31/05 10:46

Des organisations syndicales de la RATP lancent un nouvel appel à la grève sur le RER B pour vendredi, jour de match de football France-Danemark au Stade de France

Des organisations syndicales de la RATP ont lancé un nouvel appel à la grève sur le RER B pour vendredi, jour de match de football France-Danemark au Stade de France, après un précédent mouvement pendant la très chaotique finale de la Ligue des champions samedi dernier.

« La réussite de la grève lors de la finale de la Champions League donne un rapport de force concret aux organisations syndicales. Le fiasco du 28 mai a engendré une médiatisation mondiale et la direction porte l’entière responsabilité des problèmes d’acheminements des supporteurs au Stade de France », affirment CGT Métro-RER, l’Unsa et La Base dans leur appel.

Pour les syndicats, qui dénoncent notamment les sous-effectifs chez les conducteurs et réclament une prime de 1.500 euros en reconnaissance de leur implication pendant la pandémie, il ne faut « pas baisser la garde et rester mobiliser dans la durée ». « Le 3 juin, mobilisons-nous pour France-Danemark » en Ligue des nations de football, écrivent-ils encore.

Contrairement au mouvement de samedi, Force ouvrière n’a pas à ce stade rejoint le mouvement. Une question de forme, selon Jean-Christophe Delprat, secrétaire fédéral FO Transports pour qui « les collègues vont rejoindre l’action: on se bat pour une meilleure utilisation du RER pour les usagers ». La RATP n’exploite que la partie sud du RER B. A partir de la gare du Nord, c’est la SNCF qui gère la ligne en direction de Saint-Denis et du Stade de France. Les perturbations pourraient donc n’être concentrées que sur le tronçon sud.

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Pirate 92
31/mai/2022 - 16h57

Les ukrainiens cherchent des conducteurs de train pour le pays, salaire de 10.000 € bruts /mois, payés par l'UE. Qu'ils y aillent, non ?

 

Portrait de Greenday2013
31/mai/2022 - 14h00
La Milf a écrit :

Il faut faire grève aux J.O de 2024,  àla coupe du monde de Rugby, à Rolland Garros... pour se faire entendre.

Le samedi après midi, ça change rien, misérables gilets jaunes.

Alors que pendant des évènements internationaux, çà met en échec le président et son gouvernement aux yeux du monde entier.

C'est la France qui est mise en échec aux yeux du  monde, pas Macron.