20/06 19:04

Législatives: Le Conseil des ministres de demain est annulé après les résultats d'hier - Le PS, PCF et EELV s'opposent à la proposition de Jean-Luc Mélenchon de créer un groupe unique Nupes - Elisabeth Borne : Déjà la fin ?

19h01: Malgré sa victoire, avec 52,3 % des suffrages, Elisabeth Borne pourrait déjà bien être poussée vers la sortie par Emmanuel Macron. A l'issue du scrutin, le président se retrouve en effet affaibli à l'Assemblée nationale, où il ne dispose plus de la majorité absolue (seulement 245 sièges, contre 350 il y a cinq ans, et loin des 289 nécessaires). Et ce revers pourrait l'inviter à engager un remaniement plus large que le simple remplacement des trois membres du gouvernement battus : Amélie de Montchalin (Transition écologique), Brigitte Bourguignon (Santé) et Justine Benin (Mer).

C'est en tout cas ce que demandent les représentant de l'opposition. Elisabeth Borne «est en très grande difficulté pour rester», a ainsi déclaré ce lundi sur franceinfo la députée LFI Clémentine Autain, alors que plusieurs représentants Insoumis ont promis de déposer «une motion de censure» contre elle.

Le vice-président du RN et maire de Perpignan, Louis Aliot, a lui estimé sur France Inter que la Première ministre «ne pouvait pas rester», parce qu'«elle est trop affaiblie».

«Emmanuel Macron doit tenir compte du résultat de ces élections, il doit changer de ligne politique, changer de Premier ministre et de gouvernement», a de son côté estimé Valérie Pécresse, candidate malheureuse des Républicains à la présidentielle.

17h18: Le Conseil des ministres de demain est annulé après les résultats des élections législatives d'hier, indique BFM TV.

Rappelons que trois ministres candidats qui briguaient un siège à l'Assemblée ont perdu: 

Il s'agit d'Amélie de Montchalin, ministre à la transition écologique et de la cohésion des territoires, Brigitte Bourguignon, ministre de la santé, et Justine Bénin, secrétaire d’Etat chargée de la mer.

16h22: "Aucun député Les Républicains ne votera la confiance au gouvernement", confirme Christian Jacob, le patron de LR, sur un possible soutien à Emmanuel Macron.

15h16: Le Parti socialiste, EELV et le PCF ont déclaré lundi à l’AFP refuser la proposition de Jean-Luc Mélenchon de former un groupe Nupes unique à l’Assemblée nationale, rappelant que l’accord de coalition signé début mai prévoyait des groupes distincts. « Il n’a jamais été question d’un groupe unique. Il y aura un groupe socialiste à l’Assemblée nationale », a déclaré Pierre Jouvet, porte-parole du PS, qui a négocié l’accord avec LFI. « Le contrat de coalition était très clair, il prévoyait que chaque parti ait son groupe et qu’ensuite il y ait un intergroupe », a-t-il rappelé.

« Pas question de se fondre dans un groupe unique », a pour sa part réagi le porte-parole d’EELV Alain Coulombel. « On a un contrat avec la Nupes et je pense que c’est pareil pour PCF et PS: il était convenu que chacun ait son propre groupe. Cette proposition est inappropriée par rapport à l’engagement mutuel. On est mis devant le fait accompli », a-t-il dénoncé.

« Avoir un groupe propre est un des éléments de l’accord, nous avons toujours été clairs à ce sujet », a précisé à l’AFP Igor Zamichiei, numéro 2 du PCF, parti d’accord en revanche avec le principe d’un intergroupe. Jean-Luc Mélenchon a proposé lundi que la Nouvelle union populaire écologique et sociale se constitue « comme un seul groupe » à l’Assemblée nationale, inquiet que l’obtention de 89 députés par le RN remette en cause son « statut » de première opposition à Emmanuel Macron.

14h37: « La Nouvelle union populaire écologique et sociale devrait se constituer comme un seul groupe » à l’Assemblée nationale, a « proposé » lundi Jean-Luc Mélenchon, inquiet que l’obtention de 89 députés par le RN remette en cause son « statut » de première opposition à Emmanuel Macron. « Dès lors qu’il y a un seul groupe, sans aucune discussion possible l’opposition s’appellerait Nupes », a-t-il estimé devant le siège de La France insoumise à Paris.

Il a justifié cette proposition: « Personne n’avait vu arriver cette situation ». Il ne souhaite pas, a-t-il ajouté, « donner le sentiment que nous amplifions la confusion » « par notre propre éparpillement ». « Naturellement je m’en remettrai à ce que décideront les groupes », a-t-il déclaré, plaidant: « Je crois que nous devons être et rester une alternative unie ».

Interrogé sur les discussions sur ce point avec le PS, EELV et le PCF, Jean-Luc Mélenchon a répondu: « ça commence là tout de suite. Quelques uns ont évoqué le sujet devant moi mais je ne veux pas les mettre dans l’embarras ». Il a ensuite cité comme interlocuteurs, dès dimanche soir, le premier secrétaire du PS Olivier Faure et le chef d’EELV Julien Bayou.

En attendant, Valérie Rabault, cheffe de file des socialistes à l’Assemblée nationale lors de la précédente législature, s’est d’ores et déjà opposée à la proposition. « La gauche est plurielle, elle est représentée dans sa diversité à l’Assemblée Nationale. C’est une force au service du peuple français. Vouloir supprimer cette diversité est une erreur et je m’y oppose », a-t-elle tweeté aussitôt après la déclaration de M. Mélenchon.

« C’est une proposition, pas une injonction. Ca n’empêche pas chaque partie d’avoir une délégation, comme au Parlement européen, qui s’auto-organise », a voulu rassurer M. Mélenchon. « Dussions-nous perdre quelques moyens matériels, j’estime que c’est dérisoire par rapport à l’enjeu politique qui se dessine devant nous », a-t-il dit en référence aux financements des partis.

 

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de BB24
20/juin/2022 - 15h53

Même pas une journée déjà des divisions. smiley

UNE BANDE DE GUIGNOL LFI/PS/EELV/PCF.

Portrait de Nerfertiti
20/juin/2022 - 15h52
Avalonze66 a écrit :

tu as raison, c'est toujours mieux que les déchets ne soient pas éparpillés et soient dans la même poubelle 

smiley smiley

Tellement vrai !

Portrait de Chros65
20/juin/2022 - 15h48 - depuis l'application mobile

Encore heureux ! Mélenchon voudrait qu’un de ses copains prenne la tête de la Commission des Finances ! Raté !

Portrait de Greg1928
20/juin/2022 - 15h31

Franchement il a vraiment cru qu'il avait du poids ? personne ne lui a dit qu'il était bête à 70 ans de croire encore au Père Noêl ? (il se voyait déjà Ministre et maintenant le dirigeant de ceux qui vendraient leur propres parents pour avoir un rôle politique smiley )

La seule chose à laquelle il devrait se consacrer maintenant c'est de prendre sa retraite. Il a 10 ans de trop déjà smiley

Portrait de Cest_pas_le_temps_qui_passe
20/juin/2022 - 15h29

Yes parfait ! Cette fausse coalition qu'est la nupes n'existera plus, lfi deviendra le 3ieme parti derrière lrem et le rn, mélenchon pourra prendre sa retraite et être (grand ?) remplacé par quatennens, guarrido ou corbières qui ont un charisme d'huître, lfi crevé dans l'oeuf malgré leur propagande incessante sur twitter/twitch/presse, bon débarras !

Portrait de mestoutou
20/juin/2022 - 15h28

Ça  commence bien!!!!!!

Le mélenchon qui se croit le chef de la Nupes mais qui oublie que ses amis actuels seront les ennemis de demain!

Portrait de garlaban
20/juin/2022 - 15h20

Méluche l'a "in the baba".

Portrait de swatss
20/juin/2022 - 15h00

Je propose qu'il laisse les élus faire leur travail et que Mr Mélenchon prenne se retraite politique ..

Portrait de COLIN33
20/juin/2022 - 14h55 - depuis l'application mobile

Que Macron fasse une dissolution et on vote à nouveau, avec les risques que cela comporte......

Portrait de COLIN33
20/juin/2022 - 14h39 - depuis l'application mobile

pourquoi pas si chacun garde son identité ! juste former un bloc.....

Portrait de dodo34
20/juin/2022 - 14h39

 

il rêve toujours d être premier sinistre