21/02/2011 06:24

Revoir la prestation de DSK au 20h de France 2

Le socialiste Dominique Strauss-Kahn, tenu à la réserve par son mandat au FMI mais donné favori par les sondages pour battre Nicolas Sarkozy en 2012, a soigné son image de présidentiable dimanche soir, en critiquant en creux la politique du président de la République. 

"Je suis un homme plus libre que je ne l'ai jamais été. Je peux dire à tous les chefs de l'Etat ce qui va et ce qui ne va pas", a asséné au 20H00 de France 2 le directeur général du Fonds monétaire international (FMI).  

"Résoudre les problèmes des gens" sur un Vieux-continent où "la souffrance sociale est plus forte" qu'ailleurs et où existe "un risque de déclassement réel par rapport à l'Asie": ses mots visaient l'Europe mais aussi la France où, a-t-il dit, "6 millions de salariés gagnent moins de 750 euros (par mois)".  

"Le vrai problème, notamment pour les pays européens, c'est d'être capable de revenir dans des choses (...) réalistes et de le faire dans la justice", a-t-il résumé. "Dans beaucoup de pays européens ce n'est pas ressenti comme ça".  

A la question de savoir s'il écourterait son mandat à Washington --qui s'achève théoriquement fin 2012-- pour revenir à Paris dans la course à la présidentielle, DSK a de nouveau botté en touche : "Aujourd'hui clairement c'est au FMI que je travaille".

Revoir DSK en intégralité

http://info.france2.fr/politique/dsk-pas-d-annonce-concrete-mais-des-indices--67449832.html?onglet=videos&id-video=MAM_3500000000015581_201102202153_F2

 

Ailleurs sur le web

Vos réactions