17/10 10:41

Le footballeur Neymar devant un tribunal de Barcelone pour s'expliquer sur des malversations présumées dans le cadre de son transfert en 2013 au Barça

Au lendemain du classique contre l'OM en Ligue 1 où il a brillé, et un mois avant le coup d'envoi du Mondial au Qatar, Neymar a rendez-vous avec son passé à partir de lundi matin devant un tribunal de Barcelone pour s'expliquer sur des malversations présumées dans le cadre de son transfert en 2013 au Barça.

La star brésilienne, qui a quitté le Barça de manière fracassante en 2017 pour le Paris Saint-Germain, et son ancien club figurent tous deux parmi les accusés de ce procès retentissant, qui s'est ouvert à 10H00 locales (08H00 GMT) et durera jusqu'au 31 octobre. L'attaquant du PSG, qui emmènera la "Seleçao" à partir du 20 novembre à la conquête d'une sixième Coupe du monde, est accusé de corruption par le ministère public, qui réclame deux ans de prison et 10 millions d'euros d'amende à son encontre.

Parmi les huit autres accusés figurent ses parents, deux ex-présidents du FC Barcelone -- Sandro Rosell, pour lequel le parquet a requis cinq ans de prison, et Josep María Bartomeu -- et un ex-dirigeant de son ancien club brésilien Santos, Odilio Rodrigues Filho. Les autres accusés sont trois entités juridiques: le FC Barcelone, le Santos FC et l'entreprise fondée par les parents du joueur pour gérer sa carrière. Neymar, qui a déclaré il y six ans que c'était son père qui gérait ses affaires, doit normalement être présent lundi au tribunal pour l'ouverture du procès, bien qu'il n'y ait à ce stade aucune confirmation officielle qu'il fera le déplacement.

D'autant qu'il a joué et brillé dimanche soir contre Marseille au Parc des Princes en Ligue 1, inscrivant le seul but de la rencontre pour offrir la victoire au Paris SG, avant de sortir deux minutes avant la fin du match. Le tribunal a indiqué qu'il était prévu que le joueur témoigne soit le 21 octobre, soit le 28, mais n'a pas précisé si ce serait en présentiel.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions