04/07 18:14

Remaniement - Le gouvernement ne se soumettra pas à un vote de confiance annonce Olivier Véran : "La confiance ne se demande pas, elle se construit" - "La sérénité n'était plus présente pour garder Damien Abad"

18h12: Après le départ de Damien Abad du gouvernement, mis en cause par plusieurs femmes pour tentative de viol et viols, Olivier Véran justifie ce choix, jugeant que "les conditions de sérénité n'étaient plus présentes" pour "exercer pleinement ses fonctions".

17h51: Le gouvernement ne se soumettra pas à un vote de confiance mercredi prochain, lors du discours de politique générale d'Elisabeth Borne. Ce vote - par lequel les députés décident d'accorder ou non leur confiance au gouvernement - était peu probable, faute de majorité à l'Assemblée, d'autant que les suppléants des députés appelés au gouvernement ne pourront pas siéger dans l'hémicycle avant un mois, privant ainsi la majorité de leurs votes. "La confiance ne se demande pas, elle se construit", explique Olivier Véran le nouveau porte-parole.

16h18: La cheffe de file des députés insoumis Mathilde Panot annonce que son groupe parlementaire déposera dès mercredi une motion de censure

12h41: "On ne m’aura pas laissé le temps, mais j’ai assumé jusqu’au bout mon rôle de ministre", a déclaré Damien Abad.

12h09: "Il y a forcément un peu de frustration de quitter un ministère dans lequel on commence à prendre ses marques", a déclaré Olivia Grégoire lors de la passion de pouvoirs au porte-parolat. Olivier Véran salue "l’engagement irréprochable" d’Olivia Grégoire, qu’il remplace au porte-parolat du gouvernement. "Le travail, l’écoute et le dialogue seront nos seuls horizons", a ajouté Olivier Véran, le nouveau porte-parole du gouvernement.

11h45: "Par un simple communiqué de presse, Emmanuel Macron annonce le nouveau gouvernement. Ceux qui ont échoué sont tous reconduits. Le Président de la République ignore ainsi une nouvelle fois le verdict des urnes et la volonté des Français d’une autre politique", réagit Marine Le Pen sur Twitter

11h36: Le point sur ce que l'on sait ce matin

Damien Abad, ministre français sortant chargé des Solidarités, de l’Autonomie et des Personnes handicapées et visé par une enquête pour tentative de viol, est évincé du nouveau gouvernement dévoilé lundi et au sein duquel l’économiste Laurence Boone sera chargée de l’Europe.

Chrysoula Zacharopoulou, secrétaire d’État sortante chargée du Développement, qui était visée elle par deux plaintes pour viols qui auraient été commis dans le cadre de sa profession de gynécologue, conserve elle son poste.

L’économiste Laurence Boone, secrétaire générale adjointe de l’OCDE remplace pour sa part Clément Beaune, le « Monsieur Europe » d’Emmanuel Macron, aux Affaires européennes. Elle est nommée secrétaire d’Etat chargée de l’Europe, tandis que Clément Beaune, qui occupait le poste auparavant avec un titre de ministre délégué, est nommé ministre délégué aux Transports.

Comme prévu, le remaniement a acté le départ des trois ministres battues lors des élections législatives de fin juin - Amélie de Montchalin (Transition écologique), Brigitte Bourguignon (Santé) et Justine Bénin (Mer). Cette dernière est remplacée à son poste par Hervé Berville, député d’origine rwandaise du parti présidentiel La République En Marche (LaRem) des Côtes d’Armor (ouest).

Ce remaniement survient dans un contexte délicat pour le président Emmanuel Macron, réélu le 24 avril face à l’extrême-droite pour un second quinquennat mais privé de majorité absolue à l’Assemblée nationale à l’issue des législatives des 12 et 19 juin.

Le chef de l’Etat, qui avait fait passer ses réformes en grande majorité sans peine lors de son premier quinquennat, va cette fois-ci devoir nouer des alliances au cas par cas pour tenter de faire passer ses textes phares.

Selon la présidence, Emmanuel Macron a convoqué un Conseil des ministres à 16H (14h GMT) au palais de l’Elysée ce lundi. A cette occasion pourrait notamment être évoquée la question de confiance que la Première ministre Elisabeth Borne peut poser à l’Assemblée à l’issue de sa déclaration de politique générale prévue mercredi. La cheffe du gouvernement n’a pas encore dit si elle engageait ou non sa responsabilité.

11h22: "Honorée de la confiance renouvelée du Président de la République Emmanuel Macron et de la Première ministre Elisabeth Borne pour accélérer la transition énergétique de notre pays et répondre au défi du réchauffement climatique", a déclaré Agnès Pannier-Runacher. 

11h20: "Très honoré de poursuivre ma mission au côté des femmes et des hommes exceptionnels de ce nouveau grand ministère de l'Intérieur. Mon énergie sera aussi au service de nos territoires ultramarins qui font la fierté de la République !", déclare Gérald Darmanin sur Twitter.

11h15: Le médecin urgentiste François Braun a été nommé ministre de la Santé et de la Prévention en remplacement de Brigitte Bourguignon, battue aux élections législatives, a annoncé l’Elysée lundi. François Braun, 59 ans, avait été chargé en juin par Emmanuel Macron d’une « mission flash » sur les « soins non programmés », en pleine crise des urgences.

Il a remis son rapport jeudi à Elisabeth Borne, qui en a retenu « toutes les propositions » et annoncé plusieurs mesures, dont une revalorisation du travail de nuit à l’hôpital. Chef des urgences du centre hospitalier régional (CHR) de Metz-Thionville et président de l’influente association Samu-Urgences de France, le Dr Braun sera donc chargé d’appliquer ses propres remèdes.

Ex-« référent santé » d’Emmanuel Macron durant la campagne présidentielle, il devra aussi préparer et conduire la « grande concertation » sur l’accès aux soins promise par le chef de l’Etat réélu.

11h00: Le directeur de la Croix-Rouge française Jean-Christophe Combe a été nommé lundi ministre chargé des Solidarités et des personnes handicapées, en remplacement de Damien Abad visé par une enquête pour tentative de viols. L’exécutif faisait face à une pression croissante pour écarter du gouvernement M. Abad, venu des rangs de LR et visé par une enquête du parquet de Paris après la plainte d’une femme pour des faits remontant au premier semestre 2010.

Diplômé de Sciences Po Paris, Jean-Christophe Combe, 40 ans, a fait l’essentiel de sa carrière à la Croix-Rouge où il est entré en 2011 et dont il était le directeur général depuis 2017. Auparavant, il a exercé des fonctions de conseiller technique au Sénat et a été directeur de cabinet de deux maires UMP ou divers droite: Bruno Bourg-Broc à Châlons-en-Champagne puis Emmanuel Lamy à Saint-Germain-en-Laye.

10h55: Marlène Schiappa, fidèle d’Emmanuel Macron, est nommée secrétaire d’Etat chargée de l’Economie sociale et solidaire et de la Vie associative, a annoncé l’Elysée lundi. L’ancienne ministre déléguée chargée de la Citoyenneté, 39 ans, l’une des plus médiatiques personnalités de la macronie, retrouve le gouvernement après l’avoir quitté après l’élection présidentielle.

Lors du premier mandat d’Emmanuel Macron, Marlène Schiappa, emblème de la lutte contre les violences sexuelles, a d’abord été secrétaire d’Etat en charge de l’Egalité entre les femmes et les hommes et de la lutte contre les discriminations entre 2017 et 2020.

Depuis l’été 2020, elle occupait le poste de ministre déléguée à la Citoyenneté auprès du ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin. Elle y a notamment été chargée des questions d’asile et d’intégration des étrangers pendant deux ans, lors desquels elle a dû par exemple coordonner l’accueil des réfugiés afghans après la prise de pouvoir des talibans et celui des Ukrainiens plus récemment.

10h42: Voici le nouveau gouvernement qui vient d'être dévoilé

 

 

08h52: Visé par une enquête pour "tentative de viol", Damien Abad ne fera pas partie du gouvernement, selon les informations de France Info

08h30: Marlène Schiappa de retour dans le gouvernement, selon BFMTV. Elle sera chargée de l'économie sociale et solidaire et de la vie associative et sera rattachée à Matignon.

08h02: Selon RTL, Olivia Grégoire sera nommée Ministre déléguée à Bercy, en charge notamment du commerce, du tourisme, de l’artisanat et des PME. Olivier Véran qui devrait la remplacer au poste de porte-parole du gouvernement.

07h18: Parité, équilibres politiques, cas Damien Abad: Emmanuel Macron et Elisabeth Borne mettent les dernières touches au casse-tête du nouveau gouvernement, dont l'annonce, imminente, doit enfin lancer le second quinquennat du chef de l'Etat. La nouvelle présidente du groupe LREM à l'Assemblée nationale Aurore Bergé a souligné dimanche à la mi-journée "attendre ce remaniement dans les prochaines heures".

Une fois formé, ce "collectif" sera "là pour répondre aux préoccupations des Français", au premier rang desquelles celle du pouvoir d'achat, et sera "installé définitivement, parce que nous sommes là pour durer", a-t-elle fait valoir au Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI.

Parmi les noms des possibles entrants régulièrement cités ces dernières heures, ceux de Frédéric Valletoux, maire Horizons de Fontainebleau et président de la Fédération hospitalière de France (FHF), de Philippe Juvin, député LR des Hauts-de-Seine, Jean Rottner, président LR de la région Grand-Est, et Arnaud Robinet, maire Horizons de Reims (Marne).

Mais aussi Catherine Vautrin, ancienne ministre de la Cohésion sociale de Jacques Chirac un temps pressentie pour Matignon au lendemain de la présidentielle, Jean-Marc Zulesi, député LREM, Fabienne Keller, eurodéputée Renaissance, et les possibles retours de Joël Giraud et Sarah El Haïry, secrétaires d'Etat chargés respectivement de la Ruralité et de la Jeunesse dans le précédent quinquennat.

 

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de cft43
4/juillet/2022 - 11h00

voila encor un traite jean noël barrot été a  l UMP de la haute Loire en 2009 pour les européenne  

Portrait de MICMAH458
4/juillet/2022 - 10h45

Ne pas reprendre abad dans ce nouveau gouvernement, cela me semble une sage décision.  Par contre, et alors que des rumeurs couraient déjà AVANT la constitution du 1er gouvernement, était-il judicieux de le nommer à ce moment-là, pour ensuite le virer quelques semaines plus tard ?  La plus élémentaire des précautions aurait quand même été de réfléchir un peu plus, plutôt que de vouloir faire de la com et se faire mousser en intégrant une "grosse prise" du LR.

Portrait de handyserre
4/juillet/2022 - 09h57
Julien Ampiot a écrit :

Veran est top donc il faut le garder, par contre schiappa... C'est un peu le bas fond du gouvernement. Même chroniqueuse chez Hanouna elle serait mauvaise. 

d'accord avec vous mais elle a le soutien de la "première dame" !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

 

Portrait de Fpt01
4/juillet/2022 - 09h35 - depuis l'application mobile

Ils ont oublié Sibeth !!

Portrait de wicket
4/juillet/2022 - 09h33
Thommy-Rose a écrit :

Veran, Schiappa, les pires minables encore à l'honneur, mais avec AVANT TOUTE CHOSE l'allégeance nécessaire au CRIF.

Toujours les mêmes rengaines... Le crif... et bientôt les francs maçons... smiley

Portrait de wicket
4/juillet/2022 - 09h25
JP67 a écrit :

exit Culbuto Pervers ?? smiley

J'espère que vous n'aurez jamais de handicap,  (ni aucun de vos proches) pour traiter Abad de culbuto, pauvre tache... Que je sache, il n'a pas été jugé...

 

Portrait de Blondissime
4/juillet/2022 - 09h19

Il serait plus utile en tant que médecin ! 

Portrait de Vosegus
4/juillet/2022 - 09h14

Schiappa de retour comme le sparadrap du capitaine Hadock. C'est Hanouna qui va faire la gueule, lui qui comptait faire une émission avec elle. 

Portrait de JP67
4/juillet/2022 - 08h39

exit Culbuto Pervers ?? smiley

Portrait de COLIN33
4/juillet/2022 - 08h01 - depuis l'application mobile

Comme toujours un bras cassé va en remplacer un autre......