17/12/2022 16:41

Incendie à Vaulx-en-Velin : Plusieurs centaines de personnes rassemblées cet après-midi devant la mairie pour rendre hommage aux victimes du terrible incendie meurtrier -Vidéo

16h39 : Plusieurs centaines de personnes étaient rassemblées ce samedi après-midi devant la mairie de Vaulx-en-Velin (banlieue de Lyon), pour rendre hommage aux victimes du terrible incendie meurtrier survenu dans la nuit de jeudi à vendredi. Une enquête a été ouverte par le parquet de Lyon pour "dégradation par incendie ayant entraîné la mort" afin de déterminer les circonstances et la cause du feu, qui a fait dix morts, dont cinq enfants, et 24 blessés, dont quatre graves. Les drapeaux ont été mis en berne pour ce moment de recueillement sur le parvis de l'Hôtel de Ville, noir de monde, malgré le froid mordant, selon des journalistes de l'AFP. Les rescapés de l'incendie sont arrivés en bus blanc et ont été applaudis par la foule.

"On est là et on sera toujours là pour vous", leur a crié un habitant, tandis que d'autres leur témoignaient des marques de soutien.

Le public présent était très divers, familles, jeunes ou personnes plus âgées, le visage grave et dont beaucoup étaient habillés en noir. La maire de Vaulx-en-Velin, Hélène Geoffroy, a salué "l'immense chaîne de solidarité", avec de nombreux dons, en faveur des rescapés, qui "donne du réconfort et du soutien".

"Cet après-midi (samedi), nous pleurons nos morts et nous sommes-là pour apporter réconfort et soutien aux vivants", a-t-elle déclaré, avant que la foule ne respecte plusieurs minutes de silence. Parmi les autres personnalités présentes figuraient le préfet de région Pascal Mailhos, le maire de Lyon Grégory Doucet, le président de la Métropole de Lyon Bruno Bernard ou encore le recteur de l'Académie de Lyon Olivier Dugrip.

10h23: Au lendemain du violent incendie qui frappé un immeuble d’habitation de Vaulx-en-Velin, faisant dix morts, dont cinq enfants, et 24 blessés, la municipalité appelle à un «moment de recueillement» en hommage aux victimes ce samedi 17 décembre. Le rassemblement silencieux aura lieu à 15h sur le parvis de l’Hôtel de Ville, précise un communiqué .

07h01: On en sait plus sur le déroulement du drame qui a fait 10 morts dont 5 enfants. Les flammes se sont propagées dans la nuit dans l'immeuble du rez-de-chaussée vers les étages, selon les pompiers. Des résidents prisonniers des flammes se sont précipités dans le vide, une mère de famille ayant même jeté son fils de dix ans du haut de son balcon pour le sauver. (Voir vidéo ci-dessus)

06h22: L'immeuble touché fait partie "d'une copropriété dans laquelle des travaux d'urgence avaient été réalisés en 2019", a précisé Olivier Klein. "C'est un quartier en renouvellement urbain" dans lequel les autorités locales et de l'État "investissent depuis de nombreuses années", a-t-il ajouté. C'est "un drame absolu, mais on ne peut pas incriminer à ce stade l'état de l'immeuble", a défendu le ministre en charge de la ville et du logement.

05h33 : Trente-six familles sont actuellement prises en charge dans une salle municipale mise à disposition par la mairie de Vaulx-en-Velin. Elles vont être relogées pour au moins trois jours dans un centre de formation militaire de la région lyonnaise. "Près d’une centaine d’habitants sinistrés ont été accompagnés dans une structure mobilisée par l’État, dans l’agglomération lyonnaise, pour les héberger durant le week-end.

Ils seront pris en charge par les services de la Ville de Vaulx-en-Velin, de la Croix Rouge et des associations", précise le préfet du Rhône par communiqué. "En parallèle, les services de l’État, de la Métropole de Lyon, et de la Ville de Vaulx-en-Velin cherchent des solutions de relogement."

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Capri
17/décembre/2022 - 21h48
Nowo a écrit :

Les hommages c'est bien, mais celui ci aurait pu être évité s'il n'y avait pas eu de point de deal dans ce hall d'immeuble.

Ce n'est pas la police mais la justice qui est défaillante.

Il faut commencer par changer nos lois sur les mineurs, ils sont relâchés voir même pas arrêtés car on sait très bien qu'ils ont une immunité, les trafiquants le savent, les mineurs le savent, les policiers et la justice le savent, notre ministre de la justice le sait très bien, mais il ne fait rien.

Ils y a 24 ans Mr Chevènement et sa politique de gauche les qualifiait de "petits sauvageons", depuis tout s'est aggravé, en un quart de siècle rien n'a changé côté justice (droite et gauche sont passés par là, mais rien n'a vraiment bougé).

Il faut aussi ramener la loi et l'ordre dans ces quartiers, une police présente, tous les jours, qui ne laisse rien passer avec une justice qui suit derrière et qui applique les peines ! 

Je suis d'accord avec vous. Mais qui va avoir assez de courage pour s'atteler à changer nos lois ? Personne n'a eu le courage de le faire jusqu'à présent.

Portrait de Capri
17/décembre/2022 - 15h52
Rhume-19 a écrit :

Et ça change quoi ?

- moins d’insécurité au quotidien qui gangrenne les cités et « mine » la vie des honnêtes personnes (95 % des gens), y compris issus de l’immigration 

- moins de risques corporels et d’accidents, d’incendies, de bagarres de territoires entre bandes de dealers (Cf.morts à Marseille, à Nice…), donc moins de malheurs et de décès…

Legalisons tout ça pour encadrer cette activité et faire en sorte qu’elle ne soit plus criminalisée. Les personnes vivant à Vaulx en Vélin et dans d’autres cités identiques s’en porteront mieux : revenus assurés pour les familles qui en vivent et retour de la sécurité (y compris la sécurité incendie).

Portrait de Capri
17/décembre/2022 - 15h24
Rhume-19 a écrit :

"Le commerce de proximité" smiley

Il est vrai que la vente de drogues est totalement autorisée par le code pénal mdr

A partir du moment où :

1) c’est écrit en très grand (Cf. JT de TF1 du 16/12 à 20h) - « Point de deal ici », à la vue et au su de tous les habitants dans le quartier (certaines familles en vivent d’ailleurs),

2) la mairie est parfaitement au courant (Cf. les habitants excédés vis à vis de la mairesse, élue de gauche PS => voir JT TF1),

3) la Police sait EXACTEMENT que ce point de deal se trouve là et le laisse prospérer tranquillement,

alors OUI, je pense qu’on peut parler d’un commerce de proximité bien établi… et vraiment quasi légal puisqu’il entre dans la composition officielle du PIB du pays !! Il faut arrêter avec l’hypocrisie et légaliser le cannabis pour encadrer la vente avec de bonnes conditions de sécurité (ex: présence obligatoire d’un extincteur etc)

C’est comme la prostitution : on peut fermer les yeux et laisser faire ou bien faire en sorte que les personnes faisant ce type de commerce (drogue, prostitution…) trouvent un lieu propre, aux normes de sécurité etc

Portrait de Dragon13127
17/décembre/2022 - 11h57 - depuis l'application mobile

C'est drôle les noms des victimes ne sont pas mentionnées. Quand on voit le nom de la ville on pense qu'elles sont les origines des victimes.

Portrait de flavtop
17/décembre/2022 - 09h09 - depuis l'application mobile

y a pas eu de caillassage de pompiers là ?

Portrait de Capri
17/décembre/2022 - 08h44

Selon les pompiers (source : TF1), une source de départ de feu a été identifiée au RDC, au niveau du commerce de proximité de l’immeuble (également appelé communément « point de deal »), bien connu de tous (signalétique externe, mobilier type canapé pour le personnel du commerce…)