11/08 09:43

Racisme sur la Côte d'Azur : Un tiers des plages privées testées refusent les noirs et les maghrébins affirmant "être complets" mais acceptent les blancs ! Regardez

Sur plusieurs plages privées de la Côte d'Azur, des couples de personnes noires et maghrébines se sont vus refuser l'accès, soi-disant car la plage était complète. Sauf que quelques minutes plus tard, un couple de personnes blanches a pu s'installer sans problème. Dans une vidéo du média en ligne Loopsider, qui a filmé cette opération en caméra cachée, des couples de personnes maghrébines et de personnes noires se voient refuser l'accès à deux plages privées de Juan-les-Pins (Alpes-Maritimes) parce qu'ils seraient, aux dires des employés, complets. Mais un couple blanc qui se présente ensuite est accepté dans les deux cas.

C'est d'abord le couple de personnes noires qui se présentent à l'accueil en demandant 2 transats, puis le couple de personnes maghrébines, et enfin le couple de personnes blanches", explique Aurore Barbier à RTL, qui a dirigé l'opération.

"Si on refuse l'accès au couple de personnes noires et 5 minutes après, on accepte le couple de personnes blanches, ils sont traités de manière différente dans une situation similaire, il y a donc discrimination"

Et le résultat de l'enquête est édifiant : un tiers des établissements testés a des pratiques discriminatoires, selon l'association, qui a filmé ce testing en caméra caché.

"Insupportable", a tweeté le député France insoumise et directeur de campagne de Jean-Luc Mélenchon, Manuel Bompard, rejoint par le député LFI Bastien Lachaud: "Il y a la réalité insupportable du racisme et des discriminations. Et il y a le fait qu'il faille encore aujourd'hui apporter la preuve de ce racisme structurel dans notre société, que certains s'obstinent toujours à nier".

SOS-Racisme a indiqué son intention de déposer plainte contre les deux établissements mis en cause. "Le racisme est bien présent à chaque instant pour un grand nombre de citoyens sans qu'il n'y ait une réponse politique et publique à la hauteur pour combattre et sanctionner ces comportements et attitudes racistes", ont aussi déploré les porte-parole d'EELV Chloé Sagaspe et Alain Coulombel dans un communiqué.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de preshovich
11/août/2022 - 09h41

Les bases de loisirs avec un espace aquatique (type etampes) sont principalement fréquentées par des jeunes issus de l'immigration . J'ai vu petit à petit les blancs déserter les lieux d'année en année à l'image de ce qui se passe dans les quartiers.. je pense qu'il s'agit plus d'une affaire de gros sous que de racisme. 

Portrait de Titoon
11/août/2022 - 09h39

Encore une fois au lieu de se demander pourquoi en 2022 il existe des établissements refusant certains type de population, on va faire notre petite enquête putaclique pour démontrer le racisme systémique, c'est plus vendeur...

A un moment donné il faut se poser, si certaines populations sont exclu (d'ailleurs ceux qui on fait cette pseudo enquêtes sont des racistes, ils ont exclu de tester les gitans et et les roms, c'est parsqu'ils sont blancs?) c'est peut être à cause d'un trop fort risque d'incivilité, dégradation, défaut de paiement..... ?

Quid: les asiatiques, ils n’existent pas?

Portrait de serguei
11/août/2022 - 09h19

Et le racisme anti blanc, on n'en parle pas : les moulins à Nice, St Denis, la Guillotière, etc ... etc ...

C'est sans doute plus intéressant que l'accés à une plage mais moins "vendeur"  smileysmiley

Portrait de KERCLAUDE
11/août/2022 - 09h12

Sur quelles bases légales des plages du littoral sont privées?

Portrait de MS54840
11/août/2022 - 09h05

Il y a déjà eux des gens qui ont fait des réunions dans une université réservés au noirs et interdite aux blancs, mais là ça ne dérange personne ! mdr

Peut-être qu'il savent qu'il va y avoir le bazar ?

Portrait de Yanik65
11/août/2022 - 08h40

Malheureusement pour eux, ils payent les pots cassés de leurs "congénères" que l'on voit à longueur de journées (sur ce site notamment) dans des vidéos où ils font souvent de la merde (pour rester poli).