04/05 16:25

Evreux: Deux frères, âgés de 29 et 27 ans, condamnés en comparution immédiate à de la prison ferme avec mandat de dépôt à la suite de violences contre des policiers

Deux frères, âgés de 29 et 27 ans ont été condamnés en comparution immédiate, par le tribunal correctionnel d'Évreux, à de la prison ferme avec mandat de dépôt à la suite de violences contre des policiers, a-t-on appris auprès du parquet.

L'aîné a été condamné à trois mois de prison ferme «pour refus d'obtempérer» et à douze mois de prison, dont six mois de sursis probatoire, «pour outrage, rébellion et rodéos», a expliqué à un correspondant de l'AFP la procureure d'Évreux, Dominique Puechmaille.

L'homme de 27 ans a lui été condamné à 12 mois de prison, dont six mois avec sursis probatoire, «pour violences sur personnes dépositaires de l'autorité publique», a précisé la magistrate.

Les faits se sont déroulés dimanche 1er mai, a précisé la procureure. Les policiers sont intervenus «pour interpeller deux jeunes qui s'adonnaient à des rodéos avec des motos» dans le quartier de la Madeleine, à Évreux. «Les deux personnes sont parvenues à prendre la fuite. L'un d'eux a été repéré plus tard toujours dans le même quartier. Son interpellation par la police a donné lieu à des violences», a-t-elle poursuivi.

«Il y a eu des jets de projectiles mais l'auteur n'a pas été identifié. Un policier a été jeté au sol et a reçu un coup de pied porté par le plus jeune. Un policier a été blessé avec une ITT de 7 jours», a ajouté Dominique Puechmaille. Dans un communiqué, le préfet de l'Eure a salué l'action des forces de police. Il précise que, pris à partie par une vingtaine de jeunes, «deux policiers ont été blessés, entraînant 7 jours d'interruption temporaire de travail (ITT) pour l'un et 21 jours pour le second».

Ça peut vous interesser

Ailleurs sur le web

Vos réactions

Portrait de Cest_pas_le_temps_qui_passe
5/mai/2022 - 13h31

"Défavorablement connu des services de police, il est aperçu au sein d’un groupe de jeunes dans le quartier de La Madeleine. La tentative d’interpellation tourne mal. Une vingtaine de jeunes protestent en lançant des pierres et autres projectiles sur les agents. Ceux-ci sont blessés et leur véhicule est abîmé. Pire ensuite, alors qu’un policier parvient à interpeller l’auteur du rodéo urbain, il est attaqué par derrière, mis au sol et roué de coups de pieds et de poings." (france 3 régions)

Portrait de Greenday2013
5/mai/2022 - 13h15

Peut-on avoir le prénom de chacun des 2 agresseurs ?

Portrait de delors757118
4/mai/2022 - 19h12
Foreflechir a écrit :

Et l'interdiction de travailler pour les services publics ?

ça le tribunal n'a pas de besoin de le prononcer car  pour bcp d'emploi public titulaire on vous  demandera  un  casier  judiciaire  qui devra etre vierge

Portrait de delors757118
4/mai/2022 - 19h10

je constate  que la justice  n'est pas aussi laxiste  que je le lis  surtout quand on s'en prend aux forces de l'ordre  car il y a prison ferme et surtout mandat de  depot

Portrait de CalmezVous
4/mai/2022 - 16h43

Encore des gentils suedois qui n'avaient rien fait...Je pense qu'on devrait les renvoyer dans leur pays d'origine...La madeleine est devenue une zone interdite aux forces de l'ordre c'est honteux