03/03/2011 16:31

Affaire Woerth/Secret des sources: Nouvelle plainte du Monde

Le Monde a porté plainte avec constitution de partie civile pour violation du secret des sources dans le cadre de l'affaire Woerth/Bettencourt, a-t-on appris jeudi auprès de l'un des avocats du quotidien.  

Une première plainte avait été déposée par le quotidien en novembre 2010 après que le procureur de Nanterre Philippe Courroye eut ordonné de se faire remettre les listings des appels passés par deux journalistes du Monde dans le cadre d'une enquête pour violation du secret de l'enquête.  

M. Courroye, avait ordonné une enquête sur des fuites dans Le Monde faisant état d'une perquisition ordonnée par la juge Isabelle Prévost-Desprez, en conflit ouvert avec lui et alors chargée du dossier d'abus de faiblesse de Liliane Bettencourt.  

Le procureur n'avait pas demandé l'accord des journalistes pour obtenir la liste de leurs appels, contrairement à ce qu'impose la loi, selon les avocats du quotidien.  

La première plainte du Monde déposée en novembre 2010 a été classée sans suite car les juges d'instruction de Bordeaux, désormais chargés de l'enquête, ont refusé de communiquer au parquet de Paris le contenu de l'enquête préliminaire du procureur Courroye, a-t-on appris de source judiciaire.  

"Une plainte avec constitution de partie civile a été déposée le 24 février", a dit à l'AFP, Me Catherine Cohen-Richelet, avocate du Monde.   Une telle démarche doit permettre la nomination d'un juge d'instruction.  

Le Monde a déposé en janvier une autre plainte avec constitution de partie civile pour violation du secret des sources, pour connaître les conditions dans lesquelles a été identifiée la source d'un journaliste du quotidien dans l'affaire Woerth-Bettencourt.  

Là aussi, une première plainte avait été classée sans suite. Dans cette affaire, Le Monde avait accusé l'Elysée d'avoir sollicité la DCRI (contre-espionnage) pour identifier le ou les informateurs de son journaliste travaillant sur l'affaire Bettencourt-Woerth.

Ailleurs sur le web

Vos réactions