01/10 17:42

La femme du député LFI Adrien Quatennens a déposé la semaine dernière une nouvelle main courante contre son mari pour se plaindre d'être harcelée par SMS (France Info)

17h48: Dans un communiqué, l’avocate d’Adrien Quatennens tient à minimiser les faits reprochés à son client. « Cette nouvelle main courante se borne à évoquer des SMS transmis par mon client dans le cadre de leur séparation et dont il a été confirmé qu’ils ne contiennent aucun message à caractère malveillant ou menaçant », écrit Me Jade Dousselin.

17h39: Selon France Info, la femme du député Insoumis, Céline Quatennens s’est rendue le 24 septembre, il y a donc tout juste une semaine, dans un commissariat de Lille pour déposer une nouvelle main courante à l’encontre de son époux. Cette fois, les faits ne portent pas sur des actes de violences mais sur des faits de harcèlement par SMS.

Cette main courante a été déposée six jours après que le député du Nord a publié son communiqué dans lequel il reconnaissait avoir notamment porté une gifle à son épouse. Et deux jours avant son audition par la police.

16h28 : Le député LFI Adrien Quatennens a été entendu au commissariat de Lille, dans le cadre de l'enquête pour violences conjugales le visant après une main-courante déposée par son épouse, a indiqué samedi une source proche du dossier.

Le député nordiste a été entendu dans le cadre d'une audition libre, a précisé cette source, confirmant une information du JDD .

Le parquet de Lille avait indiqué le 19 septembre avoir ouvert une enquête après la main courante déposée contre le député par son épouse, dans le cadre de sa «politique pénale volontariste pour le traitement des violences conjugales».

Dans un communiqué le 13 septembre, après la révélation de cette main courante par Le Canard Enchaîné, Céline et Adrien Quatennens avaient dit avoir appris «par voie d'avocats» que le parquet s'était saisi des faits.

Adrien Quatennens s'est dans la foulée mis en retrait de sa fonction de coordinateur de La France Insoumise, reconnaissant des violences envers son épouse dans un communiqué publié sur Twitter.

Il a notamment admis lui avoir «donné une gifle», il y a «un an», «dans un contexte d'extrême tension et d'agressivité mutuelle», affirmant avoir «profondément regretté ce geste». Sollicités, ni le parquet de Lille ni l'avocate du député n'ont réagi dans l'immédiat.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Totorovic
3/octobre/2022 - 01h09
delors757118 a écrit :

c'est  faux archi faux  la preuve vous ne faites plus de difference entre la main courant et la plainte avec proces verbal

En principe, une main courante ou un PV de renseignement judiciaire ne sont suivis d’aucune enquête, et ne sont pas transmis au Procureur de la République.

Cependant, les autorités de police et de gendarmerie ne sont pas liées par le refus de la victime de déposer plainte, et le Code de procédure pénale (art. 4smiley les oblige même à informer le Procureur de la République de tout crime ou délit dont ils auraient connaissance dans l’exercice de leurs fonctions. De plus, certains protocoles-cadres départementaux imposent la transmission systématique des mains courantes et PV de renseignement judiciaire au Procureur de la République.

Une main courante ou un PV de renseignement judiciaire qui porterait sur des faits graves et constitutifs d’un délit ou d’un crime, comme des violences conjugales, pourraient donc faire l’objet d’une enquête, et donner lieu à la convocation de l’auteur des violences.

vous confondez avec le fait que en droit français meme sans signalement de la victime c'est a dire meme sans main courant meme sans plaint ou me si la vitime retire  sa plainte le procureur peut poursuivre quand meme  dans l'interet general  mais le principe est   clair les mains courantes ne sont pas transmises aux parquet

arrête d'essayer de te la péter c'est n'importe quoi... autant de phrases pour raconter autant d'âneries... encore un no life

Portrait de Totorovic
3/octobre/2022 - 01h04
delors757118 a écrit :

quand on cite un article de loi du code de procedure penale faut deja le lire en entier et vous vous n'avez lu que la premier ligne 

Les officiers de police judiciaire sont tenus d'informer sans délai le procureur de la République des crimes, délits et contraventions dont ils ont connaissance. Dès la clôture de leurs opérations, ils doivent lui faire parvenir directement l'original ainsi qu'une copie certifiée conforme des procès-verbaux qu'ils ont dressés ; tous actes et documents y relatifs lui sont en même temps adressés ; les objets saisis sont mis à sa disposition.

Les procès-verbaux doivent énoncer la qualité d'officier de police judiciaire de leur rédacteur.

donc c'est bien le proces verbal de plainte qui est transmis au procureur ART 19 cpp  pour la main courant il n'y a pasde proces  verbal donc   rien n'est transmis au procureur  

Ne vient pas sur un terrain que tu ne maitrises pas le dupont moretti de chez Wish. La main courante n'existe pas (d'un point de vue légal). Si les faits sont pénalement qualifiables et sans dépôt de plainte, ils feront l'objet d'un renseignement judiciaire  transmis au PR qui jugera de l'opportunité des poursuites.

Portrait de Totorovic
2/octobre/2022 - 16h21
KERCLAUDE a écrit :

La main courante n'a aucune valeur juridique, seul le dépôt d'une plainte est pris en compte et est transmis au Parquet.

Faux: Tout OPJ prenant connaissance de faits délictuels (plainte ou pas) doit en informer sans délai le procureur de la république, seul habilité à engager des poursuites pénales... art.19cpp

En attendant de tuer, la police fait aussi son travail. 

Portrait de Totorovic
2/octobre/2022 - 15h54
Capri a écrit :

Je crois surtout que c’est une conséquence dont elle n’a que faire. Elle se protège et veut récupérer la garde de leur fille. Je pense que c’est tout ce qu’elle a en tête. Pour le reste, elle n’en a absolument rien à faire vu qu’elle a décidé de le quitter, sa vie sera ailleurs.

Cette femme semble être victime de violences volontaires par conjoint, et de harcèlement par sms mais c'est non encore elle la coupable. Elle l'a  cherché c'est ca?  Votre gourou vous approuve....

Portrait de Capri
2/octobre/2022 - 12h07
Harriet a écrit :

Cela avait été évoqué dès le début de l'"affaire" ...

Le but étant de se constituer un "dossier" en cas de litige ... c'est la raison pour laquelle elle ne procède que par mains courantes et non pas plaintes ...  

Oui. Un peu triste quand meme ce « deballage ». Quant aux « cadres » de LFI, je les trouve vraiment pathétiques.

Portrait de Capri
2/octobre/2022 - 12h05
LISCO a écrit :

L'épouse est entrain de manoeuvrer avec subtilité, de toute évidence elle fait tout pour casser son mari (réputation, carrière etc...)et l'autre tombe les deux pieds dedans...

Je crois surtout que c’est une conséquence dont elle n’a que faire. Elle se protège et veut récupérer la garde de leur fille. Je pense que c’est tout ce qu’elle a en tête. Pour le reste, elle n’en a absolument rien à faire vu qu’elle a décidé de le quitter, sa vie sera ailleurs.

Portrait de Capri
2/octobre/2022 - 12h02
KERCLAUDE a écrit :

La main courante n'a aucune valeur juridique, seul le dépôt d'une plainte est pris en compte et est transmis au Parquet.

Ça permet juste d’alimenter son dossier pour le divorce et la récupération de la garde de l’enfant de 3 ou 4 ans.

Portrait de Capri
2/octobre/2022 - 12h01
Réric a écrit :

Ce n'est pas normal qu'une main courante à propos d'une relation privée soit relayée par la presse. Une nouvelle fois, les médias exécutent les directives du pouvoir en place pour éliminer les opposants.

Je pense surtout qu’il y une rancoeur tenace entre la corporation policière et LFI, le patron de cette formation politique ayant déclaré et écrit que « La Police tue ». Ça ne devrait pas se passer ainsi mais je crois que le feuilleton n’a pas fini de se terminer.

Portrait de El Padron
2/octobre/2022 - 10h51 - depuis l'application mobile

Comme quoi, quand on veut nuire à son ex tous les moyens sont bon. Une main courante pour des sms… si ça ce n’est pas de l’acharnement et du harcèlement (qui vire au harcèlement médiatique) je ne m’y connais pas… Ne faudrait il pas aussi créer le mouvement « Men Too » ??? N’y aurait-il que les femmes qui sont harcelées? La preuve que non.

Portrait de Réric
2/octobre/2022 - 10h24

Ce n'est pas normal qu'une main courante à propos d'une relation privée soit relayée par la presse. Une nouvelle fois, les médias exécutent les directives du pouvoir en place pour éliminer les opposants.

Portrait de Bob28
2/octobre/2022 - 09h39
Tempura a écrit :

C'est un grand malade ce mec.

Qui est la personne la plus malade, celle qui envoie des SMS ou celle qui va se plaindre à la police de recevoir des SMS ?

Tiens, moi je vais aller porter plainte contre le CPF, les rénovations énergétiques à 1 EUR et les box internet à prix cassés les 12 premiers mois.

Portrait de KERCLAUDE
2/octobre/2022 - 09h18

La main courante n'a aucune valeur juridique, seul le dépôt d'une plainte est pris en compte et est transmis au Parquet.

Portrait de COLIN33
2/octobre/2022 - 08h21 - depuis l'application mobile

Quel feuilleton, on a pas élu des hommes ou des femmes pour profiter de leur vie privée, mais s'occuper de notre vie politique et sociale.... aujourd'hui après " la bombe atomique " le plus dangereux est la destruction de carrière par les règlements de compte d'ordre privé.... laissons faire la justice en toute discrétion en attendant le verdict....

Portrait de wicket
2/octobre/2022 - 08h13
babybleuet a écrit :

J'y crois pas une seconde !! Qu'est ce les médias mensongers ne feraient pas pour avoir des putes à clique .

Les médias contre la NUPES, vous rêvez... S'ils sont si audibles, c'est bien grâce à eux... 

Portrait de LISCO
2/octobre/2022 - 07h49

L'épouse est entrain de manoeuvrer avec subtilité, de toute évidence elle fait tout pour casser son mari (réputation, carrière etc...)et l'autre tombe les deux pieds dedans...

Portrait de Harriet
2/octobre/2022 - 07h28
Capri a écrit :

Elle est dans une logique de « protection » et de récupération de la garde de l’enfant (3-4 ans). Tout le reste ne compte pas.

Cela avait été évoqué dès le début de l'"affaire" ...

Le but étant de se constituer un "dossier" en cas de litige ... c'est la raison pour laquelle elle ne procède que par mains courantes et non pas plaintes ...  

Portrait de Capri
2/octobre/2022 - 06h55
wicket a écrit :

A part ça, elle ne lui veut pas de mal... Elle voudrait le bannir de la politique qu'elle ne s'y prendrait pas autrement...

Pauvre Jean-Luc, il va encore venir pleurnicher dans les médias... 

 

Elle est dans une logique de « protection » et de récupération de la garde de l’enfant (3-4 ans). Tout le reste ne compte pas.

Portrait de Capri
2/octobre/2022 - 06h53
JakoRalbolo a écrit :

Y'a un truc simple, sur un portable : interdire les sms à un correspondant. Elle est au courant, la dame ?

La semaine prochaine, elle met une main courante parce qu'il n'y a plus de PQ sur le rouleau des WC ?

Elle est dans une logique d’accumulation de « preuves » pour son divorce, afin de récupérer la garde de leur enfant (3-4 ans), en se fichant totalement du statut de son mari. Donc il faut laisser le Mr. commettre des « fautes » (bloquer ses SMS ne permettrait pas d’accumuler ces preuves) et ensuite déposer des mains courantes. C’est assez terrible en fait : le nombre de personnalités publiques et politiques à avoir divorcé est très important ; imaginez si à chaque fois, à chaque divorce, tout etait mis sur la table et dans les médias ?

Portrait de Capri
2/octobre/2022 - 06h52
babybleuet a écrit :

J'y crois pas une seconde !! Qu'est ce les médias mensongers ne feraient pas pour avoir des putes à clique .

Son épouse est dans une logique de divorce conflictuel (il y a la question de garde d’enfants de 3-4 ans à la clé) et donc elle « blinde » son dossier,  sans doute conseillée par son avocate, d’autant que son mari a forcément des « relations » directes ou indirectes à présent, en tant que député. Donc : depots de « mains courantes ». Elle en déposera d’autres s’il le faut. Elle s’en fiche totalement des conséquences négatives sur la carrière de son mari (AQ, 32 ans, disait qu’ils étaient ensemble depuis 13 ans, s’étant connus jeunes). En tant que député aujourd’hui, sa situation financière est bonne donc son épouse se dit aussi qu’il sera en mesure de payer la / les pension(s) alimentaire(s).

Portrait de babybleuet
1/octobre/2022 - 20h43

J'y crois pas une seconde !! Qu'est ce les médias mensongers ne feraient pas pour avoir des putes à clique .

Portrait de Lunesoleil
1/octobre/2022 - 19h32

Pas de pitié ...

Portrait de Tempura
1/octobre/2022 - 18h42

C'est un grand malade ce mec.

Portrait de wicket
1/octobre/2022 - 18h17

A part ça, elle ne lui veut pas de mal... Elle voudrait le bannir de la politique qu'elle ne s'y prendrait pas autrement...

Pauvre Jean-Luc, il va encore venir pleurnicher dans les médias... 

 

Portrait de Totorovic
1/octobre/2022 - 18h19
COLIN33 a écrit :

Si c'était sa compagne qui l'avait giflé que dirais-ton ???

On dirait "bravo madame, vous avez réalisé ce que nous sommes des milliers à rêver de faire..."

Portrait de cyriusa
1/octobre/2022 - 17h45
COLIN33 a écrit :

Si c'était sa compagne qui l'avait giflé que dirais-ton ???

La loi est la même pour tout le monde, si c'était sa compagne qui l'avait giflé, il aurait le droit de porter plainte... Mais peu de mec irait porter plainte parce qu'une femme l'aurait giflé, question de "fierté masculine" ! la différence est là

Portrait de Vosegus
1/octobre/2022 - 17h44
Soulejack a écrit :

il a dit au policier -"la République,c'est moi".

et le policier lui a répondu-"ah ,je croyez que c'était Mélenchon".

Et il est sorti du commissariat en déclarant : -La police ne tue pas

Portrait de Soulejack
1/octobre/2022 - 17h16

il a dit au policier -"la République,c'est moi".

et le policier lui a répondu-"ah ,je croyez que c'était Mélenchon".

Portrait de COLIN33
1/octobre/2022 - 17h02 - depuis l'application mobile

Si c'était sa compagne qui l'avait giflé que dirais-ton ???