14/06 11:31

Amber Heard dénonce "la haine et le vitriol" dont elle a été la cible sur les réseaux sociaux lors de son récent procès contre Johnny Depp

Amber Heard a dénoncé "la haine et le vitriol" dont elle a été la cible sur les réseaux sociaux lors de son récent procès contre Johnny Depp, assurant toutefois qu'elle ne blâmait pas le jury qui a donné raison à son ex-mari.

A l'issue de six semaines de débats, les sept jurés du tribunal de Fairfax, aux Etat-Unis, ont conclu le 1er juin que les ex-époux s'étaient mutuellement diffamés par voie de presse. Mais ils ont octroyé plus de 10 millions de dollars à la vedette de "Pirates des Caraïbes", contre 2 millions seulement pour celle d'"Aquaman".

Le procès, ultra-médiatisé et diffusé en direct à la télévision, a révélé la vie privée peu reluisante des deux célébrités d'Hollywood, provoquant un déchaînement de messages insultants envers l'actrice de 36 ans sur les réseaux sociaux.

"Je suppose que les gens normaux ne connaissent pas" cette campagne d'insultes "et je ne le prends pas personnellement", a-t-elle dit lors d'une interview sur NBC, sa première depuis le procès.

"Mais même quelqu'un qui est certain que je mérite cette haine et ce vitriol, même s'il pense que je mens, il ne peut pas me regarder dans les yeux et me dire qu'il pense que le traitement était équitable sur les réseaux sociaux", a-t-elle ajouté.

Johnny Depp poursuivait en diffamation son ex-femme, qui s'était décrite dans une tribune publiée par le Washington Post en 2018 comme "une personnalité publique représentant les violences conjugales", sans nommer son ex-mari.

Il réclamait 50 millions de dollars en dommages et intérêts, estimant que la tribune avait détruit sa carrière et sa réputation. Amber Heard avait contre-attaqué et demandait le double.

Selon son avocate, Elaine Bredehoft, l'actrice va faire appel du jugement.

Dans des extraits de l'interview, qui sera diffusée en entier vendredi, Amber Heard assure n'avoir pas pris la décision des jurés "personnellement".

"Comment auraient-ils pu prendre une décision, comment auraient-ils pu ne pas arriver à cette conclusion?", s'est-elle demandé.

"Ils sont restés assis et ont entendu pendant trois semaines des témoignages incessants de personnes employées (par Johnny Depp), et vers la fin, de gens au hasard", a-t-elle estimé.

"Je ne les blâme pas, en réalité je comprends que c'est un personnage adoré, que les gens pensent connaître, c'est un acteur fantastique", a expliqué Amber Heard.

Quand la journaliste qui lui faisait face a suggéré que les jurés ne devaient pas prendre ces éléments en compte, elle a répondu: "Comment pouvaient-ils, après avoir entendu pendant trois semaines que je n'étais pas crédible, croire un mot qui sortait de ma bouche?".

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Youpiland
14/juin/2022 - 14h42

Je ne vois pas bien en quel nom les gens devraient être impartiaux envers les deux personnes. Elle délire complètement. Chacun pense et dit ce qu'il veut. C'est internet, c'est comme ça. Elle est bien contente d'avoir des fans et des amoureux digitaux à longueur de temps, mais quand ça ne va pas dans son sens elle est pas contente.

 

'yen a marre de ces pseudos acteurs qui jouent plus de leur notoriété que de rôles dans les films. Elle a menti, pour avoir des sous. Elle a perdu.

Johnny Depp avait plus de fans, c'est comme ça. C'est une ère vraiment bizarre quand même, où l'on juge les relations de personnalités, lui a raison, pas elle etc.... Mais il ne fallait pas entrer dans cette spirale avant cocotte. T'étais bien contente de faire parler de toi ouvertement et prendre les sous à droite à gauche. C'est un juste retour de bâton. J'espère ne jamais la revoir à l'écran perso. 

Portrait de Vous l'avez élu
14/juin/2022 - 14h07

Ils vont nous les lâcher avec ça

Elle a joué, elle a perdu

Et j'espère que la présomption de culpabilité qui pèse sur les hommes sera levée suite à cette mascarade

Portrait de COLIN33
14/juin/2022 - 13h35 - depuis l'application mobile

Elle n'avait qu'à rester à sa place, elle se souviendra des réseaux sociaux....

Portrait de Greenday2013
14/juin/2022 - 13h19

Que ça serve de leçons à celles qui se font passer pour des victimes pour faire avancer leur carrière. Au détriment de la crédibilité des vraies victimes.

Portrait de swatss
14/juin/2022 - 12h17

Bé comment ça ? Je michtone depuis de début , j'ai jouer mon plus minable rôle devant la cours et après ça , je ne comprends pas pourquoi les gens m'en veulent , vraiment injuste.... smiley 

Portrait de kylun2004
14/juin/2022 - 11h39

mais espece de mythomane, c'etait couru d'avance que tu allais perdre. tu as voulu surfer sur la vague mee too mais a quoi ca sert d'attaquer un gars qui n'a jamais été violent avec ses ex, un gars qui oui a deja demoli des chambres d'hotel dans sa jeunesse mais qui depuis s'est assagi, un gars que les gens adore par sa gentillesse.

alors que toi même tu traines deja des boulets derriere toi, alors que toi les gens te deteste car tu es hautaine et dédaigneuse.

en plus ta tête de malheureuse pendant le procès n'est même pas crédible, a force de trop vouloir en faire tu en deviens ridicules