01/12 16:31

Le commissaire européen au Marché intérieur, Thierry Breton, avertit le patron de Twitter Elon Musk qu’il doit "significativement augmenter les efforts" pour se conformer aux règles de l’Union européenne

Le commissaire européen au Marché intérieur, Thierry Breton, a averti mercredi le patron de Twitter Elon Musk qu’il devrait « significativement augmenter les efforts » pour se conformer aux règles de l’UE, lors d’un entretien téléphonique.

« Soyons clairs: il reste encore un énorme travail à accomplir » et Twitter devra « renforcer considérablement la modération des contenus, protéger la liberté d’expression et s’attaquer avec détermination à la désinformation », a dit le commissaire à Elon Musk, selon un compte-rendu de l’échange communiqué à Bruxelles.

Twitter a annoncé mardi le rétablissement en masse de comptes bannis et la fin de la lutte contre la désinformation sur le Covid.

Thierry Breton a rappelé qu’Elon Musk s’était engagé en mai à se conformer à la nouvelle législation européenne sur les plateformes en ligne.

« Je me félicite des déclarations d’intention d’Elon Musk pour que Twitter 2.0 soit prêt » pour les règles européennes, a-t-il dit.

« Tout cela nécessite une intelligence artificielle et des ressources humaines suffisantes, tant en termes de nombres que de compétences », a souligné le commissaire, chargé du numérique. Il a qualifié la discussion de constructive.

Mrs Musk et Breton « sont convenus que les services de la Commission effectueront un test de résistance au siège de Twitter début 2023, ce qui permettra à Twitter d’évaluer sa mise en conformité avant même les délais légaux », a-t-il ajouté.

Désinformation, discours haineux, contrefaçons... Les très grandes plateformes en ligne, comme Facebook, Amazon ou Twitter, devront appliquer « vers l’été 2023 » la nouvelle législation de l’UE entrée en vigueur en novembre pour éliminer les zones de non-droit sur internet.

Ces règles incluent l’obligation d’agir « promptement » pour retirer tout contenu illicite dès que la plateforme en a connaissance, ou l’obligation d’informer les autorités judiciaires quand elles soupçonnent une « infraction pénale grave ».

Elles comprennent aussi des interdictions, comme celles d’exploiter les données « sensibles » des utilisateurs (genre, tendance politique, appartenance religieuse...) pour de la publicité ciblée. Et des obligations de transparence, comme la publication des principaux paramètres utilisés par les systèmes de recommandation.

 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de alucardx78
2/décembre/2022 - 06h19
Lillois en vaucluse a écrit :

@Le RSA de BHL euh j je ne sais pas d'où vous détenez vos sources mais si vous allez sur plusieurs sites style capitale par exemple les chiffres de désabonnement sont fortement en hausse depuis le rachat de Elon Musk et de ses annonces de toute façon quand j'allais dessus c'était souvent des complotistes ou des racistes qui ne mâchez pas leur mot d'ailleurs c'est bien pour ça qu'il veut ouvrir les comptes de ceux qui ont été bannis

Sur ces réseaux‚ prank le contenu qui vous intéresse. Si seulement ce contenu compotiste et cariste apparaît‚ c'est soit :

1) vous en êtes un 2) ce contenu vous intéresse.

1) ou 2)‚ je me ferais discret à votre place.

Portrait de Tempura
1/décembre/2022 - 21h34

Ce blaireau n'a honte de rien, se croit en position de dire à Musk, que la liberté d'expression en europe c'est de censurer tout ce qui dérange le pouvoir, sinon attention. 

Mais mec, l'ue ne pèse déjà plus rien sur la scène internationale, mais au rythme où elle se déclasse, Musk pourra bientôt se l'acheter.