06/07 16:36

Elisabeth Borne : "L'urgence c'est le pouvoir d'achat mais pas de hausse d'impôts " - "Nous devrons travailler progressivement plus longtemps" - "L'Etat veut détenir 100% de EDF" - "Honte à ceux qui attaquent nos policiers"

15h02: Elisabeth Borne prend la parole à l'Assemblée Nationale : "En m'adressant à vous, c'est à la France que je m'adresse. Nous ne pouvons pas décevoir. Nous mesurons tous l'ampleur de la tâche, les Français à protéger, la République à défendre. Les Français nous demandent de nous parler plus, de nous parler mieux. Il faut redonner un sens au mot 'compromis', trop souvent oublié dans notre vie politique. Les Français nous demandent de nous parler plus, de nous parler mieux. Il faut redonner un sens au mot 'compromis', trop souvent oublié dans notre vie politique.

Je veux construire des majorités de projets ! Je ne suis pas femme à me dérober, ni devant les défis, ni devant les débats.

Je ne suis pas femme à me dérober ni devant les défis, ni devant les débats. Je ne correspond peut-être pas au portrait robot que certains attendaient, ça tombe bien, la situation est inédite. Je ne suis pas une femme de grandes phrases et de petits mots. Nous serons prêts à entendre les propositions venues de chacun, à en débattre, et, si nous partageons les objectifs et les valeurs, à amender notre projet. Une majorité relative n'est pas le synonyme d'une action relative, ni le signe de l'impuissance.

Je n'ai qu'une boussole : bâtir pour notre pays. Je crois fermement au dépassement entamé il y a cinq ans par le président de la République.

Je vous propose de bâtir ensemble et l'urgence c'est le pouvoir d'achat ! Et le Président de la République a pris de nombreuses mesures ces derniers mois. Nous avons réaliser un investissement massif et rapide pour protéger les Français de l'inflation. Dès demain nous présenterons des textes d'urgence en Conseil des Ministres. Nous allons plafonner la hausse la hausse des loyers.

Elisabeth Borne confirme qu'il n'y aura pas de hausse d'impôts et elle confirme la suppression de la redevance télé.

Le plein emploi est à portée de main, nous avons parcouru la moitié du chemin. La fiscalité pourra être un sujet de consensus entre nous. C'est pour cela que Pôle emploi sera transformé en "France Travail". Pour la pérennité de notre système de répartition, oui, nous devrons travailler progressivement un peu plus longtemps !

(La première Ministre s'interrompt quelques secondes en raison des protestations sur les bancs de l'opposition)

 "Le chantier d'une loi d'orientation énergie-climat sera lancée en septembre. Nous ne laisserons personne sur le bord de la route, nous avons retenu les leçons du textile et de l'acier. Je vous annonce que l'Etat souhaite détenir 100% du capital de EDF. Nous devons assurer notre souveraineté face aux conséquences de la guerre en UkraineNous devons avoir la pleine maîtrise de notre production d'électricité. Nous accélèrerons le déploiement des énergies renouvelables, nous investirons dans le nucléaire avec la construction de nouveaux réacteurs et des innovations pour le nucléaire du futur.

La République de l'égalité des chances se construit dès la naissance, l'enfance sera une priorité de ce quinquennat. Nous répondrons à la première préoccupation des parents aujourd'hui: le manque de solutions de garde pour les enfants et notamment ceux de moins de trois ans. Le gouvernement souhaite bâtir un service public de la petite enfance" pour offrir les 200.000 places manquantes. Nous allons revaloriser les salaires des enseignants et mieux les accompagner dans leur évolution professionnelle.

Mon gouvernement souhaite bâtir avec les collectivités un véritable service public de la petite enfance. Il permettra d’offrir les 200 000 places d’accueil manquantes. Nous voulons des solutions proches des domiciles accessibles financièrement. Nous viendrons en aide en priorité à ceux qui en ont le plus besoin.

En Ehpad, les scandales récents sont révoltants. Nous devons inventer les établissements de demain et créer des Ehpad hors les murs. Je veux rendre hommage également au travail des soignants qui ont fait un travail formidable pendant la crise du COVID. 

(Les députés de gauche scandent 'hypocrites- quand Elisabeth Borne parle de santé)

Je veux aussi renforcer l’attractivité des métiers de la santé, et je lancerai une consultation dès le mois de septembre sur les déserts médicaux. 

La culture sauve, la culture grandit, fait l'âme et le rayonnement de notre pays, rendons la culture accessible à toutes et à tous dès la jeunesse. C'est pourquoi nous proposerons d'étendre le pass culture dès la sixième et d'amplifier l'éducation artistique et culturelle. Soutenons la création dans l'espace physique comme numérique.

Une conférence nationale du handicap se tiendra début 2023, pour l’accessibilité universelle, pour l’autonomie des personnes handicapés, pour le personnel d’accompagnement, et pour une revalorisation de l'allocation adulte handicapé. Cette réforme en profondeur devrait s’articuler sur le principe de la déconjugalisation.

Honte à ceux qui attaquent nos policiers ! Nous allons créer 200 nouvelles brigades de gendarmerie. Nous voulons recruter 8.500 magistrats et personnels de justice. Nous doublerons le temps de présence des forces de l'ordre sur le terrain d'ici 2030, grâce à nos recrutements, en allégeant les procédures et en les réformant.

L’insécurité, c’est l’inégalité. Je le dis sans détour : honte à ceux qui attaquent systématiquement nos policiers et gendarmes. Les défis sont nombreux contre l’insécurité du quotidien, contre cyber délinquance, contre les trafics. J’entends la colère des Français et l’exaspération des forces de l’ordre face aux multirécidivistes.

Je viens de vous présenter l'ambition que porte mon gouvernement. Les moyens de l'atteindre pourront être enrichis et amendés

(On vote ! On vote ! Scande l'opposition)

La confiance ne se demande pas, elle se construit. Nous avons les moyens et la volonté de nous retrouver autour de valeurs et d'objectifs communs et de porter des majorités d'idées. L'heure n'est pas à nous compter, mais à nous parler. La confiance se forgera texte après texte, projet après projet. Nous travaillerons en bonne foi et en bonne intelligence, comme nous le demandent les Français.

J'appelle à écrire une nouvelle page de l'histoire politique" de la France. "Je m'engage à ne jamais rompre le fil du dialogue, à bâtir des compromis ambitieux. Les Français ont sonné l'heure de la responsabilité, nous serons au rendez-vous. Nous avons tous et toutes une part à prendre, nous avons tout pour réussir. Bâtir ensemble, nous y parviendrons"

 

.

14h55: Elisabeth Borne se rend à pieds à l'Assemblée Nationale 

.

14h36: Les quatre groupes de gauche à l'Assemblée nationale ont déposé cet après-midi leur motion de censure en signe de "défiance" à l'égard du gouvernement, quelques minutes avant la déclaration de politique générale d’Élisabeth Borne.

13h49: L'exercice sera tout de même périlleux : contestée par les oppositions, Elisabeth Borne doit dévoiler son style, sa méthode et son programme, au premier rang duquel figure le très attendu projet de loi sur le pouvoir d'achat, présenté jeudi en Conseil des ministres. Elle interviendra également au JT de 20H de TF1 mercredi.

Dans un contexte international marqué par la guerre en Ukraine, une inflation galopante et l'urgence climatique, l'objectif est de "présenter une base de travail avec le Parlement", "une méthode" pour "bâtir ensemble" des compromis, souligne son entourage. La Première ministre va ainsi "tenir compte" des consultations menées avec les groupes politiques, qui ont toutefois fait connaître leur refus de participer à un accord de coalition.

Il s’agit "de trouver des compromis sans compromissions", insiste son entourage, qui assure que Mme Borne rappellera, dans son discours, ses engagements en faveur du plein emploi, de la transition écologique ou de l'égalité et n'esquivera pas le dossier explosif de la réforme des retraites. Dramatisant les enjeux, Emmanuel Macron a demandé mardi à Mme Borne et à plusieurs de ses ministres de "tout mettre en œuvre pour protéger les Français en matière de prix", évoquant une "quasi économie de guerre", a rapporté l'Elysée.

Pourtant, l'heure ne semble pas encore à la conciliation avec les oppositions, qui se cabrent ou avancent chacune leur propre agenda. Dès mardi, l'alliance des gauches Nupes a annoncé qu'elle déposerait une motion de censure. "Cela mettra chacune et chacun face à ses responsabilités", fait valoir la cheffe de file des députés LFI Mathilde Panot.

Mais ses chances d'être adoptée sont quasi-inexistantes. "Probablement oui, elle ne sera pas adoptée, mais c'est important de marquer des actes. La démocratie ce n'est pas accessoire dans notre pays", a souligné Mme Panot mercredi sur BFMTV et RMC. Le RN et ses 89 députés ne s'y associeront pas. "On attend déjà que Mme Borne nous dise où elle veut emmener le pays" et "on va voir jusqu'où, nous, on peut faire monter nos propositions", explique un des porte-paroles du RN, Sébastien Chenu.

 

10h58: Elisabeth Borne vit mercredi son baptême du feu devant le Parlement, où elle va prononcer sa déclaration de politique générale, en quête de compromis mais sans demander une confiance que lui refusent déjà les oppositions. Contrairement à la plupart de ses prédécesseurs, la Première ministre n'engagera pas sa responsabilité par un vote de confiance, au risque d'envenimer les débats qui suivront son discours à 15H00 devant les députés, puis 21H00 devant les sénateurs. Le vote de confiance, conformément à l'article 50-1 de la Constitution, n'est pas obligatoire. A droite comme à gauche, sept Premiers ministres sur 27 depuis 1959 ne l'ont pas sollicité. Elisabeth Borne n'a surtout "pas le choix" selon le politologue Bruno Cautrès, car elle prendrait deux risques avec un vote: celui "de tomber", étant donné que le gouvernement ne dispose que d'une majorité relative à l'Assemblée, ou celui d'obtenir la confiance grâce à l'abstention du RN. Or "ce serait très mal perçu par l’opinion d’avoir un vote de confiance, même ric-rac, avec l'abstention des RN", note une source gouvernementale. En outre, plusieurs députés ont été nommés ministres lundi, et leurs suppléants ne siègeront à l'Assemblée que dans un mois, privant d'autant de voix le camp présidentiel. Lors de ce périlleux exercice, Elisabeth Borne exposera son style et son programme, au premier rang duquel figure le très attendu projet de loi sur le pouvoir d'achat, présenté jeudi en Conseil des ministres.

07h20: La Première ministre Elisabeth Borne sera ce soir "l'invitée exceptionnelle du JT de 20h de TF1, en direct sur le plateau du journal", annonce la chaîne de télévision. Mme Borne s'exprimera à "l'issue de son discours de politique générale à l'Assemblée nationale", poursuit TF1.

La cheffe du gouvernement "accordera à Gilles Bouleau sa toute première interview télévisée depuis qu'Emmanuel Macron l'a confirmée à son poste de Première ministre", indique encore la chaîne. A la tête d'un nouveau gouvernement annoncé lundi, Elisabeth Borne présente mercredi sa feuille de route devant le Parlement.

Mais, faute de majorité absolue, la Première ministre n'engagera pas sa responsabilité par un vote de confiance, au risque d'enflammer les oppositions, et notamment l'alliance de gauche Nupes, qui déposera une motion de censure.

La Première ministre prononcera, devant les députés à 15h00, puis les sénateurs à 21h00, la traditionnelle déclaration de politique générale, qui lui permet d'exposer à la fois son style et son programme, au premier rang duquel figure le très attendu projet de loi sur le pouvoir d'achat.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de francaz33
7/juillet/2022 - 04h15

c'est normal de travailler plus longtemps les gens  auront plus d'argent  a la retraite vous avez beaucoup moins d'ailleurs j'en connais beaucoup qui retravaillent apres la retraite

Portrait de francaz33
7/juillet/2022 - 04h02
bloublichariaba a écrit :

Oui il faut se la jouer prolo pour plaire à l'électorat LFI, le rond de cuir Mélenchon l'a bien compris lui qui n'a jamais travaillé.

Elle a été ingénieur, préfet, travaillé dans le privé, le dictateur des calanques, premier-ministre auto-proclamé a passé la très grande majeur partie de sa vie à vivre sur le dos des Français sans jamais rien apporter.

 

ingenieur dans le privé il  faut rapporter ou sinon cést la porte

Portrait de francaz33
7/juillet/2022 - 04h02
bloublichariaba a écrit :

Oui il faut se la jouer prolo pour plaire à l'électorat LFI, le rond de cuir Mélenchon l'a bien compris lui qui n'a jamais travaillé.

Elle a été ingénieur, préfet, travaillé dans le privé, le dictateur des calanques, premier-ministre auto-proclamé a passé la très grande majeur partie de sa vie à vivre sur le dos des Français sans jamais rien apporter.

 

ingenieur dans le privé il  faut rapporter ou sinon cést la porte

Portrait de bloublichariaba
6/juillet/2022 - 20h06
Nobody21 a écrit :

Cette femme est imbuvable. Je ne peux pas l encadrer. Elle pète plus haut que son cul.

Oui il faut se la jouer prolo pour plaire à l'électorat LFI, le rond de cuir Mélenchon l'a bien compris lui qui n'a jamais travaillé.

Elle a été ingénieur, préfet, travaillé dans le privé, le dictateur des calanques, premier-ministre auto-proclamé a passé la très grande majeur partie de sa vie à vivre sur le dos des Français sans jamais rien apporter.

 

Portrait de Aurel99
6/juillet/2022 - 19h07

son comportement est inacceptable, irrespectueux et provocateur. une arrogance que j´ai rarement vu. Elle dit vouloir trouver des compromis et elle balaye d’un revers de main les propositions de l’opposition qui représente plus de 20 millions des électeurs.

Et toutes ces pauses forcées dans son discours avec un regards insistant auprès de son groupe politique pour obtenir des applaudissements… 

Les Francais dans leur ensemble ne l’intéresse pas, c’est sa propre personne qui passe en premier. Le RN et LR auraient dû se joindre à la motion de censure, c’est une perte de temps et une honte de la laisser gouverner.

Portrait de Vosegus
6/juillet/2022 - 18h44
dodo34 a écrit :

LFI va mettre le pays dans la mouise tant que le roi mélenchon ne seras pas sur le trone

Le seul trône qui convient à Mélenchon c'est les toilettes sèches dans la cabane au fond du jardin. 

Portrait de dodo34
6/juillet/2022 - 18h13
Electro a écrit :

Oui Nobody21 et d'ailleurs le brouhaha agacé de l'opposition est tout à fait justifié.

Ils ont tout fait bien depuis 2017. Quel melon !

Dès son premier discours, un véritable foutage de gueule ! .

LFI va mettre le pays dans la mouise tant que le roi mélenchon ne seras pas sur le trone

Portrait de Lillois en vaucluse

Punaise l'hémicycle est déjà bien vidé

Portrait de Lillois en vaucluse

heureusement que la LFI n'est pas au pouvoir ca fait bien peur

Portrait de Nowo
6/juillet/2022 - 17h21

"Le plein emploi est à portée de main, nous avons parcouru la moitié du chemin. La fiscalité pourra être un sujet de consensus entre nous. C'est pour cela que Pôle emploi sera transformé en "France Travail"."

Et re voila les phrases politiques sans aucun sens !

Il faudrait savoir, c'est "à portée de main" ou c'est à "mi-chemin" ? 

Parce que ça fait 50 ans que ça dure et si on est mi-chemin, ben il reste encore 50 ans..

Ou alors elle compte à partir de Macron 1er, donc encore au moins 5 ans, loin d'une portée de main !

Et puis derrière la grande mesure que tous le monde attendait ! Tadaaa ! On change le nom !

Pôle emploi --> France travail ! Et ça les gars, ben ça change tout ! Grâce à ça, paf plus de chômage !  

Et oué suffisait d'y penser ! 

Moi j'ai une autre idée de ouf, on remplace le mot "chômage" par "France sans travail" ! Et voila plus de chômage !

On va pas tout décrypter, parce que l'eau ça mouille, le feu ça brule et les oiseaux volent dans le ciel, tous le monde le sait ! 

Portrait de Electro
6/juillet/2022 - 16h07
Nobody21 a écrit :

Vous avez vu juste. Elle a un regard sournois, mesquin, faux, d'un air de dire, je vais bien vous entuber. Elle a un regard diabolique! 

Oui Nobody21 et d'ailleurs le brouhaha agacé de l'opposition est tout à fait justifié.

Ils ont tout fait bien depuis 2017. Quel melon !

Dès son premier discours, un véritable foutage de gueule ! .

Portrait de Electro
6/juillet/2022 - 15h52
COLIN33 a écrit :

Nous sommes face à 5 années de présence d'un président et son gouvernement, il serait peut-être plus judicieux de suivre sans oublier de contrer à chaque occasion les décisions proposées....

Non, faut freiner ces destructeurs sociaux et de notre liberté par tous les moyens, ce que l'on peut sauver ce sera toujours cela !  Nous avons en face de nous, des mandataires dangereux, et sournois des élites mondialistes.

 

Portrait de COLIN33
6/juillet/2022 - 15h42 - depuis l'application mobile

Nous sommes face à 5 années de présence d'un président et son gouvernement, il serait peut-être plus judicieux de suivre sans oublier de contrer à chaque occasion les décisions proposées....

Portrait de Electro
6/juillet/2022 - 15h37
Nobody21 a écrit :

Cette femme est imbuvable. Je ne peux pas l encadrer. Elle pète plus haut que son cul.

Même quand elle boit son verre d'eau, elle regarde de façon hautaine l'assemblée avec une quasi méchanceté dans les yeux. Avec aussi, ses petits sourires mesquins vers l'opposition

Elle est malsaine cette femme, on va vers la cata !

Portrait de Electro
6/juillet/2022 - 15h17

15H16.... Elle cause : Moi, Moi et REMOI !

Son discours est vraiment insupportable à écouter comme son gourou d'ailleurs !

Qui se ressemble s'assemble n'est-il pas ?

Portrait de duhkka
6/juillet/2022 - 12h41
Nobody21 a écrit :

Je ne savais pas que tf1 mettait un film d'horreur à 20h?! smiley 

je profite d'une pause pour venir vous saluer car contrairement à vos dires, je ne suis pas H24 sur ce site...en tout cas pas plus que vous et je constate que mon humour n'a rien a envier au votre...mais continuez à nous abreuver de vos vérités et de votre orthographe approximatives...Avec mes remerciements

Portrait de Ste'ph
6/juillet/2022 - 11h39
I ' ÈCUME DES CH0SES. a écrit :

Nous sommes dans une république..

et le president est comme un roi...

avec un salaire mensuel brut de 15000 €uros...

le président, comme ses prédecesseurs, est nourri, logé blanchi.

il paie en effet de nombreuses choses: ses slips, ses chaussettes et autres babioles, son dentifrice, les croquettes de son chien

pour les sorties officielles de Brigitte Macron ses tenues sont prêtées par des créateurs.   

L'article de Challenges que vous évoquez n'en dit pas plus

 

 

vous oubliez ses frais de transport, qui sont quand même élevé au vu de son salaire. Par contre, vous voulez lui faire payer le loyer? Combien? Vous savez qu'il y a pas mal de métiers où il y a un logement de fonction? Certes avec moins d'avantage, mais bon si on devait faire payer cela au président, il lui faudrait plus que 15000€ brut par mois, autant dire que si Poutou gagne l'élection, il ira se loger en banlieue, la grande classe pour un chef d'état.

Bref, ce genre de considération est stupide et populiste, ces avantages liés au poste, lié aux contraintes de la fonction (il est pas au 35h, bosse le week-end, est en astreinte perpétuel y compris durant ses vacances) sont aussi une manière de rémunérer les représentants du pays. 

 

Portrait de Electro
6/juillet/2022 - 10h36
RED..2510 a écrit :

Commentaire digne d'une cours de récréation de primaire. 

On ne juge pas les gens au physique, mais à leurs idées !

Quelle éducation avez-vous eue ?

Sûrement pas celle de prendre le peuple que pour des numéros de sécurité sociale et avec douze couverts autour de mon assiette ! Et j'en suis fier.

Dans la plupart des cas dans ces milieux malsains de la Macronie ( heu !... désolé pour le pléonasme ), le ressenti projeté donne une bonne approche de la réalité.

 

 

 

Portrait de alucardx78
6/juillet/2022 - 09h42

Rah‚ toujours la banane hein. Sacré déconneuse va smiley

Portrait de BlancEurope
6/juillet/2022 - 09h18

Elle va nous parler des 20 millions d' "ennemis" qui n'ont pas voté comme il fallait ?

Portrait de BlancEurope
6/juillet/2022 - 09h17

Ah c'est ballot, j'ai piscine à 20h.

Encore une "progressiste" du camp du bien que je n'entendrai pas...

Portrait de Ste'ph
6/juillet/2022 - 09h16
MS54840 a écrit :

Que va t'elle dire, rien ! Macron méprise les oppositions et fait semblants de les écouter et n'a toujours rien compris des résultats législatives ! logique, il ne vit pas dans le même monde, tous est gratuit lui n'a rien à payer (loyer, facture, alimentation...) les profiteurs.

faux, le président paye de nombreuses choses. Je vous aurait bien donné un lien vers un article de Challenges du  29.04.2018 mais ici les liens sont bloqués.

Bref, avant de dénigrer et raconter des infox, qui en plus concerne tous les présidents avant lui, on vérifie un minimum, ailleurs que des commentaires Facebook, Tweeter ou JMM.

Portrait de Electro
6/juillet/2022 - 08h23

"Exceptionnelle" ?

Je cherche encore dans l'horrible froideur qu'elle dégage !

Ah c'est donc là qu'elle est exceptionnelle ! J'en conviens donc !