14/04/2011 09:55

France 24: Information judiciaire ouverte pour espionnage

Une information judiciaire a été ouverte le 31 mars par le parquet de Nanterre dans l'affaire d'espionnage au sein d'Audiovisuel extérieur de la France (AEF), après le dépôt d'une plainte avec constitution de partie civile, a affirmé mercredi une source judiciaire.  

Cette information judiciaire vise les chefs d'"abus de confiance, accès et maintien frauduleux dans un système de traitement automatisé de donnés, vol de données informatiques, entrave à la saisine de la justice par destruction de données informatiques et complicité et recel de ces délits", selon cette source.  

Sur les conseils de son avocat, Me Olivier Metzner, AEF s'était constituée partie civile le 14 janvier, pour "identifier les responsables et les mobiles de cet espionnage", en pleine restructuration et opération de fusion entre la chaîne France 24 et Radio France Internationale.  

"Cette constitution de partie civile ne semble s'expliquer que par l'absence de toute mise en cause de Christine Ockrent par l'enquête préliminaire ouverte par le parquet début octobre", a affirmé l'un des conseils de Christine Ockrent, Me François De Castro.  

Dans cette affaire qui avait débuté à l'automne, une proche collaboratrice de Christine Ockrent, Candice Marchal, est soupçonnée d'avoir consulté, sans autorisation, des données informatiques confidentielles dans le serveur d'AEF, qui coiffe France 24, RFI et une partie de TV5 Monde.  

La police avait découvert dans son ordinateur 2,5 millions de fichiers provenant des ordinateurs de différents dirigeants du groupe.

Ailleurs sur le web

Vos réactions