02/03/2023 07:46

Vladimir Poutine a décoré l'acteur américain Steven Seagal, ex-star d'Hollywood devenu ces dernières années un défenseur actif du président russe

Vladimir Poutine a décoré l'acteur américain Steven Seagal, ex-star d'Hollywood devenu ces dernières années un défenseur actif du président russe et, dernièrement, de son offensive contre l'Ukraine. M. Poutine a signé un décret remettant "l'Ordre de l'Amitié" à l'acteur pour "sa grande contribution au développement de la coopération culturelle et humanitaire internationale", a indiqué un document publié sur le site juridique officiel du gouvernement russe.

Spécialiste de l'aïkido, Steven Seagal, âgé de 70 ans, fut l'une des vedettes du cinéma d'action américain des années 1980 et 1990.

Alors que sa carrière déclinait, le natif de Lansing, dans le Michigan, s'est progressivement rapproché de dirigeants autoritaires, notamment du chef du Kremlin.

En 2016, il avait reçu un passeport russe des mains de Vladimir Poutine, tout en conservant sa nationalité américaine. Installé depuis en Russie, il a même rejoint en 2021 un parti nationaliste. En août dernier, il s'est rendu dans l'est de l'Ukraine pour rencontrer le chef des séparatistes prorusses de Donetsk, Denis Pouchiline, et leur apporter son soutien.

Il avait alors visité la prison d'Olenivka, près de Donetsk, où des dizaines de prisonniers ukrainiens ont trouvé la mort dans une explosion cet été. Pour le 70e anniversaire de Vladimir Poutine, en octobre, Steven Seagal avait également enregistré une vidéo de soutien au président russe qu'il avait qualifié d'"un des plus grands dirigeants au monde".

"J'espère vraiment, et je prie pour qu'il reçoive le soutien, l'amour et le respect dont il a besoin. Et que toutes les tribulations actuelles se termineront bientôt, que l'on vivra dans un monde en paix", avait ajouté M. Seagal.

 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de YVESM
2/mars/2023 - 09h23

Piège en haute mer, une des meilleures série B d'action des années 90.

Où bizarrement, des Américains s'en prenaient à d'autres Américains, en voulant déclencher  une guerre...