vent !)

Portrait de sacha78000
14/mars/2023 - 09h59

L'histoire de "la voix tremblante du pilote" n'est pas crédible.  Les pilotes sont parfaitement entrainés à ce genre de situation. Je pense que c’était plutôt les oreilles du passager qui tremblaient, ce qu'on peut parfaitement comprendre.

Portrait de GToto
13/mars/2023 - 19h24

Ce sont les cisaillements de vents qui sont à craindre lors de l'atterrissage en cas d'orage, or si j'ai bien lu il s'agit d'une tempête, les vents dominants ne viennent que d'un sens ce qui pose moins de problèmes. ce sont les rafales qui sont à gérer, et l'équipe aux commandes à juger que c'était faisable. Les procédures sont drastiques, il faut leur faire confiance.

Portrait de Amandecroquante
13/mars/2023 - 18h53

La prochaine fois ils prendront le train si ils ne peuvent tolérer les turbulences… 

Portrait de vixen87
13/mars/2023 - 18h35

" envoyer des messages d’adieu" alors que l'avion n'a aucun probleme technique, c'est juste qu'il y a de mauvaises conditions climatiques.

Les avions sont étudiés pour y faire face. Même si je comprends que cela n'est pas agréable comme situation.

C'est pas la fin du monde que le pilote ait fait 2 tentatives qui n'ont pas pas permis à l'avion de se poser.