19/11 14:31

Les maladies bucco-dentaires touchent près de la moitié de la population mondiale, selon l'Organisation mondiale de la santé: Dents gâtées, gencives enflées, cancers de la bouche...

Dents gâtées, gencives enflées et cancers de la bouche : près de la moitié de la population mondiale est aux prises avec des maladies bucco-dentaires, a annoncé l'Organisation mondiale de la santé. Dans un nouveau rapport, l'OMS a constaté que 45% de la population mondiale, soit environ 3,5 milliards de personnes, souffre de maladies bucco-dentaires.

"La santé bucco-dentaire a longtemps été négligée dans la santé mondiale", a déclaré le chef de l'OMS, Tedros Adhanom Ghebreyesus, dans un communiqué, bien que des mesures de prévention peu coûteuses permettraient d'éviter nombre d'entre elles.

L'OMS, qui livre ainsi le premier tableau complet du poids des maladies bucco-dentaires dans 194 pays, a révélé une hausse de 1 milliard des cas répertoriés au cours des 30 dernières années.

C'est "une indication claire que de nombreuses personnes n'ont pas accès à la prévention et au traitement des maladies bucco-dentaires", dont les plus courantes sont les caries dentaires, les affections des gencives, la perte de dents et les cancers de la bouche, selon le rapport.

La carie dentaire non traitée est la maladie la plus courante. Elle affecte quelque 2,5 milliards de personnes dans le monde, tandis qu'environ un milliard souffre des gencives, qui est une cause majeure de perte totale de dents.

Et environ 380 000 nouveaux cas de cancers de la bouche sont diagnostiqués chaque année, selon l'OMS.

Les principaux facteurs à risque sont la forte consommation de sucre, mais aussi l'usage du tabac et la consommation d'alcool.

 

L'OMS encourage les autorités à s’attaquer à ces facteurs de risque courants "par la promotion d’une alimentation équilibrée et faible en sucres, l’arrêt de la consommation du tabac sous toutes ses formes, la diminution de la consommation d’alcool et un meilleur accès à des dentifrices fluorés efficaces et abordables". 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de LISCO
20/novembre/2022 - 07h48
Constrictor a écrit :

Si vous avez une urgence dentaire comme une rage de dents, rien ne vous empêche d'aller au service d'urgences de l'hôpital le plus proche ayant une section ORL

merci pour votre conseil mais encore faut il avoir une voiture et que le service des urgences le plus proche soit ouvert..... dans le département de la Nièvre il n'existe plus qu'une seule maternité qui a été fermée pendant plus d'une semaine, il y a un tel manque de médecins qu'on envisage d'en faire venir par avion....après on s'étonne que les gens ne se fassent plus soigner !

Portrait de Constrictor
20/novembre/2022 - 02h26
LISCO a écrit :

dans la Nièvre au minimum trois mois pour avoir un rendez vous chez le dentiste après on s'étonne que les gens ne se fassent pas soigner !

Si vous avez une urgence dentaire comme une rage de dents, rien ne vous empêche d'aller au service d'urgences de l'hôpital le plus proche ayant une section ORL

Portrait de Phantôme_
19/novembre/2022 - 18h28
- - Hugo Drax - - a écrit :

Ce n'est que la partie visible de l'iceberg en ce qui concerne les effet sur la santé de la malbouffe industrielle, du trop plein de céréales et de sucres.

Le problème ne va pas se résoudre avec des dentistes mais avec des normes plus strictes sur l'alimentation industrielle votées par des lois sévères et contraignantes en Assemblée.*

 

*... si seulement les députés n'étaient pas corrompus par les industriels.

Lave toi petit être

Portrait de LISCO
19/novembre/2022 - 16h52

dans la Nièvre au minimum trois mois pour avoir un rendez vous chez le dentiste après on s'étonne que les gens ne se fassent pas soigner !

Portrait de Nantes BZH
19/novembre/2022 - 16h06
- - Hugo Drax - - a écrit :

Ce n'est que la partie visible de l'iceberg en ce qui concerne les effet sur la santé de la malbouffe industrielle, du trop plein de céréales et de sucres.

Le problème ne va pas se résoudre avec des dentistes mais avec des normes plus strictes sur l'alimentation industrielle votées par des lois sévères et contraignantes en Assemblée.*

 

*... si seulement les députés n'étaient pas corrompus par les industriels.

Sinon, il y a la brosse à dents et le dentifrice.