Rechercher

30/09 14:02

Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire convoque mercredi prochain les énergéticiens qui "ne jouent pas le jeu" sur les prix de l’énergie avec leurs clients - VIDEO

Le ministre de l'Economie Bruno Le Maire a demandé vendredi aux fournisseurs d'énergie des efforts supplémentaires pour garantir des "prix raisonnables" aux PME, les accusant de ne pas suffisamment "jouer le jeu", ajoutant qu'il compte les réunir mercredi prochain à Bercy.

"Je pense qu'aujourd'hui (les fournisseurs d'énergie) ne jouent pas suffisamment le jeu avec leurs clients, notamment les PME", a-t-il affirmé sur Europe 1, citant directement TotalEnergies, Engie et EDF. C'est pourquoi "nous réunirons, avec Agnès Pannier-Runacher mercredi prochain à 8H30, tous les énergéticiens pour leur demander de signer un code de conduite", a poursuivi le ministre.

Les entreprises s'y engageront à "fournir à toutes les PME françaises des tarifs d'électricité et d'énergie raisonnables, dans des délais raisonnables, avec des conditions raisonnables" avec notamment "la possibilité de révision" si les prix baissent, selon M. Le Maire. Il a également insisté sur "la possibilité pour l'entreprise d'examiner le contrat sans qu'ils aient le couteau sous la gorge".

L'organisation patronale européenne BusinessEurope avait averti jeudi que les prix élevés du gaz et de l'électricité en Europe faisaient peser un "risque imminent" de "pertes de production" et "d'arrêts de milliers d'entreprises européennes". Certains fournisseurs d'énergie proposent à des PME "des prix de l'ordre de 600 ou 700 euros le mégawattheure, là où les fournisseurs d'énergie anticipent un prix de 200 à 300 euros", a accusé M. Le Maire. "Ce n'est pas acceptable", a-t-il fustigé.

En parallèle, les ministres européens de l'Energie se réunissent vendredi pour tenter d'approuver des mesures d'urgence afin d'enrayer la flambée des prix du gaz et de l'électricité et faire face aux risques de crise sociale et de faillites d'entreprises à l'approche de l'hiver.

Réunis à Bruxelles, les ministres des 27 devraient valider des propositions présentées à la mi-septembre par la Commission européenne, visant à récupérer une partie des "superprofits" des producteurs d'énergie pour les redistribuer aux consommateurs, et réduire la demande d'électricité.

 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Bob28
2/octobre/2022 - 09h24

A partir de quand va-t-il de rendre compte que ses "je souhaite", "je demande", "je voudrais que" qui constituent l'essentiel de sa politique ne sont pas efficaces ?

Portrait de El Padron
30/septembre/2022 - 22h34

Alors ça pour une nouvelle... ah bon??? Ça alors, je n'en revient pas!!!! Ils feraient un max de profit sur le dos d'une crise plus ou moins fabriquée? Même, ils s'organiseraient pour faire perdurer la crise? Noooooonnnnnn je le crois pas... Allo le terre ici la lune, réveillez vous!

Portrait de JacquesBordas2235
30/septembre/2022 - 20h31

Voilà pourquoi il faut nationaliser les énergies

 

Portrait de bergil
30/septembre/2022 - 17h26

Il va leur faire panpan cucu !

Portrait de Soulejack
30/septembre/2022 - 14h22

il n'a pas mit le col roulé?