01/02/2023 16:31

Etats-Unis: L'entreprise Amazon a enfreint la loi dans sa campagne contre la syndicalisation de ses employés, estime un juge américain

Un juge de l’agence américaine chargée du droit du travail (NLRB) a conclu qu’Amazon avait enfreint la loi en menaçant des employés de deux entrepôts new-yorkais de ne pas accorder d’augmentations ou de nouveaux avantages si l’entreprise devait entrer en négociations avec un syndicat.

Dans sa décision datée de lundi et consultée mardi par l’AFP, le juge a estimé que des représentants de l’entreprise avaient bien illégalement suggéré qu’en cas de négociations prolongées, les employés syndiqués verraient leurs rémunérations gelées pendant que les non-syndiqués recevraient augmentations et nouveaux bénéfices.

Il a ordonné à Amazon de poster dans les deux entrepôts concernés des affiches rappelant que les employés ont le droit de se syndiquer et affirmant que l’entreprise ne se livrerait plus à des menaces similaires. Le juge a en revanche rejeté plusieurs autres accusations à l’encontre d’Amazon, dont celles affirmant que des responsables de l’entreprise avaient promis de remédier aux griefs transmis par les employés ou avaient menacé de réduire les salaires pour payer les cotisations syndicales.

L’entreprise s’est félicitée du rejet par le juge de ces accusations. « Les faits continuent de montrer que les équipes dans nos entrepôts travaillent dur pour faire ce qu’il faut, et que la plupart des affirmations de groupes extérieurs cherchant à faire valoir leur point de vue sont sans fondement », a réagi une porte-parole dans un message à l’AFP.

 

Ailleurs sur le web

Vos réactions