17/11 12:02

Déserts médicaux: Les internes et étudiants en médecine de nouveau appelés à la manifestation et à la grève aujourd'hui

Les internes et étudiants en médecine sont de nouveau appelés à la manifestation et à la grève aujourd'hui contre des mesures destinées à les contraindre à s'installer dans des déserts médicaux. Dans l'après-midi sont prévus un cortège national à Paris et plusieurs manifestations en régions, notamment à Lyon et Nantes, à l'appel d'organisations d'étudiants en médecine (Anemf) et d'internes (Isni et Isnar-IMG).

Le 14 octobre, ces organisations avaient revendiqué «plus de 10.000» manifestants et «40% de grévistes». Elles protestent contre l'ajout d'une quatrième année d'internat en médecine générale, qui doit être effectuée «en priorité dans des zones où la démographie médicale est sous-dense», selon le projet de loi de financement de la Sécurité sociale (PLFSS).

Son article 23 est dans la ligne de mire des internes, comme le sont plusieurs propositions de loi visant à réguler l'installation des médecins. «Ce sont des mesures démagogiques, qui ne présentent aucune efficacité en termes d'accès aux soins, les généralistes étant déjà les médecins les mieux répartis sur le territoire», estime auprès de l'AFP Raphaël Presneau, président de l'Isnar-IMG (internes en médecine générale). Pour le président de l'Anemf, Yaël Thomas, créer une quatrième année de troisième cycle pour former des généralistes n'a «pas de sens au vu du manque de maîtres de stage et d'enseignants».

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de LISCO
17/novembre/2022 - 16h39

"les généralistes sont les médecins les mieux répartis sur le territoire" comment le président d'une association de médecins peut il dire de telles bêtises ! ils avalent mal le fait qu'on les oblige a faire quelque chose, des nantis bien loin de la vraie médecine et des besoins des malades.