14/08 14:20

Alerte Météo: Sept départements dans le Sud-Est restent cet après-midi en alerte orange en raison des orages - Découvrez la nouvelle carte

14h18: Dans son nouveau bulletin, Météo France place désormais que sept départements français en vigilance orange pour des risques d'orages. "De forts orages, accompagnés localement de très fortes intensités de précipitations, vont se produire sur l'ex région Rhône-Alpes", explique l'organisme.

Qualification du phénomène

Episode pluvio-orageux actif nécessitant un suivi particulier compte tenu des intensités pluvieuses associées.

Situation actuelle

Accalmie temporaire avant reprise de l'activité orageuse sur Rhône Alpes

Evolution prévue

Sur l'ex région Rhône-Alpes, les orages continuent de circuler. Ils vont donner des rafales de vent de l'ordre de 60 à 70km/h, de la grêle localement, et surtout de fortes intensités de précipitations. On peut avoir 20 à 30mm en une heure, voire par endroits jusqu'à 50mm, sous les orages les plus forts. Ces derniers semblent privilégier un axe partant de la Haute-Loire et l'Ardèche, et allant vers les plaines du sud Loire, sud Rhône et nord Isère, jusqu'à l'Ain.

Ce premier passage orageux s'évacue en fin de matinée à l'est. Il est suivi d'une relative et temporaire accalmie, avant de nouveaux départs orageux dès la mi-journée sur le massif central. Ces orages se décalent vers l'est en cours d'après-midi et s'évacuent en soirée. Ils sont susceptibles d'apporter à nouveau rafales de vent, grêle et fortes intensités de précipitations, jusqu'à 20-30mm/h ; ils sembleraient plus actifs sur le nord de la région. Ensuite, on revient à un temps calme progressivement en soirée.

.

.

06h50: Ce matin, Météo France a publié une nouvelle carte de vigilance avec dix départements en vigilance orange pour des risques d'orages. "De forts orages, accompagnés localement de très fortes intensités de précipitations, vont se produire entre le littoral du Languedoc et l'ex région Rhône-Alpes", précise l'organisme. 

Qualification du phénomène

Episode pluvio-orageux actif nécessitant un suivi particulier compte tenu des intensités pluvieuses associées.

Situation actuelle

Une première vague orageuse active remonte sur l'Ardèche et la Haute-Loire avec des intensités pluvieuses modérées. La situation est calme près de la Méditerranée.

Evolution prévue

Sur l'ex région Rhône-Alpes, les orages s'intensifient en matinée. Ils vont donner des rafales de vent de l'ordre de 60 à 70km/h, de la grêle localement, et surtout de fortes intensités de précipitations. On peut avoir 20 à 30mm en une heure, voire par endroits jusqu'à 50mm, sous les orages les plus forts.

Ces derniers semblent privilégier un axe partant de la Haute-Loire et l'Ardèche, et allant vers les plaines du sud Loire, sud Rhône et nord Isère, jusqu'à l'Ain. Ce premier passage orageux s'évacue en fin de matinée à l'est. Il est suivi d'une relative et temporaire accalmie, avant de nouveaux départs orageux dès la mi-journée sur le massif central. Ces orages se décalent vers l'est en cours d'après-midi et s'évacuent en soirée. Ils sont susceptibles d'apporter à nouveau rafales de vent, grêle et fortes intensités de précipitations, jusqu'à 20-30mm/h ; ils sembleraient plus actifs sur le nord de la région.

Ensuite, on revient à un temps calme progressivement en soirée. Sur l'Hérault et le Gard, des orages se déclenchent dès le début de matinée. Ces orages sont localement forts. Outre l'activité électrique, ces orages sont accompagnés de grêle et de rafales de vent autour de 80/100 km/h. Les averses qui accompagnent ces orages sont de l'ordre de 50 à 80 mm en peu de temps, parfois en moins d'une heure. Sur la zone côtière entre Agde et la Camargue, ces orages peuvent être temporairement peu mobiles, donnant des cumuls de l'ordre de 100 mm en peu de temps. 50 mm en 30 minutes sont possibles. En fin de matinée de dimanche, l'activité orageuse s'estompe avant une reprise attendue cet après-midi mais beaucoup plus modérée.

.

 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Capri
14/août/2022 - 11h50

C’est ça le changement climatique : du très chaud et puis des tempêtes, des fortes pluies après. Le problème c’est que c’est mondial. Le changement climatique qu’on observe « ici » en France, n’est pas dû forcément aux francais.

Notre empreinte C02 est pour beaucoup, importée (d’Asie, de Chine…).

Notre énergie est pour beaucoup, décarbonée (nucleaire). Ça ne veut pas dire qu’on n’a rien à faire ! Il y a plein de nouvelles habitudes à prendre, de nouveaux produits et services bas-carbone à développer… De nouveaux emplois à créer.

La Pologne  fonctionne surtout avec des centrales à charbon etc etc.

Que faire ? Anticiper, se protéger (à La Teste, les 237 proprietaires forestiers n’avaient pas réalisé les travées sans arbres pour bloquer les feux…). On va devoir apprendre à « vivre avec » (comme une maladie qui circule dans la population…) et se protéger !