15/09 12:02

Deux adolescents ont été condamnés par le tribunal pour enfants d'Évry pour l'agression homophobe d'un jeune de 17 ans en Essonne

Deux adolescents ont été condamnés par le tribunal pour enfants d'Évry pour l'agression homophobe d'un jeune de 17 ans en septembre dernier en Essonne, a indiqué le parquet d'Évry, sollicité par l'AFP.

Le premier, âgé de 17 ans au moment des faits, a été condamné à 35 heures de travaux d'intérêt général. Le second, qui avait alors 15 ans, a écopé d'un stage de citoyenneté, qui sera mis en œuvre par la Protection judiciaire de la jeunesse. «Ces stages se déroulent sur une à deux journées d'actions éducatives» qui ont notamment pour but de rappeler au jeune «les devoirs et obligations qu'impliquent la vie en société» et de lui «faire prendre conscience de sa responsabilité pénale et civile», a précisé le parquet.

Les violences commises, ayant entraîné une interruption totale de travail (ITT) supérieure à huit jours pour la victime, ont été jugées aggravées par deux circonstances: en réunion et à raison de l'orientation sexuelle réelle ou supposée de la victime. L'agression s'était déroulée le 30 septembre 2021, à Montgeron, petite ville de l'Essonne au sud-est de Paris, plus précisément dans le quartier sensible de la Forêt.

Yanis, qui n'est pas un habitant de Montgeron, se trouvait là avec une amie. L'adolescent avait expliqué aux enquêteurs avoir été, à cause de son apparence, «gratuitement frappé par une meute d'individus lui criant “PD”», avait rapporté le parquet.

Yanis, alors âgé de 17 ans, avait aussi témoigné en octobre sur l'émission Touche pas à mon poste. «Je n'ai rien répondu, ils filmaient, ça rigolait», avait-il dit, avant d'ajouter: «Je pense que c'était gratuit. D'autant plus que je ne suis pas gay». Une vidéo de l'agression avait aussi été diffusée sur les réseaux sociaux. On y voyait une dizaine de personnes le frapper violemment, à coups de poing et pied.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de COLIN33
15/septembre/2022 - 13h44 - depuis l'application mobile

Quelle sanction ! ils n'ont plus qu'à recommencer...
on croit rêver !

Portrait de Soulejack
15/septembre/2022 - 12h27

peu importe le motif des agressions ,elles doivent être sanctionnées de la même façon.

Portrait de stefe95
15/septembre/2022 - 12h26

Avec de telles sanctions, on peut être sure que les agressions homophobes vont enfin cesser smiley