05/07 10:31

Photos de son visage tuméfié à l'appui, l'actrice Judith Chemla accuse le père de son enfant de violences conjugales: "Je suis à bout. Que faut-il pour qu’il me laisse tranquille ?"

Sur son compte Instagram, l'actrice Judith Chemla, vue au casting du film "Une vie", a posté un long message. Photos de son visage tuméfié à l'appui, la comédienne révèle avoir été victime de violences conjugales.

"Il y a un an, mon visage a été blessé, du bleu, du violet sous mon œil, je me suis vue déformée. Il y a un an, j’ai regardé mon visage dans la glace et j’ai su que je ne pourrai plus me voiler la face. Le père de ma fille. Ceux qui sont capables de faire ça, il faut qu’ils soient hors d’état de nuire. Mais comment ? Je n’ai pas honte de cette photo. Mais lui devrait avoir honte, il devrait avoir honte aujourd’hui, un an après, au lieu de continuer à faire pression sur moi, de penser qu’il a encore les moyens de me manipuler, au lieu de pourrir la tête de mon enfant il devrait avoir honte et se faire discret, rechercher vraiment à être pardonné", déclare-t-elle.

Et d'ajouter : "Ce n’est pas le cas. J’ai tant de preuves qu’il continue d’essayer de me nuire. Retourner au commissariat une 3e fois? Déposer une 3e plainte en 1 an ? Être dans le milieu du cinéma, et avoir l’épée de Damoclès de 8 mois de prison avec sursis... ça ne suffit pas? Je suis à bout. Que faut-il pour qu’il me laisse tranquille ? Aller vraiment en prison? Il jouera encore à la victime auprès de ma fille et elle souffrira de ne pas voir son père. Que je garde ça pour moi?".

"Il se sentira encore au dessus des lois continuera de se plaindre et de contester les décisions de justice auprès de sa fille de 5 ans qu’il voit pourtant comme un père normal qu’il n’est pourtant pas. Il continuera de croire qu’il est en mesure de faire pression sur moi et de me harceler moralement. Je n’en peux plus. J’exige d’avoir la paix. C’est plus clair comme ça ?", conclut-elle.

.

.

.

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de djelloul
5/juillet/2022 - 20h33

pourquoi,des fois, on met le nom et d autres fois on ne le met pas....alors que c est tres facile de savoir qui c est ....

Portrait de Greg1928
5/juillet/2022 - 13h51
Greenday2013 a écrit :

On attend peut-être une décision de justice avant ?

Lisez avant d'écrire, la décision a été rendu il a pris du sursis, sauf qu'il continu les intimidations ; Mais lui devrait avoir honte, il devrait avoir honte aujourd’hui, un an après, au lieu de continuer à faire pression sur moi, de penser qu’il a encore les moyens de me manipuler, au lieu de pourrir la tête de mon enfant il devrait avoir honte et se faire discret, rechercher vraiment à être pardonné", déclare-t-elle.

Le problème c'est que ce type d'individu n'en a rien a faire de la justice. Ce sont des pervers narcissiques.

Et allez aussi dire de porter plainte a toutes celles qui sont mortes par leur conjoint malgré une décision de justice rendue. Même celle qui avait un système d'alerte..

Pauvre cloche que vous êtes ! smiley 

Portrait de Phantôme_
5/juillet/2022 - 13h51
Hugo Drax a écrit :

Donc elle ne veut pas qu'il aille en prison, mais elle veut que "ceux qui sont capables de faire ça, il faut qu’ils soient hors d’état de nuire" et elle dit ça sur la place publique.

Appel au meurtre. Trois ans d'emprisonnement et à 45 000 euros d'amende.

Qu'elle aille porter plainte, sans ça elle est complice des futures victimes de ce violent personnage.

 

 

Vous êtes vraiment un déchet.

Portrait de Greenday2013
5/juillet/2022 - 13h14
Greg1928 a écrit :

Pourquoi les réseaux s'emparent des faits de harcèlements sex uels avec promptitude et pas de ce type de faits de violences envers les femmes  ? Divulguer le nom de l'auteur des faits et le bannir du monde cinématographique. Car cela serait demander si c'était une "main aux fes ses" là ce sont des coups de poings. Y aurait il une forme de complaisance pour les actes de violences ?

On attend peut-être une décision de justice avant ?

Portrait de Phantôme_
5/juillet/2022 - 12h28
Jilou1994 a écrit :

Cela ne ressemble pas du tout à une Ambert Heard (photo truquée avec Photoshop) !

J'ai pensé exactement la même chose.

Portrait de Jilou1994
5/juillet/2022 - 11h46

Cela ne ressemble pas du tout à une Ambert Heard (photo truquée avec Photoshop) !

Portrait de Greg1928
5/juillet/2022 - 11h44

Pourquoi les réseaux s'emparent des faits de harcèlements sex uels avec promptitude et pas de ce type de faits de violences envers les femmes  ? Divulguer le nom de l'auteur des faits et le bannir du monde cinématographique. Car cela serait demander si c'était une "main aux fes ses" là ce sont des coups de poings. Y aurait il une forme de complaisance pour les actes de violences ?