16/02/2011 09:02

L'écrivain François Nourissier est mort

L'écrivain français François Nourissier est mort mardi, a-t-on appris mercredi auprès de l'Académie Goncourt, dont il avait été membre pendant une trentaine d'années avant d'en démissionner en 2008 pour raisons de santé.

Atteint de la maladie de Parkinson, il désignait celle-ci sous le nom de "Miss P".


Biographie: (Site Academie Goncourt)

Né en 1927 à Paris, de Paul Nourissier, exploitant forestier, né en 1891 à Avocourt, Meuse, mort en 1935, et de Renée Heens, sans profession, née en 1895 à St-Martin-au-Laert, Pas de Calais, morte en 1980.

Enfance en banlieue, puis à Paris, à partir de 1940.

Etudes: divers collèges privés, puis lycées Saint-Louis et Louis-le-Grand. Etudes un peu cahotiques aux Sciences-Po, à la Sorbonne et à la faculté de Droit.

"Petits boulots" dès 1947 et vie professionnelle dès 1949. Publicité. Action humanitaire (Secours Catholique) en faveurs des "personnes déplacées" et réfugiés: 1949-52. Directeur du Chalet des Etudiants, Combloux, Haute Savoie.

Entrée "dans le papier" en novembre 1952 : secrétaire général des éditions Denoël (1952-1955) , rédacteur en chef de la revue La Parisienne (1955-1958), conseiller aux éditions Grasset (1958-1996).

Journaliste: collabore à de nombreux journaux: critique littéraire aux Nouvelles littéraires (1960-1970), au Point (depuis 1972), au Figaro Magazine ; critique de cinéma à L'express (1970-1972) ; critique dramatique au Figaro (1975-1977) ; grand reporter-écrivain à Paris-Match (1962-1963). Collaborations : Témoignage chrétien, Elle, Marie-Claire, Vogue, Gazette de Lausanne, Paris-Match, Les Lettres françaises, France-Observateur, Le Monde, Midi-Libre, etc.

Voyages et conférences en Europe, aux Etats-Unis, en Amérique latine, en Inde, au Proche-Orient, au Maghreb, etc.

Elu en 1977 à l'académie Goncourt au couvert de Raymond Queneau - secrétaire général en 1983 - président en 1996.


Ailleurs sur le web

Vos réactions